Bienvenue sur le site du Centre d’Études Chypriotes.Welcome to the Centre for Cypriot Studies. Le Centre d’Études Chypriotes est une association (régie par la loi 1901), créée par Olivier Masson en 1983, afin de promouvoir l’étude de l’histoire et de la civilisation de Chypre, sans limitations chronologiques ou disciplinaires. Le but de l’association étant strictement culturel et scientifique, il exclut automatiquement tout débat politique.The Centre for Cypriot Studies is an association (according to the law from 1901) created by Olivier Masson in 1983 in order to promote the studies of the history and civilization of Cyprus within no chronological or disciplinary boundaries. Since the character of the association is uniquely scientific and cultural, it therefore forecloses any political debate.

Son siège social est à la Maison René Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre Cedex. Le Centre organise et édite des réunions scientifiques, participe à des programmes de recherche et des expositions, et soutient les travaux de jeunes chercheurs. Il édite chaque année une revue scientifique de rang international, les Cahiers du Centre d’Études Chypriotes.The association’s residence is located at the Maison René Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre Cedex. The Center organises scientific reunions, participates in research programs and exhibitions and supports the activities of young scholars. Each year the Centre publishes a volume of Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, international scientific journal.

Le fonctionnement de l’association est assuré par les cotisations de ses membres, les revenus des ventes des Cahiers, et essentiellement par des dons et des subventions, notamment celles de la Fondation A.G. Leventis.The main source of resources ensuring the well-functioning of the association are membership subscriptions, sales of Cahiers, donations and subventions in particular the one granted by A.G. Leventis Foundation.
CAHIERS DU CENTRE D`ÉTUDES CHYPRIOTES
VOLUME 48 2018
Avant-propos7 Antoine Hermary In memoriam Ino Nicolaou9 par Demetrios Michaelidès, Michel Amandry & Évangeline Markou In memoriam Jacqueline Karageorghis13 par par Marguerite Yon & Demetrios Michaelidès Dossier : Autour des travaux de Jacqueline Karageorghis et d'Ino Nicolaou Artisan versus Artist in Archaic and Classical Cyprus23 William A.P. ChildsRésumé Bien que beaucoup de statues chypriotes de diverses tailles soient pourvues d’inscriptions en syllabaire ou en caractères grecs déclarant les noms des personnages, nous ne connaissons que quatre ou cinq attestations de noms de sculpteur. C’est évidemment le contraire de la situation en Grèce « métropolitaine » où les artistes signent couramment les sculptures, comme les céramiques. Diverses inscriptions phéniciennes (surtout celles de Kition) donnent le nom et le métier des personnages, mais rarement le nom des artistes. Toutefois, les statues et statuettes chypriotes représentent une variété de type beaucoup plus étendue que celles de l’art grec « métropolitain », et nous pouvons supposer que cette iconographie était transparente. Le plus important et sans doute l’exceptionnel ensemble de types iconographiques qui caractérise la sculpture chypriote, parallèlement au décor figuré des vases. Athènes et Chypre à l’époque classique. Documents et remarques complémentaires of the Suez Canal37 Antoine HermaryRésumé Dedicated to the memory of Jacqueline Karageorghis and Ino Nicolaou, this paper comments some iconographic and epigraphic documents concerning the relations between Athens and Cyprus during the Classical period. First, an Attic red-figure stamnos, attributed to Polygnotos by Beazley (ca. 440). It is decorated with an Amazonomachy on which Theseus’ companion is called Rhoikos, a strange name which could be related to a contemporary king of Amathus. Second, an Attic chous from Kerch (Crimea), with polychrome figures added in relief, all named by inscriptions: Teucros, founder of Salamis, Kypros (as shown by Adrienne Lezzi-Hafter) holding the young Eurysakes, the son of Ajax, then Adonis with Eros, Peitho and Aphrodite. This vase, dated to the last years of the 5th century BC, is a unique iconographic evidence (to be associated to a famous passage of Euripides’ Helena) on the close relations between Athens and the ‘Teucrid’ Evagoras, new king of Salamis. Finally, some inscriptions of the 4th century, publisched after Nicolaou’s and Pouilloux’ studies, confirm the importance of the Salaminian community at Athens in that period, while the origin of the other Cypriots is not precisely defined, as for two ‘launderers of the Ilissos river’. La céramique attique inscrite de Paphos55 Agnieszka Halczuk & Cheyenne PeverelliRésumé The aim of this article is an epigraphic and contextual study of inscribed Attic pottery fragments retrieved during the Swiss-German excavations at Palaepaphos (directed by Fr.G. Maier). The inscriptions are either in the Cypriot syllabary or in the Greek alphabet. The contextual distribution of most fragments argues for a domestic use of these vessels. In most cases it is impossible to determine the exact type of the pot judging from the remaining fragments. The content of the inscriptions is hardly understandable, but the small corpus under study can be compared to other inscriptions on Cypriot pottery. Such a comparative study helps to apprehend the significance of graffiti incised onto attic ceramic from Palaepaphos. Quelle “vaste cité” a été “ceinte d’une haute couronne de tours” par Nicoclès ? Retour sur l’inscription de Kouklia et le problème des fortifications de Palaipaphos et Nea Paphos77 Claire BalandierRésumé Which ‘large city’ was ‘crowned with high towers’ by Nikokles? Back to the inscription from Kouklia and the problem of the city walls of Palaipaphos and Nea Paphos. The paper reconsiders inscription BM 1888, 11-15, 17, found in the sanctuary of Aphrodite at Kouklia, stating that King Nikokles fortified a large city with a crown of high towers. In 1959 and 1960, F. G. Maier and T. B. Mitford wrote that this was referring to the refortification of (Old) Paphos, seat of Nikokles’ kingdom. By contrast, in 1966, K. Nicolaou claimed that the inscription had to be linked to the fortification of the new harbor town, Nea Paphos. Surprisingly, F. G. Maier changed his first opinion in 2003 and followed K. Nicolaou’s proposal. M. Iacovou, who leads new excavations in Kouklia, is of the same opinion. A reexamination of F. G. Maier’s works on the Marcello hill, as well as the results of surveys and excavations conducted there by M. Iacovou in 2002-2003 and 2006-2008, lead us to conclude that the inscription refers to the strengthening of the fortifications of Old Paphos. J.-B. Cayla, in a recent publication, also proposed to see in this inscription an allusion to a fortification program initiated by Nikokles in order to protect his kingdom. Une statue en marbre d’Aphrodite provenant de Soloi au Musée de Chypre101 Eustathios RaptouRésumé The marble statue of Aphrodite we are presenting in the following study originates from the Soloi area, in the northwestern occupied part of the island, and apart from brief references in old publications, is absent from more recent research on the island’s sculpture. The limited number of marble sculptures from Cyprus, as well as the iconographic type of Aphrodite, that of Pudica half-draped, which does not often appear on the island, has prompted us to study the sculpture and to elevate it in Cypriot archaeological literature. Our aim is also to contribute to the study of the iconography of Aphrodite in Cyprus during the Hellenistic and Roman periods, but equally serves as a reminder that the occupied area of Soloi remains alive in modern research. Variétés Tombes et saints à Larnaca, de l’Antiquité à nos jours : autour de saint Thérapon117 Sabine FourrierRésumé This article concentrates on a forgotten place of worship located in the modern city of Larnaca. An ancient rock-cut tomb (possibly of the 4th century B.C.) was considered as the sepulture of saint Therapon and consequently transformed into a Christian subterranean chapel. During the Ottoman period, the place became the seat of a dervish community (tekke) but remained frequented by Christians. The buildings attached to the place were obliterated in the mid 20th century, and its imprint on the local place names now also tends to vanish. This article aims at reconstructing the long and rich past of this place of worship, which was part of a network of other comparable places in the city of Larnaca (both Larnaca and Scala) and up to the southern shore of the Salt Lake. Claude Delaval Cobham before Cyprus. The making of a scholar133 Nicholas Stanley-PriceRésumé C. D. Cobham a rédigé la plupart de son œuvre scientifique quand il était Commissaire à Larnaca, un poste important dans l’administration britannique de l’île. Contrairement à de nombreux cadres supérieurs employés en 1878 par Sir Garnet Wolseley, il n’avait aucun grade militaire, ni aucune expérience diplomatique. Une enquête sur les antécédents de Cobham en Angleterre montre qu’à l’été 1878 il menait une vie paisible d’érudit dans le comté du Devon, où il résidait. Les sources de l’époque font connaître son aptitude à apprendre les langues, ses visites occasionnelles en Italie et en Grèce, ainsi que des publications qui n’ont guère retenu l’attention jusqu’à maintenant. L’une d’entre elles, un récit d’une visite de Corfou et d’Athènes en 1874, contient des jugements sur le gouvernement britannique dans le monde classique, qui sont à l’origine de son profond intérêt pour Chypre quand l’île est occupée quatre ans plus tard par les Britanniques. Il semble qu’il ait voyagé à Chypre de sa propre initiative et que ses antécédents, sa formation et sa connaissance des langues lui aient permis d’occuper une situation dans des services de l’État qui, en 1878, manquaient d’un personnel britannique possédant des qualifications comparables aux siennes, et alors tout à fait nécessaires. Tiburce Colonna Ceccaldi à Chypre (1866-1869). II. Les activités consulaires en faveur des antiquités (suite du Cahier 47, 2017, p. 193-238)147 Lucie BonatoRésumé The archives of the French Ministry of Foreign Affairs keeps track of the actions taken by the consul Tiburce Colonna Ceccaldi in relation to antiquities: the transportation of objects for the French museums, the resolution of the problem with the Customs of Larnaca regarding the release of a statue belonging to Sosthène Grasset, and the safeguard of a cannon from time of King François Ier which was found on the walls of Famagusta. Max Ohnefalsch-Richter et la France163 Antoine Hermary & Hélène Le MeauxRésumé In conjunction with his fieldwork, Max Ochnefalsch-Richter (hereafter MOR) studied Cypriot art and religion. His main publication, which appeared in 1893 in German and English, summarizes his work on ‘Kypros, the Bible and Homer’. Alongside his substantial research endeavors, MOR was a dealer in antiquities: his commercial practices revealed his shrewd and calculating behavior. Indeed, to earn a living he relied heavily on selling his share of the findings from the archaeological excavations he led, as well as his personal collection. Our aim here is to highlight this aspect, both in terms of the relations he enjoyed with French scholars such as Léon Heuzey, Edmond Pottier and Charles Clermont-Ganneau and through the artifacts from his excavations, mainly from the necropolis of Marion, acquired by the Musée du Louvre. The present paper is part of a research project conducted within the context of the exhibition held at the Neues Museum, Berlin to mark the centenary of MOR’s death. À propos du volume sur les Royaumes de Chypre..., 2018. Actes du colloque d’Athènes 2015 (dir. A. Cannavò & L. Thély)185 Claude BaurainRésumé The BCH Supplément 60 published by Anna Cannavò and Ludovic Thély and entitled ‘Les royaumes de Chypre à l’épreuve de l’histoire’ brings together sixteen texts from the 2015 conference celebrating the forty years of the French mission of Amathonte. All these contributions bring a lot of often recent information on Cyprus from the Late Bronze Age until the beginnings of the Hellenistic period. In order to master the complexity of Cypriot identity, several authors insist in the conditions to be fulfilled: to adopt an approach often defended by M. Iacovou, the ‘from within’, to embrace the Braudelian ‘long term’ and to fully identify regional phenomena in the island. The picture that emerges is very attractive but also have areas of darkness that would be a mistake to ignore for wrong reasons. Un nouveau site Internet pour le Centre d’Études Chypriotes201 Sabine Fourrier Comptes rendus d’ouvrages 1. Annie Caubet (éd.) et nombreux contributeurs, Idols. The power of Images, catalogue d’exposition, Venise, Istituto Veneto di Science, Lettere ed Arti, Palazzo Loredan, 15 septembre 2018-20 janvier 2019, Skira, Milan, et Fondazione Giancarlo Ligabue, Venise, 2018203 H. Le Meaux 2. Luca Bombardieri et al., Erimi Laonin tou Porakou. A Middle Bronze Age Community in Cyprus. Excavations 2008-2014, Uppsala, 2017206 R. Orgeolet 3. Linda Hulin, Lindy Crewe, Jennifer M. Webb (éd.), Structures of Inequality in Bronze Age Cyprus. Studies in Honour of Alison K. South, Uppsala, 2018209 R. Orgeolet 4. Leila Badre, Emmanuelle Capet et Barbara Vitale, Tell Kazel au Bronze Récent. Études céramiques, Beyrouth, 2018211 A. Georgiou 5. Stella Diakou, The Upper Geometric Cemetery at Lapithos. University of Pennsylvania Museum Excavations 1931-1932, Uppsala, 2018215 Sabine Fourrier 6. Luca Bombardieri, Marialucia Amadio, Francesca Dolcetti (éd.), Ancient Cyprus, an Unexpected Journey. Communities in Continuity and Transition, Actes du POCA 2015, Rome, 2017218 Antoine Hermary 7. Anna Cannavò, Sabine Fourrier, Alexandre Rabot, Kition-Bamboula VII. Fouilles dans les nécropoles de Kition (2012-2014), Lyon, 2018221 H. Matthäus 8. Christian Körner, Die zyprischen Königtümer im Schatten der Großreiche des Vorderen Orients. Studien zu den zyprischen Monarchien vom 8. Bis zum 4. Jh. v. Chr., Paris, Bristol, 2017224 A. Hermary 9. Jean-Yves Empereur, Tony Koželj, avec la collaboration d’Olivier Picard et Manuela Wurch-Koželj, The Hellenistic Harbour of Amathus, Underwater Excavations 1984- 1986. Vol. 1. Architecture and History, Athènes et Paris, 2017228 O. Callot, S. Fourrier 10. Jean-Baptiste Cayla, Les inscriptions de Paphos. La cité chypriote sous la domination lagide et à l’époque impériale, Lyon, 2018231 A. Mehl 11. Luca Zavagno, Cyprus between Late Antiquity and the Early Middle Ages (ca. 600- 800). An Island in Transition, Londres, 2017235 Ph. Trélat 12. Chrysovalantis Kyriacou, Orthodox Cyprus under the Latins, 1191-1571. Society, Spirituality, and Identities, Lanham, 2018238 Ph. Trélat 13. Anna Pouradier, Duteil-Loizidou, Chypre au temps de la Révolution Grecque d’après la correspondance consulaire et diplomatique française - Année 1821 - , Nicosie, 2018241 A. Rappas 14. Stephan G. Schmid, Sophie G. Horacek (éd.), ‘I don’t know what am I myself, it is so very difficult to explain’. Max Ohnefalsch-Richter (1850-1917) und die Archäologie Zyperns, Berlin, 2018245 S. Fourrier
CAHIERS DU CENTRE D`ÉTUDES CHYPRIOTES
VOLUME 47 2017
Avant-propos7 Antoine Hermary In memoriam Emilia Masson (1940-2017)9 par la rédaction In memoriam Mission d’Amathonte 201715 Antoine Hermary Dossier historiographique Eugène de Rozière et Théophile Roussel, deux historiens lozériens méconnus du royaume médiéval de Chypre19 Philippe TrélatRésumé The French Académie des Inscriptions et Belles-Lettres offered in 1841 a prize, to be given in 1843, of the history of Cyprus under the reigns of the Princes of the House of Lusignan seeking “a more accurate account of events with some discussion of the geography, laws and customs and of the religious, political and civil institutions of the kingdom”. A young scholar, Louis de Mas Latrie (1815-1897), submitted the best essay and went on to make Medieval Cypriot studies his life’s work. A second prize was awarded to Théophile Roussel and Eugène de Rozière for their work. Their archival materials are kept today in Mende by the Archives Départementales de la Lozère. This paper will attempt to examine their academic and professional careers between Mende and Paris. An analysis and an evaluation of the content of their essay and archives will afterwards be attempted. Thanks to their discovery of the chronicle of Amadi in Venice and the chronico del regno di Cypro of Diomede Strambali in the Vatican archives, the two historians, Roussel and Rozière, should be regarded as pioneers of Medieval Cypriot studies, as important as Louis de Mas Latrie. Cypriote Antiquities in Late Ottoman Istanbul and Smyrna :  - Luigi Palma di Cesnola, Cyprus and the Ottoman Connexion 43  - Cypriote Antiquities in the Greek Evangelical School Museum and their Trading in Late Ottoman Smyrna (Modern Izmir) 121  - Bibliography 149 Robert MerrilleesRésumé Le musée archéologique d’Istanbul en Turquie détient une collection importante d’antiquités chypriotes qui proviennent pour la plupart d’un don involontaire en 1874 de Luigi Palma di Cesnola, consul américain à Larnaca (Chypre). À cette époque-là l’île faisait partie de l’Empire ottoman, et même si les responsables turcs ne s’intéressaient pas au passé chypriote, certains voulaient faire respecter les lois en vigueur portant sur les antiquités. Ainsi, le musée impérial de Constantinople a acquis également en 1874 une statue de Bès amathousien, la plus grande jamais mise au jour à Chypre. Cependant, pour des raisons liées au snobisme occidental et à l’indifférence orientale, la collection chypriote tout entière reste peu connue et peu étudiée depuis son arrivée à Constantinople et, même de nos jours, elle attend un catalogue raisonné définitif. Cette étude circonstanciée, se basant sur des sources publiquement accessibles, retrace la trajectoire peu chanceuse de ces vestiges intrigants de l’antiquité chypriote à Istanbul, dont beaucoup sont exposés actuellement dans une galerie du musée consacrée aux civilisations limitrophes de la Turquie. The Ancient Stones of Cyprus and the Construction of the Suez Canal165 Elizabeth Hoak-DoeringRésumé L’absence de blocs architecturaux dans les monuments chypriotes antiques a fait naître la légende selon laquelle les Britanniques auraient enlevé ces pierres pour les utiliser dans le canal de Suez, une histoire diffusée sur les sites web, dans la littérature touristique, dans les notes d’études académiques et dans des archives. Cet article fait ressortir les fondements de cette légende à partir de différentes approches : des recherches d’archives à Chypre et en France, des visites de sites à Chypre et en Égypte, des entretiens personnels et des investigations dans la bibliographie archéologique chypriote et celle de l’histoire de l’art. Autant qu’on le sache, il n’y a aucune preuve directe de la présence de pierres chypriotes dans le canal de Suez ou dans les structures qui lui sont associées, malgré les nombreux témoignages qui s’y rapportent. Le pillage des pierres et leur exportations depuis Chypre, aussi honteux qu’il soit, est curieusement mis en évidence dans les traditions chypriotes, ce qui aide à mieux faire comprendre le phénomène du remploi des pierres. Prenant en compte la chronologie et les besoins matériels du projet du canal de Suez en regard de la rareté des ressources locales en pierres, cette étude montre l’ampleur des explorations de pierres, en général dirigées vers Port-Saïd, à la fin de l’époque ottomane et durant la période coloniale britannique, et examine la nature de ces transferts depuis Chypre, ainsi que leurs agents, les raison qui les sous-tendent, et les efforts pour stopper et réguler ce commerce. La rivalité entre ceux qui cherchent à protéger les monuments chypriotes et ceux qui les utilisent comme carrières met en évidence différents points de vue sur la valeur des pierres, sur la notion d’héritage et d’identité, et sur la manière dont elle a changé avec le temps. Tiburce Colonna Ceccaldi à Chypre (1866-1869) 1. Les activités consulaires193 Lucie BonatoRésumé Tiburce Colonna Ceccaldi (183-1892) was the Consul of France in Larnaca from 1866 to 1869. The study of his correspondence shows that he was very active, not only reporting on the state of trade and navigation which was the essential task of the Consuls, but also protecting the French colony (people and business) as well as the Catholic Christians. Cyprus was rather calm during his stay one of the main events being the promulgation of a very important law which allowed foreigners to become land owners in the Ottoman Empire (June 1867). He also denounced the Ottoman Governors and insisted on another point: France was losing its influence in favour of England. A head definitely not from Rantidi. And a tribute to Olivier Masson239 Stephan G. Schmid, Sophie G. HoracekRésumé Cet article revient sur une tête funéraire en calcaire à couronne végétale publiée dans l’Illustrated London News (article du 4 février 1911, sur les découvertes de Max Ohnefalsch-Richter à Rantidi, Paphos). Divers arguments montrent que la tête provient en réalité d’Idalion, mais c’est avant tout la reprise de l’étude des archives de Max Ohnefalsch-Richter qui a apporté la confirmation d’une provenance idaliote. La tête, découverte en 1894 sur l’acropole orientale d’Idalion, a été trouvée dans un sanctuaire dédié à une divinité féminine, et les notes du fouilleur permettent de localiser avec précision le lieu de sa découverte. Elle fait désormais partie d’une série de têtes comparables dont le contexte de découverte est connu, ce qui contribuera à l’interprétation de ce type de sculptures. L’exemple de cette tête montre aussi que, de manière générale, les documents issus des activités de Max Ohnefalsch-Richter constituent une source riche et précieuse pour les recherches modernes. Britain and Archaeology of Cyprus, part II : 1914 to the present day253 Thomas KielyRésumé Cet article est la seconde partie d’une enquête sur l’implication de la Grande-Bretagne dans l’archéologie chypriote (voir première partie, avec A. Ulbrich : CCEC 42, 2012, p. 305-356). Après avoir rappelé la déclaration de Chypre comme Colonie de la Couronne, ainsi que l’arrière-plan et l’évolution de l’archéologie dans les années 1920-1930, on étudie comment les résidents britanniques expatriés et premiers travaux de terrain « britannique » dans l’île, souvent menés par des femmes remarquables, ont contribué à faire évoluer la discipline jusqu’à l’indépendance de l’île en 1960. Les principaux travaux de terrain britanniques de la période suivante présentés dans le contexte plus large des recherches et de l’enseignement menés dans les universités britanniques, au sein d’une collaboration internationale grandissante. De grands archéologues chypriotes ont été formés ou ont mené leurs recherches dans des institutions britanniques, une tradition encore bien vivante. Des changements sont intervenus pour les grandes collections qui ont bénéficié de l’aide financière de la Fondation A. G. Leventis (l’accent est mis sur d’importantes collections régionales). En conclusions, on présente quelques remarques générales sur d’éventuels développements futur de la discipline face aux défis et aux orientations intellectuelles de notre époque. Varia311 A New Volume of the Catalogue of the Western Asiatic seals in the British Museum311 Robert MerrilleesRésumé La publication définitive en 2016 du dernier fascicule du catalogue raisonné des sceaux-cylindres dans les connections du département du Moyen Orient du British Museum représente un accomplissement exceptionnel de la part de ses auteurs, Dominique Collon et feu Edith Porada. Consacré à la glyptique du Proche-Orient du deuxième millénaire av. J.-C., il comporte un chapitre sur les cylindres attribués à Chypre, dont aucun n’a de provenance. La mise ne ligne sur le site du British Museum des données qui s’y rapportent permet une corrélation entre les deux sources de renseignements, sans toutefois résoudre, voir éclairer, l’origine des sceaux prétendument chypriotes. Identification d’un autre dispositif portuaire à Paphos ? Nouvelles observations sur le secteur du rempart occidental et de la porte Nord-Ouest323 Claire BalandierRésumé The founding of the New Paphos harbor at the end of the 4th century B.C. and its description by the author of Stadiamus has been widely discussed. The majority of researchers agree on its location in the south part of the ancient city, under the present part of Paphos. Recent observations outside the northwest gate suggest that the harbor was completed by other harbor installations in this sector of Hellenistic city, in front of the west rampart. They may have been careenage docks intended to maintain or fit out the military fleet. Some of the fortified harbor installations may have been undertaken during the 2nd century B.C. when the Ptolemaic fleet was gathered there. They seem to have been in use until the end of the Hellenistic period. The decision to suppress them under a thick rubble fill while proceeding to reconstruct the south harbor may have been due to their gradual silting by sediment deposits and, especially, the effects of one of the late 1st century B.B. earthquakes. From then on, these docks served as a ditch in from of the reconstructed walls with its new towers at the beginning of the Empire. Comptes rendus d’ouvrages311 1. G. Graziadio, The earliest Production of Aegean-type Pottery in Cyprus, with contributions by Elisabetta Pezzi, Maria Dikomitou Eliadou and Artemis Georgiou, Pise, 2017341 Luca Bombardieri 2. B. Muller, Maquettes antiques d’Orient. De l’image au symbole, Paris, 2016344 Annie Caubet 3. J.-M. Henke, Die zyprischen Terrakotten aus Milet, Milesische Forschungen 7, Berlin et Boston, 2017346 Hélène Aurigny 4. G. Bourogiannis, C. Mülhlenbock (éds), Ancient Cyprus today. Museum Collections and New Researches, SIMA PB 184, Uppsala, 2016349 Hartmut Matthäus 5. N. Papadimitriou, M. Toli (éds), Αρχαία Κύπρος. Πρόσφατες εξελίξεις στην αρχαιολογία της ανατολικής Μεσογείου, MMusée d’Art Cycladique, Athènes, 2017353 Sabine Fourrier 6. Cl. Balandier, Nea Paphos. Fondation et développement urbanistique d’une ville chypriote, de l’Antiquité à nos jours, Bordeaux, 2016357 Antoine Hermary 7. L. Bonato, M. Dondin-Payre et alii, La Méditerranée d’Edmond Duthoit, archéologue et architecte, XIXe siècle, Paris, 2017360 Antoine Hermary
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
26
Jul2019
The materiality of purple dye productionWorkshop, 1-2 novembre 2019
L’Institute for Aegean Prehistory - Study Center for East Crete (INSTAP-SCEC) et le Département d’archéologie (ARU) de l’Université de Chypre organisent un colloque sur The materiality of purple dye production. Il portera sur les vestiges archéologiques de la production et de l’utilisation de la pourpre, ainsi que sur l’importance des contextes pour l’interprétation de ces données ; on y présentera quelques cas d’étude nouveaux ou peu connus de Chypre et de la mer Égée, de la préhistoire à la fin de la période romaine.
Le colloque aura lieu du 1er au 2 novembre 2019, au Département d’archéologie de l’Université de Chypre (12, rue Gladstonos, Nicosie). Il n’y a pas de frais d’inscription. Plus d’informations ici.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
22
Jul2019
Bourse HiSoMA : appel à candidatures
La bourse HiSoMA, attribuée chaque année par le laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques (unité constitutive de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux) est destinée aux jeunes chercheurs étrangers (doctorants ou post-doc). Elle a pour vocation de financer un séjour de recherche d’un mois à Lyon, fixé au mois de mars chaque année. La somme allouée est destinée à couvrir les frais de voyage, hébergement et repas.
L’appel à candidatures 2019 (pour un séjour en mars 2020) est ouvert jusqu’au 30 septembre. Plus d’informations sur le site du laboratoire.
ANNONCESNEWS
19
Jul2019
Don Diane MassonDon Diane Masson et Centre d’Études Chypriotes
En 2017, à la suite du décès de sa mère, Émilia Masson (voir sa nécrologie), Diane Masson a fait don au Centre d’Études Chypriotes de la bibliothèque de ses parents.
Conformément à la décision prise en 2018 par le bureau du Centre, cette bibliothèque a été répartie entre les trois centres de recherche sur lesquels s’appuie l’association :
l’Université Paris Nanterre (auprès de laquelle le Centre est aujourd’hui hébergé), le laboratoire HiSoMA au sein de la Fédération Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux, et le Musée du Louvre – Département des Antiquités orientales.

Les ouvrages reçus, qui reflètent les thèmes de recherche d’Émilia et Olivier Masson (philologie et épigraphie grecques, écritures anciennes, archéologie et histoire de Chypre) sont venus compléter le fonds de la bibliothèque de la MOM. Cette bibliothèque a reçu le label d’excellence CollEx en 2018 pour, notamment, les fonds Chypre et épigraphie grecque. Que Diane Masson en soit ici profondément remerciée !

Les champs disciplinaires et les sujets d’étude sur lesquels portent les ouvrages sont en effet variés et ils correspondent aux centres d’intérêt d’Olivier Masson auquel aucun domaine de l’Antiquité grecque n’était vraiment étranger : la philologie (avec un goût particulier pour les formes dialectales grecques et l’onomastique, sans oublier des langues plus rares comme le carien), l’épigraphie (avec un intérêt spécifique pour les formes d’écritures), la numismatique, les cultes antiques (avec les textes et les objets qui s’y rapportent), la géographie historique… Chypre lui permettait de concilier tous ces intérêts, dans un espace insulaire restreint mais à la stratigraphie historique incomparable.
La bibliographie thématique rassemblée dans le volume 27 du Cahier du Centre d’Études Chypriotes, qui lui rend un hommage posthume, est révélatrice. Elle cite les rubriques suivantes : chypro-minoen, épigraphie grecque syllabique, documents syllabiques étéochypriotes, épigraphie sémitique, épigraphie alphabétique, numismatique, écritures et langues, dialecte, onomastique, géographie et histoire, cultes, sites et objets, voyageurs et collectionneurs… Car Olivier Masson a également été en ce domaine un grand défricheur, dénicheur d’archives et auteur d’articles fondateurs (parfois sous le nom de plume de Léon Fivel).

La mémoire d’Olivier Masson est intimement liée à l’histoire du Centre d’Études Chypriotes. C’est en effet Olivier Masson qui, alors professeur de grec à l’Université de Paris X Nanterre et directeur d’étude en philologie grecque à l’EPHE (4e section), a fondé en 1983 le Centre d’Études Chypriotes. L’association « se propose d’étudier et de promouvoir l’histoire et la civilisation de Chypre, sans limitation de dates ou d’époques » (voir l’avant propos du premier fascicule du Cahier). L’« organe de liaison » qu’était le Cahier du Centre d’Études Chypriotes en 1984 est devenu une revue à parution annuelle, de renommée internationale. Le don Masson (chaque ouvrage reçu porte la mention de son origine) enrichit à Lyon un fonds documentaire exceptionnel (outre la bibliothèque, il comprend les archives de la mission archéologique de Kition et Salamine, partiellement accessibles en ligne : chypre.mom.fr). En favorisant le développement de recherches consacrées à l’histoire et à l’archéologie de Chypre, ce don, pour lequel nous remercions encore Diane Masson, répond au vœu du fondateur de notre Centre.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Jul2019
Cahier du Centre d’Études Chypriotes 48, 2018
Le nouveau Cahier, nº 48, 2018, a paru au début du mois de juillet.
Il inclut un dossier autour des travaux des deux collègues, Jacqueline Karageorghis et Ino Nicolaou, à la mémoire desquelles on rend hommage, ainsi que plusieurs études et quatorze comptes rendus d’ouvrages.
Pour la table des matières et les informations pour acheter le volume, se reporter à l’onglet « Cahiers » du site.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
20
May2019
Conférence de M. Bacci
Münster, 5 juin 2019, au Zypern InstitutL‘Institut für Interdisziplinäre Zypern-Studien annonce une conférence de Michele Bacci (Université de Fribourg) sur les lieux de culte à Chypre à la fin du Moyen Âge :

Die Schaffung neuer heiliger Orte auf Zypern im Spätmittelalter
Mercredi, le 5 juin 2019, à 18h.
Hörsaal F3, Fürstenberghaus, Domplatz 20-22, Münster.
Dans le cadre du colloque ”400–1500. Mittelalter“, en coopération avec l‘Institut d‘études byzantines et néo-grecques.
Contact : Sabine Rogge.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
May2019
38e Annual CAARI Archaeological Workshop
Samedi, 8 juin 2019 à la Fondation Culturelle de la Banque de ChypreLe 38e Annual CAARI Archaeological Workshop aura lieu à la Fondation Culturelle de la Banque de Chypre, Andreas Patsalides Hall, Phaneromeni (Nicosie) le samedi 8 juin 2019. Il est organisé en collaboration avec le Département des Antiquités de Chypre et le département d’archéologie (ARU) de l’Université de Chypre.

PROGRAMME
8:45 – 9:00 Welcome and Introductory Remarks: Dr Lindy Crewe, CAARI Director; Dr Marina Solomidou-Ieronymidou, Director of the Department of Antiquities Cyprus; Prof. Vasiliki Kassianidou, Director, Archaeological Research Unit, University of Cyprus

First Session Chair: Derek Counts
9:00–9:20 Despo Pilides (Department of Antiquities, Cyprus) – The new Cyprus Museum, Agios Sozomenos-Nikolides
9:20–9:35 Bleda Düring (Leiden University) – Four Seasons of Work at Chlorakas-Palloures: A Short Summary
9:35–9:50 Kathryn Grossman, Tate Paulette, Lisa Graham, Andrew McCarthy (North Carolina State University) – Makounta-Voules-Mersinoudia
9:50–10:05 Steve Falconer, Pat Fall (University of North Carolina, Charlotte) – Politiko-Troullia
10:05–10:20 Jennifer Webb (La Trobe University, University of Cyprus) – Publishing Lapithos: the excavations of 1913 and 1917
10:20–10:35 Luca Bombardieri (University of Torino) – Erimi-Laonin tou Porakou
10:35–10:50 Lindy Crewe (CAARI) – Kissonerga-Skalia, 2018 excavations
10:50–11.05 Peter M. Fisher, Teresa Bürge (University of Gothenburg, Austrian Academy of Sciences) – The New Swedish Cyprus Expedition 2019: Results of the 10th Season of Excavation at Hala Sultan Tekke

11:05–11:45 COFFEE BREAK

Second Session Chair: Lindy Crewe
11:45–12:05 Sturt Manning, Kevin Fisher, Georgia Andreou, Catherine Kearns, Carrie Fulton, Brita Lorentzen, Thomas Urban, Nikolas Bakirtzis (Cornell University, University of British Columbia, University of Chicago, Brown University, University of Toronto, The Cyprus Institute) – Kalavasos and Maroni Built Environments Project and Cyprus Dendroarchaeology Project
12:05–12:20 Stella Demesticha (University of Cyprus) – The Mazotos Shipwreck excavation, the 2018 field season
12:20–12:35 Andrew McCarthy (University of Edinburgh) – The Prasteio Mesorotsos Archaeological Expedition
12:35–12:55 Athanasios K. Vionis, Giorgos Papantoniou, Doria Nicolaou (University of Cyprus) – Settled and Sacred Landscapes of Cyprus (SeSaLaC) and Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus (UnSaLa-CY – EXCELLENCE_HUBS/1216/0362)
12:55–1:10 Michael Given (University of Glasgow) – Excavations at Kourion’s Amathous Gate Cemetery
1:10–1:25 Joan Breton Connelly (New York University) – NYU Yeronisos Island Excavations
1:25–1:40 Thilo Rehren, Pavlos Flourentzos, Artemios Oikonomou (Department of Antiquities, Cyprus, The Cyprus Institute) – Work in progress: Archaeometric and archaeological study of the Late Roman-Early Byzantine potential glass production at Amathus
1:40–2:00 Discussion and final remarks

19:00–21:30 RECEPTION All attendees are warmly invited to attend a reception in the courtyard of CAARI, sponsored by the US Embassy in Cyprus.

CAARI gratefully acknowledges the Bank of Cyprus Cultural Foundation for hosting us in their venue.
For more information: 22456414. Email: librarian@caari.org.cy. Twitter.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
13
May2019
C.I.R.C.E.
Centro Internazionale per la Ricerca sulle Civiltà Egee “Pierre Carlier”Le 17 mai 2019 sera inauguré à Oristano, Sardaigne, le Centro Internazionale per la Ricerca sulle Civiltà Egee (C.I.R.C.E) de l‘université de Sassari, avec une conférence d‘Athanasia Kanta sur les fouilles de Pyla-Kokkinokremos.
Dirigé par Massimo Perna et dédié à la memorie de Pierre Carlier, le Centre conserve les archives et la bibliothèque de Jean-Pierre Olivier et de Frieda Vandenabeele.
Le Centre a l‘objectif de promouvoir l‘étude des civilisations égéenne et nuragique. À partir de 2020 le Centre offrira des bourses pour financer des séjours de recherche à Oristano et organisera, chaque année, un programme de séminaires sur des sujets liés à l‘archéologie et aux écritures égéennes.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
13
May2019
Picasso at the Cyprus Museum. Works in clay

Le Département des Antiquités de Chypre organise l‘exposition « Picasso au Musée de Chypre. Oeuvres en argile », qui se concentre sur la production céramique de Pablo Picasso en dialogue avec les antiquités chypriotes.
L‘exposition aura lieu du 12 juin au 8 septembre 2019 au Musée de Chypre, à Nicosie. Elle fait partie du projet Picasso-Méditerranée, porté par le Musée national Picasso-Paris. Plus d‘information sur le site du projet.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
05
May2019
Colloque pour A. Bernard Knapp


Le département d’archéologie de l’Université de Chypre annonce un colloque en l’honneur d’A. Bernard Knapp, qui aura lieu à Nicosie les 6-7 juin 2019.

The Archaeology of Cyprus and the Wider Mediterranean: A Conference in Honour of A. Bernard Knapp

Nicosia, Cyprus, 6-7 June 2019
Archaeological Research Unit, University of Cyprus, 12 Gladstone Street, 1095 Nicosia, Cyprus

Thursday 6 June
16:00-16:30 Conference opens
16:30-16:45 Welcome
16:45-17:15 Jennifer Webb Cyprus’s external connections in the prehistoric Bronze Age: refining a maximalist position
17:15-17:45 Sophocles Hadjisavvas Mathiatis Mavrovouni: a miner’s sanctuary
17:45-18:15 BREAK
18:15-18:45 Vasiliki Kassianidou An evaluation of Bernard Knapp’s model for the organization of copper production in the Late Cypriot period
18:45-19:15 Lindy Crewe Mortuary practices at the Chalcolithic cemetery of Souskiou Laona
19:15-19:45 David Rupp & Metaxia Tsipopoulou Remembering a complex memory landscape: The Late Minoan III interventions in the Pre- and
Proto-Palatial Cemetery at Petras - Kephala (Siteia, Crete)
.

Friday 7 June
09:00-09:30 Catherine Kearns The limits of protohistory: towards an archaeology of Cypriot Iron Age communities
09:30-10:00 Georgia Andreou Reconsidering the mountainous landscapes of Cyprus in antiquity
10:00-10:30 Michael Given From settlement hierarchies to entangled communities: towards a theory of survey
10:30-11:00 COFFEE BREAK
11:30-12:00 Kevin Fisher Toward a social life of things in Late Bronze Age Cyprus
12:00-12:30 Ann Brysbaert SETinSTONE? The chaine operatoire of ‘building big’ in the Late Bronze Age Argive Plain, Greece
12:30-13:00 Chris Monroe All the King’s Wine? Late Bronze Age vineyards in texts from Emar and Ugarit
13:00 LUNCH
14:30-15:00 Carrie Fulton Re-assessing the anchorage of Maroni Tsarroukkas within Bronze Age maritime trade
15:00-15:30 Michal Artzy Mariners’ cuisine? Cooking ware at the Late Bronze II Tell Abu Hawam anchorage
15:30-16:00 COFFEE BREAK
16:00-16:30 Stella Demesticha ‘Billow and breeze, islands and seas’: the maritime landscape of Late Roman Cyprus
16:30-17:00 Sturt Manning An archaeology of climate: a proglegomenon
17:00-17:30 John Cherry Thirty Years Before the Mast: at the helm of JMA with Bernard Knapp
17:30-18:00 Bernard Knapp Reflections
18:00 RECEPTION at Archaeological Research Unit
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Apr2019
Programme du PoCA à Berlin
Postgraduate Cypriot Archaeology à l’université Humboldt de BerlinLe prochain PoCA (Postgraduate Cypriot Archaeology) se tiendra à Berlin dans les locaux de l’Université Humboldt du 13 au 15 juin.
Le programme peut être téléchargé ici.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Apr2019
Nouveau bureau du CEC
L’assemblée générale annuelle du Centre d’Études Chypriotes s’est tenue à Nanterre le 30 novembre 2018. À cette occasion, les membres actifs de l’association ont voté pour en renouveler le Bureau. Les candidats ci-dessous ont été élus à l’unanimité pour trois ans (2019-2021) :

- Sabine FOURRIER – Présidente
- Anne-Marie GUIMIER-SORBETS – Vice-Présidente
- Hélène LE MEAUX – Trésorière
- Philippe TRÉLAT – Secrétaire

Félicitations !
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Apr2019
Les inscriptions de Paphos
Les inscriptions de Paphos. La cité chypriote sous la domination lagide et à l’époque imperialeNous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage de Jean-Baptiste Cayla,
« Les inscriptions de Paphos La cité chypriote sous la domination lagide et à l’époque imperiale ».

Cette publication appartenant à la série des Travaux de la Maison de l’Orient a été en partie subventionnée par le Centre d’Études Chypriotes. Elle est disponible sur le site de MOM Éditions ou sur le site Internet de la maison d’éditions De Boccard

Ce livre rassemble et commente plus de trois cent cinquante inscriptions datant de la fin du IVe siècle av. J.-C. au VIIe siècle de notre ère. L’analyse de presque toutes les inscriptions est fondée sur l’observation directe par l’auteur des pierres ou estampages. Une telle approche donne lieu parfois à de nouvelles lectures et datations, et apporte un nouvel éclairage sur l’histoire de l’île.
CEC
  • présentationabout
  • cahiers
  • actualitésNews
  • Devenir membreMembership
  • liensLinks
  • contactsContact
BIENVENUE AU  CEC Bienvenue sur le site du Centre d’Études Chypriotes.Welcome to the Centre for Cypriot Studies.

Le Centre d’Études Chypriotes est une association (régie par la loi 1901), créée par Olivier Masson en 1983, afin de promouvoir l’étude de l’histoire et de la civilisation de Chypre, sans limitations chronologiques ou disciplinaires. Le but de l’association étant strictement culturel et scientifique, il exclut automatiquement tout débat politique. The Centre for Cypriot Studies is an association (according to the law from 1901) created by Olivier Masson in 1983 in order to promote the studies of the history and civilization of Cyprus within no chronological or disciplinary boundaries. Since the character of the association is uniquely scientific and cultural, it therefore forecloses any political debate.
PlusMore
ANNONCESANNOUNCEMENTS
26.07.2019The materiality of purple dye production
22.07.2019Bourse HiSoMA : appel à candidatures
19.07.2019Don Diane Masson
16.07.2019Cahier du Centre d’Études Chypriotes 48, 2018
20.05.2019Conférence de M. Bacci
16.05.201938e Annual CAARI Archaeological Workshop
13.05.2019C.I.R.C.E.
13.05.2019Picasso at the Cyprus Museum. Works in clay
05.05.2019Colloque pour A. Bernard Knapp
16.04.2019Programme du PoCA à Berlin
16.04.2019Nouveau bureau du CEC
16.04.2019Les inscriptions de Paphos
ANNONCESANNOUNCEMENTS
ACTUALITÉSNEWS
19
Jul2019
Don Diane MassonEn 2017, à la suite du décès de sa mère, Émilia Masson (voir sa nécrologie), Diane Masson a fait don au Centre d’Études Chypriotes de la bibliothèque de ses parents.
Conformément à la décision prise en 2018 par le bureau du Centre, cette bibliothèque a été répartie entre les trois centres de recherche sur lesquels s’appuie l’association :
l’Université Paris Nanterre (auprès de laquelle le Centre est aujourd’hui hébergé), le laboratoire HiSoMA au sein de la Fédération Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux, et le Musée du Louvre – Département des Antiquités orientales.

Les ouvrages reçus, qui reflètent les thèmes de recherche d’Émilia et Olivier Masson (philologie et épigraphie grecques, écritures anciennes, archéologie et histoire de Chypre) sont venus compléter le fonds de la bibliothèque de la MOM. Cette bibliothèque a reçu le label d’excellence CollEx en 2018 pour, notamment, les fonds Chypre et épigraphie grecque. Que Diane Masson en soit ici profondément remerciée !

Les champs disciplinaires et les sujets d’étude sur lesquels portent les ouvrages sont en effet variés et ils correspondent aux centres d’intérêt d’Olivier Masson auquel aucun domaine de l’Antiquité grecque n’était vraiment étranger : la philologie (avec un goût particulier pour les formes dialectales grecques et l’onomastique, sans oublier des langues plus rares comme le carien), l’épigraphie (avec un intérêt spécifique pour les formes d’écritures), la numismatique, les cultes antiques (avec les textes et les objets qui s’y rapportent), la géographie historique… Chypre lui permettait de concilier tous ces intérêts, dans un espace insulaire restreint mais à la stratigraphie historique incomparable.
La bibliographie thématique rassemblée dans le volume 27 du Cahier du Centre d’Études Chypriotes, qui lui rend un hommage posthume, est révélatrice. Elle cite les rubriques suivantes : chypro-minoen, épigraphie grecque syllabique, documents syllabiques étéochypriotes, épigraphie sémitique, épigraphie alphabétique, numismatique, écritures et langues, dialecte, onomastique, géographie et histoire, cultes, sites et objets, voyageurs et collectionneurs… Car Olivier Masson a également été en ce domaine un grand défricheur, dénicheur d’archives et auteur d’articles fondateurs (parfois sous le nom de plume de Léon Fivel).

La mémoire d’Olivier Masson est intimement liée à l’histoire du Centre d’Études Chypriotes. C’est en effet Olivier Masson qui, alors professeur de grec à l’Université de Paris X Nanterre et directeur d’étude en philologie grecque à l’EPHE (4e section), a fondé en 1983 le Centre d’Études Chypriotes. L’association « se propose d’étudier et de promouvoir l’histoire et la civilisation de Chypre, sans limitation de dates ou d’époques » (voir l’avant propos du premier fascicule du Cahier). L’« organe de liaison » qu’était le Cahier du Centre d’Études Chypriotes en 1984 est devenu une revue à parution annuelle, de renommée internationale. Le don Masson (chaque ouvrage reçu porte la mention de son origine) enrichit à Lyon un fonds documentaire exceptionnel (outre la bibliothèque, il comprend les archives de la mission archéologique de Kition et Salamine, partiellement accessibles en ligne : chypre.mom.fr). En favorisant le développement de recherches consacrées à l’histoire et à l’archéologie de Chypre, ce don, pour lequel nous remercions encore Diane Masson, répond au vœu du fondateur de notre Centre.
26
Jul2019
The materiality of purple dye productionL’Institute for Aegean Prehistory - Study Center for East Crete (INSTAP-SCEC) et le Département d’archéologie (ARU) de l’Université de Chypre organisent un colloque sur The materiality of purple dye production. Il portera sur les vestiges archéologiques de la production et de l’utilisation de la pourpre, ainsi que sur l’importance des contextes pour l’interprétation de ces données ; on y présentera quelques cas d’étude nouveaux ou peu connus de Chypre et de la mer Égée, de la préhistoire à la fin de la période romaine.
Le colloque aura lieu du 1er au 2 novembre 2019, au Département d’archéologie de l’Université de Chypre (12, rue Gladstonos, Nicosie). Il n’y a pas de frais d’inscription. Plus d’informations ici.
22
Jul2019
Bourse HiSoMA : appel à candidaturesLa bourse HiSoMA, attribuée chaque année par le laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques (unité constitutive de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux) est destinée aux jeunes chercheurs étrangers (doctorants ou post-doc). Elle a pour vocation de financer un séjour de recherche d’un mois à Lyon, fixé au mois de mars chaque année. La somme allouée est destinée à couvrir les frais de voyage, hébergement et repas.
L’appel à candidatures 2019 (pour un séjour en mars 2020) est ouvert jusqu’au 30 septembre. Plus d’informations sur le site du laboratoire.
16
Jul2019
Cahier du Centre d’Études Chypriotes 48, 2018Le nouveau Cahier, nº 48, 2018, a paru au début du mois de juillet.
Il inclut un dossier autour des travaux des deux collègues, Jacqueline Karageorghis et Ino Nicolaou, à la mémoire desquelles on rend hommage, ainsi que plusieurs études et quatorze comptes rendus d’ouvrages.
Pour la table des matières et les informations pour acheter le volume, se reporter à l’onglet « Cahiers » du site.
20
May2019
Conférence de M. BacciMünster, 5 juin 2019, au Zypern InstitutL‘Institut für Interdisziplinäre Zypern-Studien annonce une conférence de Michele Bacci (Université de Fribourg) sur les lieux de culte à Chypre à la fin du Moyen Âge :

Die Schaffung neuer heiliger Orte auf Zypern im Spätmittelalter
Mercredi, le 5 juin 2019, à 18h.
Hörsaal F3, Fürstenberghaus, Domplatz 20-22, Münster.
Dans le cadre du colloque ”400–1500. Mittelalter“, en coopération avec l‘Institut d‘études byzantines et néo-grecques.
Contact : Sabine Rogge.
16
May2019
38e Annual CAARI Archaeological WorkshopSamedi, 8 juin 2019 à la Fondation Culturelle de la Banque de ChypreLe 38e Annual CAARI Archaeological Workshop aura lieu à la Fondation Culturelle de la Banque de Chypre, Andreas Patsalides Hall, Phaneromeni (Nicosie) le samedi 8 juin 2019. Il est organisé en collaboration avec le Département des Antiquités de Chypre et le département d’archéologie (ARU) de l’Université de Chypre.

PROGRAMME
8:45 – 9:00 Welcome and Introductory Remarks: Dr Lindy Crewe, CAARI Director; Dr Marina Solomidou-Ieronymidou, Director of the Department of Antiquities Cyprus; Prof. Vasiliki Kassianidou, Director, Archaeological Research Unit, University of Cyprus

First Session Chair: Derek Counts
9:00–9:20 Despo Pilides (Department of Antiquities, Cyprus) – The new Cyprus Museum, Agios Sozomenos-Nikolides
9:20–9:35 Bleda Düring (Leiden University) – Four Seasons of Work at Chlorakas-Palloures: A Short Summary
9:35–9:50 Kathryn Grossman, Tate Paulette, Lisa Graham, Andrew McCarthy (North Carolina State University) – Makounta-Voules-Mersinoudia
9:50–10:05 Steve Falconer, Pat Fall (University of North Carolina, Charlotte) – Politiko-Troullia
10:05–10:20 Jennifer Webb (La Trobe University, University of Cyprus) – Publishing Lapithos: the excavations of 1913 and 1917
10:20–10:35 Luca Bombardieri (University of Torino) – Erimi-Laonin tou Porakou
10:35–10:50 Lindy Crewe (CAARI) – Kissonerga-Skalia, 2018 excavations
10:50–11.05 Peter M. Fisher, Teresa Bürge (University of Gothenburg, Austrian Academy of Sciences) – The New Swedish Cyprus Expedition 2019: Results of the 10th Season of Excavation at Hala Sultan Tekke

11:05–11:45 COFFEE BREAK

Second Session Chair: Lindy Crewe
11:45–12:05 Sturt Manning, Kevin Fisher, Georgia Andreou, Catherine Kearns, Carrie Fulton, Brita Lorentzen, Thomas Urban, Nikolas Bakirtzis (Cornell University, University of British Columbia, University of Chicago, Brown University, University of Toronto, The Cyprus Institute) – Kalavasos and Maroni Built Environments Project and Cyprus Dendroarchaeology Project
12:05–12:20 Stella Demesticha (University of Cyprus) – The Mazotos Shipwreck excavation, the 2018 field season
12:20–12:35 Andrew McCarthy (University of Edinburgh) – The Prasteio Mesorotsos Archaeological Expedition
12:35–12:55 Athanasios K. Vionis, Giorgos Papantoniou, Doria Nicolaou (University of Cyprus) – Settled and Sacred Landscapes of Cyprus (SeSaLaC) and Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus (UnSaLa-CY – EXCELLENCE_HUBS/1216/0362)
12:55–1:10 Michael Given (University of Glasgow) – Excavations at Kourion’s Amathous Gate Cemetery
1:10–1:25 Joan Breton Connelly (New York University) – NYU Yeronisos Island Excavations
1:25–1:40 Thilo Rehren, Pavlos Flourentzos, Artemios Oikonomou (Department of Antiquities, Cyprus, The Cyprus Institute) – Work in progress: Archaeometric and archaeological study of the Late Roman-Early Byzantine potential glass production at Amathus
1:40–2:00 Discussion and final remarks

19:00–21:30 RECEPTION All attendees are warmly invited to attend a reception in the courtyard of CAARI, sponsored by the US Embassy in Cyprus.

CAARI gratefully acknowledges the Bank of Cyprus Cultural Foundation for hosting us in their venue.
For more information: 22456414. Email: librarian@caari.org.cy. Twitter.
13
May2019
C.I.R.C.E.Centro Internazionale per la Ricerca sulle Civiltà Egee “Pierre Carlier”Le 17 mai 2019 sera inauguré à Oristano, Sardaigne, le Centro Internazionale per la Ricerca sulle Civiltà Egee (C.I.R.C.E) de l‘université de Sassari, avec une conférence d‘Athanasia Kanta sur les fouilles de Pyla-Kokkinokremos.
Dirigé par Massimo Perna et dédié à la memorie de Pierre Carlier, le Centre conserve les archives et la bibliothèque de Jean-Pierre Olivier et de Frieda Vandenabeele.
Le Centre a l‘objectif de promouvoir l‘étude des civilisations égéenne et nuragique. À partir de 2020 le Centre offrira des bourses pour financer des séjours de recherche à Oristano et organisera, chaque année, un programme de séminaires sur des sujets liés à l‘archéologie et aux écritures égéennes.
13
May2019
Picasso at the Cyprus Museum. Works in clay
Le Département des Antiquités de Chypre organise l‘exposition « Picasso au Musée de Chypre. Oeuvres en argile », qui se concentre sur la production céramique de Pablo Picasso en dialogue avec les antiquités chypriotes.
L‘exposition aura lieu du 12 juin au 8 septembre 2019 au Musée de Chypre, à Nicosie. Elle fait partie du projet Picasso-Méditerranée, porté par le Musée national Picasso-Paris. Plus d‘information sur le site du projet.
05
May2019
Colloque pour A. Bernard Knapp

Le département d’archéologie de l’Université de Chypre annonce un colloque en l’honneur d’A. Bernard Knapp, qui aura lieu à Nicosie les 6-7 juin 2019.

The Archaeology of Cyprus and the Wider Mediterranean: A Conference in Honour of A. Bernard Knapp

Nicosia, Cyprus, 6-7 June 2019
Archaeological Research Unit, University of Cyprus, 12 Gladstone Street, 1095 Nicosia, Cyprus

Thursday 6 June
16:00-16:30 Conference opens
16:30-16:45 Welcome
16:45-17:15 Jennifer Webb Cyprus’s external connections in the prehistoric Bronze Age: refining a maximalist position
17:15-17:45 Sophocles Hadjisavvas Mathiatis Mavrovouni: a miner’s sanctuary
17:45-18:15 BREAK
18:15-18:45 Vasiliki Kassianidou An evaluation of Bernard Knapp’s model for the organization of copper production in the Late Cypriot period
18:45-19:15 Lindy Crewe Mortuary practices at the Chalcolithic cemetery of Souskiou Laona
19:15-19:45 David Rupp & Metaxia Tsipopoulou Remembering a complex memory landscape: The Late Minoan III interventions in the Pre- and
Proto-Palatial Cemetery at Petras - Kephala (Siteia, Crete)
.

Friday 7 June
09:00-09:30 Catherine Kearns The limits of protohistory: towards an archaeology of Cypriot Iron Age communities
09:30-10:00 Georgia Andreou Reconsidering the mountainous landscapes of Cyprus in antiquity
10:00-10:30 Michael Given From settlement hierarchies to entangled communities: towards a theory of survey
10:30-11:00 COFFEE BREAK
11:30-12:00 Kevin Fisher Toward a social life of things in Late Bronze Age Cyprus
12:00-12:30 Ann Brysbaert SETinSTONE? The chaine operatoire of ‘building big’ in the Late Bronze Age Argive Plain, Greece
12:30-13:00 Chris Monroe All the King’s Wine? Late Bronze Age vineyards in texts from Emar and Ugarit
13:00 LUNCH
14:30-15:00 Carrie Fulton Re-assessing the anchorage of Maroni Tsarroukkas within Bronze Age maritime trade
15:00-15:30 Michal Artzy Mariners’ cuisine? Cooking ware at the Late Bronze II Tell Abu Hawam anchorage
15:30-16:00 COFFEE BREAK
16:00-16:30 Stella Demesticha ‘Billow and breeze, islands and seas’: the maritime landscape of Late Roman Cyprus
16:30-17:00 Sturt Manning An archaeology of climate: a proglegomenon
17:00-17:30 John Cherry Thirty Years Before the Mast: at the helm of JMA with Bernard Knapp
17:30-18:00 Bernard Knapp Reflections
18:00 RECEPTION at Archaeological Research Unit
16
Apr2019
Programme du PoCA à BerlinPostgraduate Cypriot Archaeology à l’université Humboldt de BerlinLe prochain PoCA (Postgraduate Cypriot Archaeology) se tiendra à Berlin dans les locaux de l’Université Humboldt du 13 au 15 juin.
Le programme peut être téléchargé ici.
16
Apr2019
Nouveau bureau du CEC L’assemblée générale annuelle du Centre d’Études Chypriotes s’est tenue à Nanterre le 30 novembre 2018. À cette occasion, les membres actifs de l’association ont voté pour en renouveler le Bureau. Les candidats ci-dessous ont été élus à l’unanimité pour trois ans (2019-2021) :

- Sabine FOURRIER – Présidente
- Anne-Marie GUIMIER-SORBETS – Vice-Présidente
- Hélène LE MEAUX – Trésorière
- Philippe TRÉLAT – Secrétaire

Félicitations !
16
Apr2019
Les inscriptions de PaphosLes inscriptions de Paphos. La cité chypriote sous la domination lagide et à l’époque imperialeNous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage de Jean-Baptiste Cayla,
« Les inscriptions de Paphos La cité chypriote sous la domination lagide et à l’époque imperiale ».

Cette publication appartenant à la série des Travaux de la Maison de l’Orient a été en partie subventionnée par le Centre d’Études Chypriotes. Elle est disponible sur le site de MOM Éditions ou sur le site Internet de la maison d’éditions De Boccard

Ce livre rassemble et commente plus de trois cent cinquante inscriptions datant de la fin du IVe siècle av. J.-C. au VIIe siècle de notre ère. L’analyse de presque toutes les inscriptions est fondée sur l’observation directe par l’auteur des pierres ou estampages. Une telle approche donne lieu parfois à de nouvelles lectures et datations, et apporte un nouvel éclairage sur l’histoire de l’île.
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES CAHIERS
Le Centre publie chaque année depuis 1984 une revue, les Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abrégés en CCEC). Celle-ci est préparée sous la direction d’A. Hermary, la maquette et la mise en page sont réalisées par M. Yon. Elle est dotée d’un comité de rédaction international de six membres ; chaque article proposé est soumis à l’avis d’un expert. Bien que le grec moderne soit accepté, les articles jusqu’ici publiés l’ont été en français, en anglais, en allemand ou en italien. Chaque livraison annuelle est tirée à 200 exemplaires (dans de rares cas à 300). Il faut s’adresser, pour les abonnements et les achats séparés, aux éditions De Boccard.Since 1984 the Centre for Cypriot Studies has been issuing each year a volume of Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abbreviated CCEC). A. Hermary is responsible for editing the journal and M. Yon for the first draft and typesetting. Cahiers have an international editorial board composed of six members. Each article proposal is submitted to an expert. Even though Modern Greek is accepted, the articles are rather published in French, English, German or Italian. Each year 200 copies are printed (in the rare cases 300). In order to buy a copy or to take out a subscription to CCEC, you should consult the website of publishing house De Boccard. La plus grande partie des études publiées jusqu’à présent dans les Cahiers ont porté sur l’Antiquité : cette orientation s’explique par le profil scientifique d’O. Masson et de la plupart des autres responsables du CEC depuis 1983. Toutefois, les périodes byzantine, franque, vénitienne et ottomane sont bien représentées, de même que l’histoire de la recherche aux XIXe et XXe siècles. Ainsi, les colloques de 2002 (en l’honneur de Marguerite Yon), 2007 (en l’honneur d’Annie Caubet), 2009 (Chypre hellénistique et impériale), 2011 (colloque « Postgraduate Cypriote Archaeology », destiné aux jeunes chercheurs) et 2015 (en l’honneur d’Antoine Hermary), ainsi que le dossier d’hommage à Jacqueline Karageorghis (Cahier 45, 2015) concernaient uniquement ou presque entièrement la Préhistoire et l’Antiquité, de même que les actes d’un symposium organisé à Nicosie en 2012 et d’une journée d’étude qui s’est tenue en 2014 à Aix-en-Provence (publication dans le Cahier 44, 2014). Mais le Cahier 43 a été consacré à la publication d’un colloque organisé à Nicosie sur Chypre de l’Antiquité tardive au XIIe siècle et à un dossier « France de Chypre, 1192-1474 », tandis que le colloque « Frontières et territoires au centre de Chypre », organisé en 2004 à Aix-en-Provence, concernait l’évolution de la région d’Idalion, de l’Antiquité au XIXe siècle.The majority of studies published in the journal deals with Antiquity. This approach has resulted from the interests and research areas of the founder of CEC, O. Masson, as well as of other members of the association since 1983. However, topics related to Byzantine, Frankish, Venetian and Ottoman periods as well as to the modern and contemporary history also appear in the journal. The symposiums of 2002 (in honour of Marguerite Yon), of 2007 (in honour of Annie Caubet), of 2009 (Hellenistic and Imperial Cyprus), of 2011 (‘Postgraduate Cypriote Archaeology’ for the young researchers) and of 2015 (in honour of Antoine Hermary) as well as the book honouring Jacqueline Karageorghis (Cahier 45, 2015) concerned almost exclusively the Prehistory and the Antiquity. Similar research fields were covered in the acts of the conference held in Nicosia in 2012 and organized in Aix-en-Provence (published in Cahier 44, 2014). However, the Cahier 43 was dedicated to the history and archaeology of Cyprus from the Late Antiquity until the 12th century in Cyprus (‘France de Chypre, 1192-1474’). Moreover, the conference ‘Frontiers and Territories at the Centre of Cyprus’ organized in 2004 at the university of Aix-en Provence dealt with the evolution of the region of Idalion from the Antiquity until 19th century. Enfin, chaque numéro comporte les comptes rendus d’ouvrages récemment publiés. Désormais, l’ensemble des Cahiers est gratuitement accessible sur le portail « Persée », en dehors des derniers numéros parus qui sont protégés par une barrière mobile de trois ans. Les auteurs qui souhaitent soumettre des articles et les éditeurs qui souhaitent voir leurs ouvrages recensés dans les Cahiers sont invités à prendre contact avec Antoine Hermary : ahermary@mmsh.univ-aix.fr.Finally, each issue includes the reviews of recently published works. Except for the most recent issues protected by a three-year-long mobile barrier, the whole journal is freely accessible on line via Persée. The authors willing to submit their articles and the editors interested in publishing their works within Cahiers collection should address Antoine Hermary: ahermary@mmsh.univ-aix.fr
DERNIER NUMÉROLAST ISSUE 20182017 TOUS LES NUMÉROS 20162015201420132012201120102009200820072006200520042003200220012000199919971996199619951995199419941993199319921992199119911990199019891988198819871987198619861985198519841984
Comment acheterHow to buy
Normes editorialesGuidelines
Présentation duLearn about CEC HISTOIRE GOUVERNANCE DEVENIR MEMBRE CAHIERS ACTUALITÉS LIENS CONTACTS GALERIE
HISTOIREHISTORY Le Centre d’Études Chypriotes (désormais cité CEC) a été fondé en avril 1983, sous la forme d’une association « loi de 1901 », sous le patronage de l’U.E.R. de Lettres de l’Université de Paris X-Nanterre, où le CEC a été domicilié. Comme l’a rappelé Olivier Masson en 1984 dans l’avant-propos du premier Cahier, le projet avait pris naissance lors du colloque « La vie quotidienne à Chypre, de l’Antiquité à nos jours », qui avait eu lieu au Musée de l’Homme de Paris en novembre 1982 : il s’agissait, dans la suite de cette réunion scientifique, d’étudier et de faire connaître l’histoire et la civilisation chypriotes, des origines à l’époque contemporaine, au sein d’une institution permanente.The Centre for Cypriot Studies (cited below as CEC) was founded in April 1983 as an association (according to the law of 1901), under the patronage of the Faculty of Letters at the Paris Nanterre University, where it was domiciled. In 1984, in the preface of the first volume of Cahiers, O. Masson indicated that the project of creation of the Centre was developed on the occasion of the symposium ‘La vie quotidienne à Chypre, de l’Antiquité à nos jours’ that took place at the Museum of Mankind in Paris in 1982. His project consisted in studying and promoting the Cypriot history and civilization from its origins until the modern era within the framework of a permanent institution.
Olivier Masson


Olivier Masson, spécialiste internationalement reconnu de l’épigraphie et de l’histoire de l’archéologie chypriotes – alors professeur de grec au département de grec de l’Université de Paris X Nanterre (devenue Université Paris Nanterre) et Directeur d’étude de philologie grecque à l’EPHE (IVe section) – a été le premier président du CEC, principalement entouré d’Antoine Hermary (chercheur au CNRS, directeur adjoint des fouilles de l’École française d’Athènes à Amathonte, vice-président), d’Hélène Cassimatis (chercheuse au CNRS, spécialiste d’histoire de l’art grec, trésorière), Anna Olvia Jacovidès (assistante à l’université de Nanterre, spécialiste de littérature grecque moderne, secrétaire) et Annie Caubet (Conservatrice en chef, directrice du Département des antiquités orientales du Louvre, où elle a généreusement mis un espace à la disposition du Centre). Dès l’origine, le CEC a été soutenu par le Département des antiquités de Chypre, alors dirigé par Vassos Karageorghis, et surtout par la Fondation A.G. Leventis dont l’aide financière est devenue essentielle pour le fonctionnement du Centre et, en particulier, la publication des Cahiers. La vie du CEC dans les années 1984-1996 a été évoquée plus en détail dans la préface du , a world-renowned specialist in Cypriot epigraphy and archaeology was the first president of the Centre. He was at the moment a professor of Greek at the Faculty of Greek at the Paris Nanterre University and the Director of Studies on Greek Philology at EPHE (4th section). Oliver Masson was at that time supported mainly by Antoine Hermary (a CNRS researcher, assistant director of the French archaeological mission at Amathus under the joint responsibility of the French School at Athens, CEC vice-president), Hélène Cassimatis (a CNRS researcher, specialist in the history of Greek art, CEC treasurer), Anna Olvia Jacovidès (research assistant at the Paris Nanterre University, specialist in modern Greek literature, secretary) and Annie Caubet (chief curator, director of the Department of Oriental Antiquities at the Louvre Museum where she generously provided the Centre with a space dedicated to its activities). From the beginning, the CEC was supported by the Department of Antiquities in Cyprus directed at the time by Vassos Karageorghis and by A. G. Leventis Foundation whose financial aid became crucial for maintaining the association and even more for the publication of Cahiers. The activity of the Centre between 1984 and 1996 was presented in detail in the preface of the Cahier 27, 1997.

La nécessité de créer un « organe de liaison » pour faire connaître les activités du Centre s’est rapidement imposée. Ainsi ont été créés, au début de l’année 1984, les Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abréviation courante CCEC),
Antoine Hermary
en deux fascicules annuels, dont les textes et les illustrations ont été publiés en photocopies au cours des six premières années. Olivier Masson en était le responsable et un des principaux rédacteurs – y compris sous le pseudonyme de Léon Fivel. L’impression de la revue par des professionnels à partir de 1990, avec des planches photographiques de qualité (dues à l’Antenne Graphique de l’École Normale Supérieure), et la diffusion des Cahiers par les éditions De Boccard à partir de 1991 ont constitué une étape importante pour le rayonnement du CEC. Le décès d’Olivier Masson en 1997 a entraîné d’autres changements, à la fois dans l’équipe dirigeante de l’association (présidée par Michel Amandry de 1997 à 2002) et dans la conception des Cahiers, désormais publiés comme une revue annuelle d’un format légèrement plus petit, sous la direction d’Antoine Hermary (président du CEC de 2002 à 2018), assisté de Marguerite Yon à partir de 1999. Une autre conséquence de la disparition d’Olivier Masson a été le transfert du siège social du CEC au Louvre, sous l’autorité d’Annie Caubet. Mais dès 2002, l’implication d’Anne-Marie Guimier-Sorbets, professeure d’archéologie grecque à l’université de Nanterre, dans les activités du Centre (dont elle est devenue la secrétaire) a entraîné son retour dans son cadre d’origine.
In 1984, the journal Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abbreviated as CCEC) was created out of the necessity of promoting and disclosing the activities of the association. During the first six years of its existence, two booklets containing texts and illustrations were published yearly. Olivier Masson was the main person responsible for the Cahiers and one of the principal editors who was equally writing under an alias Léon Fivel. Since 1990, the Cahiers has begun to be published in a professional manner: the plates of high quality were made by l’Antenne Graphique de l’École Normale Supérieure and in 1991 the publishing house De Boccard began to release the journal. Such an improvement was an important stage in the development of the association. However, the passing of Olivier Masson in 1997 caused significant changes not only in the Directing Board (presided by Michel Amandry from 1997 to 2002) but also in the design of Cahiers. Henceforth the CCEC has been published as an annual journal of smaller paper size under the direction of Antoine Hermary (President of the Centre from 2002 to 2018) in association with Marguerite Yon since 1999. Another consequence of the passing of Olivier Masson was a transfer of the headquarters to the Louvre Museum under the authority of Annie Caubet. However, since 2002, owing to the significant involvement of Anne-Marie Guimier-Sorbets, professor of Greek archaeology at the Paris Nanterre University, the headquarters were transferred once again to Nanterre.

Parallèlement à l’aide qu’il a apportée à de jeunes chercheurs et, grâce au généreux soutien financier d’Anastassia Serghidou, à sa contribution à la numérisation des archives des fouilles françaises de Salamine, le CEC a concentré ses activités sur la publication des Cahiers ainsi que sur la participation à l’organisation de plusieurs rencontres scientifiques internationales. Les modestes fascicules primitifs se sont transformés, à partir de 2002, en volumes de plusieurs centaines de pages dans lesquels ont été publiés toute une série de dossiers thématiques et les colloques internationaux régulièrement organisés par le Centre – ou parfois d’autres collègues –, grâce au soutien financier de différentes institutions et, avant tout, de la Fondation A.G. Leventis qui, chaque année, a pris en charge les frais d’impression de la revue.The Centre covers a wide range of activities which include: support of early-career scholars, digitizing of the archives of French Archaeological Mission at Salamis (owing to the generous financial aid of Anastasia Serghidou), publishing of the Cahiers and organization of various international scientific events. Modest booklets published at first became over time impressive several hundred pages volumes. Thematic series of articles, the acts of international symposiums as well as of scientific events organized by the Centre and by other institutions started to be published within the frame of Cahiers. Such development was possible owing to financial support of different organizations and especially thanks to A. G. Leventis Foundation that each year takes printing of the journal in charge.
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES FORMULAIRE D'ADHÉSIONMEMBERSHIP FORM
Pour devenir membre actif de l’association, il suffit d’adresser une demande à l’un des membres du Bureau. Ce dernier statue lors de chacune de ses réunions sur les demandes d’admission reçues. Chaque demande doit être accompagnée du formulaire ci-joint dûment rempli et du versement de la cotisation annuelle.In order to become an active member of the association, you have to address a request to one of the members of the board. During each reunion, the latter will decide on the membership demands that are received. It is necessary to attach to each request the membership form and to settle the annual subscription fee.

Versement de la cotisation :Membership fees:
Cotisation normale :Regular subscription: 12 €
Membres bienfaiteurs : au-delà deBenefactor members: over 12 €
Par chèque (bancaire ou postal) à l’ordre du Centre d’Études Chypriotes, adressé àIt is possible to settle the fee by cheque payable to Centre d’Études Chypriotes and addressed to

Madame Hélène Le Meaux
Trésorière de l’association CEC
4 rue Albert Sarraut, 78000 Versailles

Par virement bancaire sur le compte de l’associationBank transfer to CEC’s account
IBAN: FR72 3000 2004 2900 0000 7093 U21
Code B.I.C. :B.I.C. code: CRLYFRPP
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES CONTACTS
Utiliser ce formulaire pour envoyer un message à :Use this form to send a message to:
Sabine Fourrier
BureauOffice
Adresses postales : Sabine Fourrier Présidente du Centre d’Études Chypriotes HiSoMA. Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux 7 rue Raulin. FR-69365 Lyon Cedex 07
Maison René Ginouvès 21, allée de l’Université 92023 Nanterre Cedex
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES GALERIEGALLERY