Bienvenue sur le site du Centre d’Études Chypriotes.Welcome to the Centre for Cypriot Studies. Le Centre d’Études Chypriotes est une association (régie par la loi 1901), créée par Olivier Masson en 1983, afin de promouvoir l’étude de l’histoire et de la civilisation de Chypre, sans limitations chronologiques ou disciplinaires. Le but de l’association étant strictement culturel et scientifique, il exclut automatiquement tout débat politique.The Centre for Cypriot Studies is an association (according to the law from 1901) created by Olivier Masson in 1983 in order to promote the studies of the history and civilization of Cyprus within no chronological or disciplinary boundaries. Since the character of the association is uniquely scientific and cultural, it therefore forecloses any political debate.

Son siège social est à la Maison René Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre Cedex. Le Centre organise et édite des réunions scientifiques, participe à des programmes de recherche et des expositions, et soutient les travaux de jeunes chercheurs. Il édite chaque année une revue scientifique de rang international, les Cahiers du Centre d’Études Chypriotes.The association’s residence is located at the Maison René Ginouvès, 21 allée de l’Université, 92023 Nanterre Cedex. The Center organises scientific reunions, participates in research programs and exhibitions and supports the activities of young scholars. Each year the Centre publishes a volume of Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, international scientific journal.

Le fonctionnement de l’association est assuré par les cotisations de ses membres, les revenus des ventes des Cahiers, et essentiellement par des dons et des subventions, notamment celles de la Fondation A.G. Leventis.The main source of resources ensuring the well-functioning of the association are membership subscriptions, sales of Cahiers, donations and subventions in particular the one granted by A.G. Leventis Foundation.
CAHIERS DU CENTRE D`ÉTUDES CHYPRIOTES
VOLUME 50 2020
Accéder au numéro sur OpenEdition Avant-propos de la présidente9 Sabine Fourrier In memoriam Frieda Vandenabeele11 par Eric Gubel In memoriam Christian Vonhoff19 par Hartmut Matthäus In memoriam Jean Richard23 par Philippe Trélat Retour sur les anniversaires Les 49 premiers numéros des Cahiers (1984-2019)37 par Antoine Hermary Decolonization in the Eastern Mediterranean: Britain and the Cyprus Question, 1945-196045 par Anastasia Yiangou Dossier « écritures, inscriptions, pratiques linguistiques et activités éditoriales »
Antiquité Souvenirs d’Olivier Masson – Ἁδαῖος et la notation de la semi-voyelle /w/ dans les inscriptions macédoniennes67 Miltiadès HatzopoulosRésumé Après une évocation de la longue relation d’amitié de l’auteur avec Olivier Masson, le présent article étudie le problème de l’origine et de l’étymologie de l’anthroponyme ΑΔΑΙΟΣ, épichorique en Macédoine, et la question connexe de la notation de la semi-voyelle /w/ dans les inscriptions de cette région. Dans une première partie, les tentatives d’interprétation de cet anthroponyme et l’impasse à laquelle elles ont conduit sont présentées en détail. Ensuite, il est proposé d’y reconnaître le radical swād-, si productif dans l’onomastique macédonienne ; suit l’examen de ses réflexes dans les inscriptions de Macédoine et, par voie de conséquence, la discussion du problème de la notation de la semi-voyelle /w/. La collection systématique des anthroponymes dérivés du radical swād- et l’observation que des noms tirés de ce radical alternent avec le nom ΑΔΑΙΟΣ dans une même famille ne laissent pas de doute que ce dernier est leur hypocoristique et que par conséquent doit s’écrire avec un esprit rude : Ἁδαῖος. A proposito del corpus delle scritture cipro-minoiche. Vecchi documenti e nuove letture79 Massimo PernaRésumé Lors de la préparation du corpus des inscriptions chypro-minoennes, qui constitue idéalement la suite de l’Édition holistique des textes chypro-minoens de Jean-Pierre Olivier nous avons été confrontés à une série de documents publiés il y a quelques décennies. L’étude autoptique de ces documents a montré que certaines lectures, depuis reproduites dans plusieurs publications, devaient être révisées. Dans le cas du sceau d’Agia Paraskevi (HoChyMin ##203), l’objet avait été publié à l’envers et la nouvelle lecture a permis de reconnaître deux séquences de signes déjà attestées : les deux premiers signes figurent en effet sur un sceau de Chypre (HoChyMin ##195) et les deux derniers sont attestés sur une boule d’Enkomi (HoChyMin ##035). L’examen d’un autre document, l’anse inscrite d’Idalion (HoChyMin ##124), a montré qu’une analyse paléographique réalisée à partir d’anciennes photos n’était pas fiable : même une bonne photo peut mettre en évidence des détails qui n’existent pas et en cacher d’autres. Se fier à des photographies vieilles de trois quarts de siècle ne peut que conduire à des conclusions discutables. L’examen direct des documents doit être à la base de toute édition épigraphique, associé à une documentation photographique et à un dessin corrigé directement sur l’original. Signs, marks, and Olivier Masson91 Cassandra M. DonnellyRésumé La contribution ancienne d’Olivier Masson aux études sur le chypro-minoen a été largement éclipsée par l’oeuvre postérieure de sa femme Emilia Masson qui est devenue, dans les années 1970 et 80, la principale figure des recherches dans ce domaine. L’apport d’O. Masson à la connaissance du chypro-minoen consiste, entre autres, en un rassemblement de toutes les inscriptions connues et une première tentative pour distinguer différents types d’écriture au sein du chypro-minoen. Son importante contribution à ce domaine de recherche demande donc à être à nouveau examinée. Le présent article la met en valeur, en insistant sur ses études des objets inscrits comportant un seul signe : deux exemples sont ici discutés en détail, les marques gravées sur la céramique et sur les sceaux. Cypriot kings and their coins: new epigraphic and numismatic evidence from Amathous and Marion109 Artemis Karnava et Evangéline MarkouRésumé Pour l’édition du corpus des inscriptions syllabiques du premier millénaire av. J.-C. (IG XV 1,1, publié en 2020), les auteurs du présent article ont instauré une étroite collaboration entre les domaines de l’épigraphie et de la numismatique. Les résultats de cette collaboration se manifestent dans les sections du corpus consacrées aux monnaies (IG XV 1, 85-92 pour Amathonte, IG XV 1, 406-410 pour Marion). Les monnaies chypriotes des v e et iv e siècles constituent des sources d’information historique exceptionnelles, puisqu’elles portent des noms de rois le plus souvent inconnus dans le reste de la documentation. L’article ci-dessous retrace l’histoire imbriquée des études numismatiques et épigraphiques, met en évidence les principes retenus pour cette nouvelle édition, qui applique les normes éditoriales des deux domaines et commente les corrections et les nouvelles lectures concernant certains noms royaux chypriotes. Pratiques administratives phéniciennes à Idalion137 Maria Giulia Amadasi Guzzo et José Ángel Zamora LópezRésumé La cité d’Idalion a été, au cours du premier millénaire av. J.-C., la capitale d’un puissant royaume chypriote dont le riche territoire occupait une position stratégique au centre-est de l’île. Un vaste ensemble d’archives administratives a été mis au jour sur l’une de ses acropoles par une équipe du Département des Antiquités dirigée par le Dr. Maria Hadjicosti. À ces archives, associées à la fois au palais et à une zone artisanale adjacente, appartenaient des centaines d’ostraca, la plupart portant des inscriptions phéniciennes, découverts dans ces fouilles. Cet article présente un bilan sur l’étude de ces textes phéniciens – les seuls documents d’archives actuellement connus dans le monde phénicien – que les deux auteurs continuent à mener. From Paul Schröder’s archives on Cyprus, IV. The inscriptions from Lang and Cesnola collections157 Anna Cannavò et Stephan G. SchmidRésumé Au cours de ses séjours à Chypre en 1870 et 1873 l’orientaliste et diplomate allemand Paul Schröder a eu la possibilité d’étudier les collections épigraphiques de Lang et de Cesnola. Sa correspondance avec Justus Olshausen (lui aussi orientaliste, mais également conseiller du ministre prussien de l’Éducation) contient de précieuses informations sur quelques inscriptions phéniciennes et syllabiques récemment découvertes: elles proviennent principalement des fouilles et des acquisitions de Lang à Idalion et Drymou, mais aussi des activités de Cesnola à Kition-Batsalos et Golgoi. Cet article constitue le quatrième chapitre consacré aux archives de Schröder, les trois premiers ont été publiés par S. G. Schmid dans le volume 49 (2019) des Cahiers. Il primo volume delle iscrizioni alfabetiche cipriote IG XV 2,1. Genesi dell’opera e considerazioni su alcuni testi195 Daniela SummaRésumé Le but de cet article est de présenter le premier volume du corpus des inscriptions alphabétiques de Chypre (IG XV 2,1), récemment publié dans la collection des Inscriptiones Graecae. La première partie (I) est consacrée à une brève synthèse du travail effectué dans les musées et sur les archives, aux critères éditoriaux et méthodologiques qui ont été adoptés, ainsi qu’à la nature de la documentation. On commente dans la seconde partie (II) des inscriptions qui concernent le culte d’Artémis à Kition, des balles de fronde de Pyla, les cultes du sanctuaire d’Agios Photios (Golgoi), le culte de Sabazios à Idalion, ainsi que des textes funéraires, une borne du territoire sacré d’Aphrodite Golgia et une liste de plantes médicinales. Anax Nicocles of Salamis in a new inscription217 Polina Christofi et Maria KantireaRésumé Au cours de fouilles récentes sur le site de Panagia (région de Protaras au sud-est de Chypre), menées par le Département des Antiquités de Chypre sous la direction de Polina Christofi, une stèle portant la dédicace d’un membre de la famille royale de Salamine a été trouvée en remploi dans une église paléochrétienne. Le commanditaire est un personnage inconnu dans la prosopographie de Chypre jusqu’à cette découverte: l’anax Nicoclès, fils du roi Pnytagoras et frère du roi Nicocréon. L’inscription, que nous datons d’entre 315 et 311 av. J.-C., est consacrée à une divinité dont le nom a été martelé, mais nous lisons, sous réserve, celui d’Aphrodite Acraia. Nous localisons son sanctuaire sur la petite colline surplombant le promontoire Pèdalion et essayons d’analyser les enjeux politiques et idéologiques dans le cadre de la fin des royaumes de Chypre. Enquête préliminaire sur la visibilité des femmes dans les inscriptions chypriotes à l’époque hellénistique233 Anaïs MichelRésumé L’étude des inscriptions chypriotes d’époque hellénistique met en lumière l’évolution de la visibilité des femmes dans le paysage épigraphique local et encourage le développement d’une nouvelle approche de l’histoire de l’île et de la société chypriote à l’époque de la domination ptolémaïque. Cette exploration qui se veut préliminaire vise à entamer une révision des sources épigraphiques disponibles documentant l’histoire sociale de Chypre à l’époque hellénistique. Notre étude s’appuie sur la relecture de textes de catégories diverses mentionnant des femmes en contexte privé ou public et s’inscrit en ce sens dans la continuité des travaux menés sur d’autres aires géographiques à la même époque. Si les inscriptions mentionnant des femmes représentent sans surprise une proportion quantitativement faible du corpus épigraphique chypriote, ces textes, trop souvent sous-exploités, sollicitent un réexamen plus général du corpus et le renouvellement des perspectives historiques. Un acte sur le droit d’asile adressé à un évêque de Chypre (VIe siècle)265 Denis FeisselRésumé Une inscription fragmentaire du vie s. relative à l’asile ecclésiastique a peu retenu l’attention depuis son édition par T. B. Mitford (1950). Un nombre croissant d’inscriptions du même genre, notamment au Proche-Orient, et une comparaison plus poussée avec la législation impériale, conduisent à réviser ce fragment chypriote. Des restitutions nouvelles sont proposées aux dernières lignes du document, conformément à des formules connues : d’une part une clause pénale développée ; d’autre part l’ordre de mettre à exécution les dispositions précédentes. Cette lettre adressée à un évêque, dont le siège n’est pas identifié, doit être un rescrit impérial, à moins que ce ne soit un résumé du rescrit émis par le gouverneur de l’île.
Période médiévale Medieval and Early Modern graffiti: multicultural and multimodal communication in Cyprus277 Mia Gaia TrentinRésumé Cet article constitue une synthèse sur les enseignements que l’on peut retirer d’une étude des graffiti chypriotes du Moyen Âge et du début de l’époque moderne. La diversité de la documentation rassemblée reflète le caractère multiculturel de l’île et la capacité des auteurs de graffitis à utiliser différents systèmes de communication et d’écriture pour transmettre leurs messages. D’autre part, cette analyse préliminaire met en évidence la persistance quasiment immuable de pratiques d’ordre personnel et quotidien encore peu étudiées, comme celles qui, parallèlement à la religion elle-même, concernent la magie et la superstition. L’enquête sur les graffiti présentée dans cet article tend à apporter une contribution majeure à la redécouverte des anciennes pratiques liées à cet héritage immuable et à certains aspects de la vie quotidienne présents dans les archives cachées des édifices historiques de l’île. Les inscriptions en alphabet latin de Chypre au Moyen Âge : enquête exploratoire.305 Estelle Ingrand-Varenne et Maria VillanoRésumé Avec plus de 800 inscriptions, l’île de Chypre offre la plus forte concentration de textes inscrits en latin et français de toute la Méditerranée orientale au Moyen Âge. Cet article est une enquête exploratoire sur cette documentation et se focalise sur trois dossiers, sous l’angle typologique, matériel et paléographique : les premières inscriptions funéraires au xiiie s., les inscriptions lapidaires liées à la norme, telle la « charte lapidaire » de Famagouste au xive s., et la transition graphique opérée à la période vénitienne (xve-xvie s.). Centrée sur les textes lapidaires, cette première étude s’inscrit dans un projet plus vaste englobant l’ensemble des inscriptions et graffitis en alphabet latin de la Méditerranée orientale (VIIe-XVIe s.), en contact et en interaction avec les autres écritures. À propos de la découverte des dalles funéraires de Büyük Hammam à Nicosie par le Major Chamberlayne (1887)329 Philippe TrélatRésumé Cet article s’intéresse aux découvertes des dalles funéraires médiévales à Büyük Hammam à Nicosie à partir de l’examen de la correspondance entre le Major anglais Tankerville James Chamberlayne et le savant français Louis de Mas Latrie, conservée dans un manuscrit de la Bibliothèque Nationale de France. Au préalable, pour comprendre la présence de ces fragments de pierres tombales dans un hammam ottoman, une étude archéologique de l’édifice compose la première partie de ce texte. La gestion du hammam et les différentes campagnes de travaux sur l’édifice sont ensuite abordées. Les éléments ornementaux datant du XVIe siècle comme le portail amènent également à s’interroger sur les fonctions du monument à l’époque de la domination latine. Période ottomane The Ottoman press as a political and literary platform in Cyprus between 1878-1900351 Ahmet YıkıkRésumé Le but de cette étude est d’examiner le journalisme chypriote entre les années 1878 et 1900 qui s’inspire de la politique et de la littérature de l’époque. Cette période coïncide avec l’arrivée de la première imprimerie à Chypre. Ce texte présente un aperçu général des conditions qui ont conduit à la création de la première imprimerie de Chypre et à la publication des premiers journaux, d’abord en grec, puis en turc ottoman. Les principales divergences d’opinion au sein de la population musulmane de l’île et la concurrence entre les musulmans et les Chypriotes grecs sont replacés dans le contexte des diverses questions qui ont défini l’agenda politique chypriote pendant cette période. De plus, cet article analyse les principales caractéristiques du deuxième roman en série écrit par Kaytazzade Mehmet: Leyle-i Visal (« Nuit de coït »), initialement publié dans le journal intitulé Kıbrıs (et laissé inachevé), avec une brève référence à son premier, Yadigâr-ı Muhabbet (« Reste d’amour »). Après une discussion sur la valeur littéraire et la signification sociale de Leyle-i Visal, l’article se termine par une discussion sur la relation entre la politique et la littérature. Learning to read and write in late Ottoman Cyprus373 Ioannis MoutsisRésumé Le XIXe siècle a été marqué dans l’Empire ottoman par l’introduction des réformes du Tanzimat qui ont contribué à la réorganisation et à la modernisation de l’État. L’éducation était essentielle dans ce processus, car on pensait que l’introduction de nouvelles méthodes d’enseignement et de nouveaux programmes soutiendrait la modernisation de l’Empire. Les effets des réformes se sont également fait sentir à Chypre avec l’ouverture de nouvelles écoles ou la réorganisation de celles existantes. Avec l’avènement des Britanniques, les chrétiens et les musulmans de l’île ont commencé à investir dans l’éducation. En conséquence, en quelques années, de nombreuses écoles ont ouvert et le nombre d’élèves a augmenté. Dans cet article, nous essaierons d’analyser la structure de l’éducation musulmane et chrétienne à Chypre au XIXe siècle avant le transfert de l’île à la Grande-Bretagne en 1878. Pour ce faire, nous examinerons d’abord les institutions éducatives ottomanes pour voir comment cela se passait à Chypre. Ensuite, nous examinerons les écoles chrétiennes et le rôle de l’Église dans la fondation et le fonctionnement de ces écoles. Nous tenterons ainsi de reconstruire la carte pédagogique de Chypre au xixe siècle. Quand, en 1878, les Britanniques reprennent l’administration de l’île à l’Empire ottoman, les deux communautés investissent dans l’éducation tandis que les Britanniques prennent eux aussi des mesures pour moderniser le système éducatif. Dans le même temps, les premiers journaux paraissent à Chypre, les premiers livres sont également imprimés, modifiant radicalement la façon dont les Chypriotes lisent et écrivent. Karamanlides at the monastery of Saint John Lampadistis in Kalopanagiotis: pilgrimage votives, architecture and sacred landscape383 Stelios Irakleous et Nikolas BakirtzisRésumé Les ex-voto inscrits des « Karamanlides » dans le complexe du katholicon (la principale église monastique) du monastère de Saint Jean Lampadistis dans le village de Kalopanagiotis témoignent des pèlerinages accomplis à Chypre par des Chrétiens d’Asie Mineure au cours des XVIIIe et XIXe siècles. La documentation conservée indique que des groupes turcophones de « hadjis » parcouraient les routes montagneuses de la chaîne du Troodos pour atteindre le lieu où étaient conservées les reliques du saint guérisseur local et pour implorer son aide en faveur d’une guérison. Ils étaient accueillis et logés par une communauté monastique dynamique qui soutenaient leurs besoins spirituels et guidaient leur immersion dans l’environnement sacré et les traditions culturelles des lieux. Le présent article commente les textes de ces chrétiens orthodoxes turcophones dans le contexte environnemental et architectural du katholikon, pour tenter de mieux comprendre les expériences vécues par ces pèlerins lors de leurs visites. Replacer ces ex-voto de pèlerinage dans la topographie sacrée du monastère de Lampadistis et de ses environs permet, d’autre part, d’apporter un nouvel éclairage sur les réseaux culturels qui faisaient vivre les routes de pèlerinage entre l’Asie Mineure, Chypre et la Terre Sainte. Période contemporaine Langue ancienne, écriture nouvelle : codification et standardisation de l’arabe de Chypre407 Marilena Karyolemou et Spyros ArmostisRésumé This paper deals with the efforts to create a writing system for Cypriot Arabic or Sanna, a severely endangered oral language, spoken by members of the Maronite community of Cyprus. It specifically focuses on the period 2007-2016 that corresponds to the phases of initiation (2007), on the one hand, and standardisation, systematization and diffusion of the alphabet (2013-2016), on the other hand. After a brief presentation of Sanna (Part 2), the article discusses the individual and collective contribution to the process of “graphematization” (Cooper 1989) and raises the question of the symbolic power that entails the knowledge of a writing system and how shifts in symbolic power may impede the diffusion of a new alphabet (Part 3) ; it then presents the challenges and problems of the introduction and standardization of a new alphabet (Part 4) and analyses the contribution of the research team appointed by the Ministry of Education, Culture, Sports and Youth to the standardisation and diffusion of the writing system (Part 5). Finally, the paper concludes by discussing the role of the speakers in the process (Part 6). Exploring linguistic hybridity and lexical creativity in the UK’s Greek Cypriot diaspora: The Grenglish Project431 Petros Karatsareas et Anna CharalambidouRésumé Cet article présente les résultats obtenus par le Grenglish Project, une initiative publique qui réunissait des membres de la diaspora chypriote grecque au Royaume-Uni dans le but de rassembler sur une large échelle une documentation linguistique reflétant l’histoire linguistique de cette communauté. Après un bref bilan socio-historique sur l’immigration chypriote au Royaume-Uni nous présentons les profils des principaux contributeurs au site web de ce projet, par comparaison avec le développement parallèle des variantes du grec parlées dans d’autres parties du monde. Nous mettons l’accent sur les mots d’emprunt qui ont été intégrés dans le système morphologique du grec chypriote avec l’adjonction de suffixes adaptés aux inflexions de la langue maternelle, comme πάσον /páson/ ‘bus’ et πασέρης /paséris/ ‘chauffeur de bus’. Nous examinons enfin les conséquences des résultats de ce projet sur le statut du grec chypriote britannique comme une variante indépendante, et nous relevons les facteurs idéologiques et comportementaux qui définissent les perspectives de sa transmission entre les générations. Variétés unique Late Cypriote Bronze Age jar from Demetrios Pierides’ excavations in Cyprus, formerly in the Joseph Altounian Collection, Mâcon, France, and the circulation of Cypriote antiquities in the 19th century AD459 Thomas Kiely et Robert S. MerrilleesRésumé La vente aux enchères de la collection Joseph Altounian par Artcurial les 17 et 18 septembre 2019 à Paris présente l’occasion d’étudier un vase chypriote de l’âge du Bronze Récent qui est exceptionnel tant dans son cadre historiographique que sur le plan technique. Il s’agit une jarre Base-ring I dont la forme unique doit ses origines à un mélange d’autres types qui partagent les mêmes éléments morphologiques et décoratifs et s’intègrent dans les contextes cultuels. Le vase, dont le lieu de découverte est inconnu, porte une étiquette précisant qu’il provenait antérieurement de la collection de Demetrios Pieridès, homme d’affaires et érudit chypriote de Larnaca, qui l’aurait mis au jour lui-même et l’a vendu aux enchères à Paris en 1873. Ce fait n’avait rien d’exceptionnel, Pieridès suivait l’exemple de ses contemporains à Larnaca au cours du xixe siècle, en acquérant et en se débarrassant de cette façon des antiquités chypriotes. Cependant il avait en même temps le mérite de se consacrer à l’étude scientifique de ses propres trouvailles et de réunir une collection remarquable qui subsiste jusqu’aux nos jours. L’examen des activités de Pieridès comme source d’enrichissement des musées et des collections privées met en lumière la manière dont le patrimoine de l’île a commencé à être reconnu et étudié, en posant les bases de la discipline moderne de l’archéologie chypriote. Cela souligne le rôle marquant du commerce des antiquités au XIXe siècle, commerce qui se poursuit de nos jours sous diverses formes et qui devrait devenir un champ de recherche spécifique. Robert Hamilton Lang and the archaeology of Cyprus483 Thomas KielyRésumé Cet article examine les activités archéologiques de Robert Hamilton Lang – homme d’affaires, financier et fermier écossais installé sur l’île de Chypre entre 1861 et 1872 – à la lumière de fonds d’archives inédits ou peu connus conservés au British Museum. Au cours de ces années d’activités débordantes, voire frénétiques, dans le domaine de l’archéologie, Lang a rassemblé, en partie lors de fouilles plus ou moins contrôlées, un grand nombre d’antiquités : objets votifs et funéraires d’Idalion et de Pyla, inscriptions en langues et écritures diverses (y compris la célèbre bilingue en phénicien et syllabaire chypriote) et trois grands trésors de monnaies. Ces objets ont enrichi les fonds d’antiquités chypriotes de grands musées européens (Londres, Paris, Berlin, Vienne…), mais aussi des collections privées, au cours d’une période charnière dans l’archéologie de l’île. D’autre part, sa contribution au déchiffrement du syllabaire chypriote et son rapport sur les fouilles du sanctuaire de Reshef-Apollon à Idalion, de même que différentes notices sur ses découvertes numismatiques, sont justement célèbres. Cependant, bien des détails particulièrement marquants de ses activités restent peu connus ou sont souvent mal évoqués dans les sources secondaires. En se fondant sur des lettres et des rapports conservés au British Museum, ainsi que sur ses mémoires inédits, le bilan présenté ici examine ses activités de collectionneur et d’antiquaire – en particulier pour ce qui concerne les objets qu’il a vendus ou donnés au British Museum – dans le cadre de l’évolution du commerce des antiquités à son époque. Il donne également un nouvel éclairage sur certaines découvertes, comme celle de l’inscription bilingue d’Idalion, « la pierre de Rosette chypriote », et d’autres importants documents épigraphiques trouvés dans l’île, au moment où naissaient l’épigraphie et l’archéologie chypriotes. Réflexions sur la « rampe des Perses » et l’histoire de Palaepaphos au tournant des vie-ve siècles av. J.-C.525 Antoine HermaryRésumé La première partie de l’article est consacrée à la présentation et au commentaire de la publication par D. Leibundgut Wieland et V. Tatton-Brown des sculptures et autres objets en pierre trouvés dans la « rampe des Perses » à Palaepaphos-Marchellos (à l’exception des inscriptions syllabiques, publiées par Masson et Mitford en 1986). Cet ensemble présente un certain nombre de caractéristiques qui amènent à s’interroger sur l’hypothèse, défendue depuis les premières fouilles, selon laquelle tout le matériel accumulé dans cette énorme levée de terre, contre le rempart de la ville, proviendrait d’un sanctuaire situé hors les murs. La confrontation entre les éléments présentés dans le livre recensé ici et les données de la fouille exposées par F. G. Maier dans un volume de 2008 permettent de penser que les inscriptions, les sculptures, les fragments architecturaux et le reste du mobilier en pierre (y compris les inscriptions) pourraient plutôt provenir d’édifices palatiaux et cultuels situés à l’intérieur de la ville, détruits avant la construction de la rampe. La dernière partie contient quelques réflexions sur l’histoire de Palaepaphos à la fin de l’époque archaïque. Comptes rendus Chr. Winkelmann, The Neolithic and Chalcolithic Figurines of Cyprus. Münster, 2020549 L. Bombardieri D. Pilides (éd.), The Tombs of Egkomi: British Museum Excavations. Nicosie, 2019553 S. Fourrier G. Papantoniou, C. E. Morris, A. K. Vionis (éd.), Unlocking Sacred Landscapes: Spatial Analysis of Ritual and Cult in the Mediterranean. Nicosie, 2019555 St. G. Schmid M. Kantirea, Οι επιγραφές του Κυπριακού Μουσείου: στιγμιότυπα της ιστορίας της αρχαίας Κύπρου. Nicosie, 2019563 A. Cannavò A. Karnava, M. Perna, Inscriptiones Cypri. Pars I: Inscriptiones Cypri syllabicae. Fasciculus 1: Inscriptiones Amathuntis, Curii, Marii, Inscriptiones Graecae XV 1,1. Berlin & Boston, 2020569 A. Panayotou G. Papantoniou, D. Michaelides, M. Dikomitou-Eliadou (éd.), Hellenistic and Roman terracottas. Leyde & Boston, 2019572 S. Fourrier St. Birtachas, Βενετική Κύπρος 1489-1571. Οι Εκθέσεις των αξιωματούχων του ανώτατου διοικητικού σχήματος της κτήσης. Thessalonique, 2019574 G. Grivaud M. Olympios, M. Parani (éd.), The Art and Archaeology of Lusignan and Venetian Cyprus (1192- 1571), Recent Research and New Discoveries, Turnout, 2019576 G. Meyer-Fernandez M. Demiryürek, St. Boys Smith, M. N. Michael, A. E. Özkul (éd.), Studies on Ottoman Nicosia. Istanbul, 2019586 G. Salakidis St. Boys Smith, Thomas Sandwith. A British Consul in the Levant 1855-1891. Istanbul, 2020591 A. Reeve M. Varnava, Cyprus before 1974: The Prelude to Crisis. Londres, 2019593 A. Yiangou P. M. Kitromilides, Insular Destinies: Perspectives on the History and Politics of Modern Cyprus. New York, 2019596 A. Heraclidou
CAHIERS DU CENTRE D`ÉTUDES CHYPRIOTES
VOLUME 50 2020
Accéder au numéro sur OpenEdition Avant-propos de la présidente9 Sabine Fourrier In memoriam Frieda Vandenabeele11 par Eric Gubel In memoriam Christian Vonhoff19 par Hartmut Matthäus In memoriam Jean Richard23 par Philippe Trélat Retour sur les anniversaires Les 49 premiers numéros des Cahiers (1984-2019)37 par Antoine Hermary Decolonization in the Eastern Mediterranean: Britain and the Cyprus Question, 1945-196045 par Anastasia Yiangou Dossier « écritures, inscriptions, pratiques linguistiques et activités éditoriales »
Antiquité Souvenirs d’Olivier Masson – Ἁδαῖος et la notation de la semi-voyelle /w/ dans les inscriptions macédoniennes67 Miltiadès HatzopoulosRésumé Après une évocation de la longue relation d’amitié de l’auteur avec Olivier Masson, le présent article étudie le problème de l’origine et de l’étymologie de l’anthroponyme ΑΔΑΙΟΣ, épichorique en Macédoine, et la question connexe de la notation de la semi-voyelle /w/ dans les inscriptions de cette région. Dans une première partie, les tentatives d’interprétation de cet anthroponyme et l’impasse à laquelle elles ont conduit sont présentées en détail. Ensuite, il est proposé d’y reconnaître le radical swād-, si productif dans l’onomastique macédonienne ; suit l’examen de ses réflexes dans les inscriptions de Macédoine et, par voie de conséquence, la discussion du problème de la notation de la semi-voyelle /w/. La collection systématique des anthroponymes dérivés du radical swād- et l’observation que des noms tirés de ce radical alternent avec le nom ΑΔΑΙΟΣ dans une même famille ne laissent pas de doute que ce dernier est leur hypocoristique et que par conséquent doit s’écrire avec un esprit rude : Ἁδαῖος. A proposito del corpus delle scritture cipro-minoiche. Vecchi documenti e nuove letture79 Massimo PernaRésumé Lors de la préparation du corpus des inscriptions chypro-minoennes, qui constitue idéalement la suite de l’Édition holistique des textes chypro-minoens de Jean-Pierre Olivier nous avons été confrontés à une série de documents publiés il y a quelques décennies. L’étude autoptique de ces documents a montré que certaines lectures, depuis reproduites dans plusieurs publications, devaient être révisées. Dans le cas du sceau d’Agia Paraskevi (HoChyMin ##203), l’objet avait été publié à l’envers et la nouvelle lecture a permis de reconnaître deux séquences de signes déjà attestées : les deux premiers signes figurent en effet sur un sceau de Chypre (HoChyMin ##195) et les deux derniers sont attestés sur une boule d’Enkomi (HoChyMin ##035). L’examen d’un autre document, l’anse inscrite d’Idalion (HoChyMin ##124), a montré qu’une analyse paléographique réalisée à partir d’anciennes photos n’était pas fiable : même une bonne photo peut mettre en évidence des détails qui n’existent pas et en cacher d’autres. Se fier à des photographies vieilles de trois quarts de siècle ne peut que conduire à des conclusions discutables. L’examen direct des documents doit être à la base de toute édition épigraphique, associé à une documentation photographique et à un dessin corrigé directement sur l’original. Signs, marks, and Olivier Masson91 Cassandra M. DonnellyRésumé La contribution ancienne d’Olivier Masson aux études sur le chypro-minoen a été largement éclipsée par l’oeuvre postérieure de sa femme Emilia Masson qui est devenue, dans les années 1970 et 80, la principale figure des recherches dans ce domaine. L’apport d’O. Masson à la connaissance du chypro-minoen consiste, entre autres, en un rassemblement de toutes les inscriptions connues et une première tentative pour distinguer différents types d’écriture au sein du chypro-minoen. Son importante contribution à ce domaine de recherche demande donc à être à nouveau examinée. Le présent article la met en valeur, en insistant sur ses études des objets inscrits comportant un seul signe : deux exemples sont ici discutés en détail, les marques gravées sur la céramique et sur les sceaux. Cypriot kings and their coins: new epigraphic and numismatic evidence from Amathous and Marion109 Artemis Karnava et Evangéline MarkouRésumé Pour l’édition du corpus des inscriptions syllabiques du premier millénaire av. J.-C. (IG XV 1,1, publié en 2020), les auteurs du présent article ont instauré une étroite collaboration entre les domaines de l’épigraphie et de la numismatique. Les résultats de cette collaboration se manifestent dans les sections du corpus consacrées aux monnaies (IG XV 1, 85-92 pour Amathonte, IG XV 1, 406-410 pour Marion). Les monnaies chypriotes des v e et iv e siècles constituent des sources d’information historique exceptionnelles, puisqu’elles portent des noms de rois le plus souvent inconnus dans le reste de la documentation. L’article ci-dessous retrace l’histoire imbriquée des études numismatiques et épigraphiques, met en évidence les principes retenus pour cette nouvelle édition, qui applique les normes éditoriales des deux domaines et commente les corrections et les nouvelles lectures concernant certains noms royaux chypriotes. Pratiques administratives phéniciennes à Idalion137 Maria Giulia Amadasi Guzzo et José Ángel Zamora LópezRésumé La cité d’Idalion a été, au cours du premier millénaire av. J.-C., la capitale d’un puissant royaume chypriote dont le riche territoire occupait une position stratégique au centre-est de l’île. Un vaste ensemble d’archives administratives a été mis au jour sur l’une de ses acropoles par une équipe du Département des Antiquités dirigée par le Dr. Maria Hadjicosti. À ces archives, associées à la fois au palais et à une zone artisanale adjacente, appartenaient des centaines d’ostraca, la plupart portant des inscriptions phéniciennes, découverts dans ces fouilles. Cet article présente un bilan sur l’étude de ces textes phéniciens – les seuls documents d’archives actuellement connus dans le monde phénicien – que les deux auteurs continuent à mener. From Paul Schröder’s archives on Cyprus, IV. The inscriptions from Lang and Cesnola collections157 Anna Cannavò et Stephan G. SchmidRésumé Au cours de ses séjours à Chypre en 1870 et 1873 l’orientaliste et diplomate allemand Paul Schröder a eu la possibilité d’étudier les collections épigraphiques de Lang et de Cesnola. Sa correspondance avec Justus Olshausen (lui aussi orientaliste, mais également conseiller du ministre prussien de l’Éducation) contient de précieuses informations sur quelques inscriptions phéniciennes et syllabiques récemment découvertes: elles proviennent principalement des fouilles et des acquisitions de Lang à Idalion et Drymou, mais aussi des activités de Cesnola à Kition-Batsalos et Golgoi. Cet article constitue le quatrième chapitre consacré aux archives de Schröder, les trois premiers ont été publiés par S. G. Schmid dans le volume 49 (2019) des Cahiers. Il primo volume delle iscrizioni alfabetiche cipriote IG XV 2,1. Genesi dell’opera e considerazioni su alcuni testi195 Daniela SummaRésumé Le but de cet article est de présenter le premier volume du corpus des inscriptions alphabétiques de Chypre (IG XV 2,1), récemment publié dans la collection des Inscriptiones Graecae. La première partie (I) est consacrée à une brève synthèse du travail effectué dans les musées et sur les archives, aux critères éditoriaux et méthodologiques qui ont été adoptés, ainsi qu’à la nature de la documentation. On commente dans la seconde partie (II) des inscriptions qui concernent le culte d’Artémis à Kition, des balles de fronde de Pyla, les cultes du sanctuaire d’Agios Photios (Golgoi), le culte de Sabazios à Idalion, ainsi que des textes funéraires, une borne du territoire sacré d’Aphrodite Golgia et une liste de plantes médicinales. Anax Nicocles of Salamis in a new inscription217 Polina Christofi et Maria KantireaRésumé Au cours de fouilles récentes sur le site de Panagia (région de Protaras au sud-est de Chypre), menées par le Département des Antiquités de Chypre sous la direction de Polina Christofi, une stèle portant la dédicace d’un membre de la famille royale de Salamine a été trouvée en remploi dans une église paléochrétienne. Le commanditaire est un personnage inconnu dans la prosopographie de Chypre jusqu’à cette découverte: l’anax Nicoclès, fils du roi Pnytagoras et frère du roi Nicocréon. L’inscription, que nous datons d’entre 315 et 311 av. J.-C., est consacrée à une divinité dont le nom a été martelé, mais nous lisons, sous réserve, celui d’Aphrodite Acraia. Nous localisons son sanctuaire sur la petite colline surplombant le promontoire Pèdalion et essayons d’analyser les enjeux politiques et idéologiques dans le cadre de la fin des royaumes de Chypre. Enquête préliminaire sur la visibilité des femmes dans les inscriptions chypriotes à l’époque hellénistique233 Anaïs MichelRésumé L’étude des inscriptions chypriotes d’époque hellénistique met en lumière l’évolution de la visibilité des femmes dans le paysage épigraphique local et encourage le développement d’une nouvelle approche de l’histoire de l’île et de la société chypriote à l’époque de la domination ptolémaïque. Cette exploration qui se veut préliminaire vise à entamer une révision des sources épigraphiques disponibles documentant l’histoire sociale de Chypre à l’époque hellénistique. Notre étude s’appuie sur la relecture de textes de catégories diverses mentionnant des femmes en contexte privé ou public et s’inscrit en ce sens dans la continuité des travaux menés sur d’autres aires géographiques à la même époque. Si les inscriptions mentionnant des femmes représentent sans surprise une proportion quantitativement faible du corpus épigraphique chypriote, ces textes, trop souvent sous-exploités, sollicitent un réexamen plus général du corpus et le renouvellement des perspectives historiques. Un acte sur le droit d’asile adressé à un évêque de Chypre (VIe siècle)265 Denis FeisselRésumé Une inscription fragmentaire du vie s. relative à l’asile ecclésiastique a peu retenu l’attention depuis son édition par T. B. Mitford (1950). Un nombre croissant d’inscriptions du même genre, notamment au Proche-Orient, et une comparaison plus poussée avec la législation impériale, conduisent à réviser ce fragment chypriote. Des restitutions nouvelles sont proposées aux dernières lignes du document, conformément à des formules connues : d’une part une clause pénale développée ; d’autre part l’ordre de mettre à exécution les dispositions précédentes. Cette lettre adressée à un évêque, dont le siège n’est pas identifié, doit être un rescrit impérial, à moins que ce ne soit un résumé du rescrit émis par le gouverneur de l’île.
Période médiévale Medieval and Early Modern graffiti: multicultural and multimodal communication in Cyprus277 Mia Gaia TrentinRésumé Cet article constitue une synthèse sur les enseignements que l’on peut retirer d’une étude des graffiti chypriotes du Moyen Âge et du début de l’époque moderne. La diversité de la documentation rassemblée reflète le caractère multiculturel de l’île et la capacité des auteurs de graffitis à utiliser différents systèmes de communication et d’écriture pour transmettre leurs messages. D’autre part, cette analyse préliminaire met en évidence la persistance quasiment immuable de pratiques d’ordre personnel et quotidien encore peu étudiées, comme celles qui, parallèlement à la religion elle-même, concernent la magie et la superstition. L’enquête sur les graffiti présentée dans cet article tend à apporter une contribution majeure à la redécouverte des anciennes pratiques liées à cet héritage immuable et à certains aspects de la vie quotidienne présents dans les archives cachées des édifices historiques de l’île. Les inscriptions en alphabet latin de Chypre au Moyen Âge : enquête exploratoire.305 Estelle Ingrand-Varenne et Maria VillanoRésumé Avec plus de 800 inscriptions, l’île de Chypre offre la plus forte concentration de textes inscrits en latin et français de toute la Méditerranée orientale au Moyen Âge. Cet article est une enquête exploratoire sur cette documentation et se focalise sur trois dossiers, sous l’angle typologique, matériel et paléographique : les premières inscriptions funéraires au xiiie s., les inscriptions lapidaires liées à la norme, telle la « charte lapidaire » de Famagouste au xive s., et la transition graphique opérée à la période vénitienne (xve-xvie s.). Centrée sur les textes lapidaires, cette première étude s’inscrit dans un projet plus vaste englobant l’ensemble des inscriptions et graffitis en alphabet latin de la Méditerranée orientale (VIIe-XVIe s.), en contact et en interaction avec les autres écritures. À propos de la découverte des dalles funéraires de Büyük Hammam à Nicosie par le Major Chamberlayne (1887)329 Philippe TrélatRésumé Cet article s’intéresse aux découvertes des dalles funéraires médiévales à Büyük Hammam à Nicosie à partir de l’examen de la correspondance entre le Major anglais Tankerville James Chamberlayne et le savant français Louis de Mas Latrie, conservée dans un manuscrit de la Bibliothèque Nationale de France. Au préalable, pour comprendre la présence de ces fragments de pierres tombales dans un hammam ottoman, une étude archéologique de l’édifice compose la première partie de ce texte. La gestion du hammam et les différentes campagnes de travaux sur l’édifice sont ensuite abordées. Les éléments ornementaux datant du XVIe siècle comme le portail amènent également à s’interroger sur les fonctions du monument à l’époque de la domination latine. Période ottomane The Ottoman press as a political and literary platform in Cyprus between 1878-1900351 Ahmet YıkıkRésumé Le but de cette étude est d’examiner le journalisme chypriote entre les années 1878 et 1900 qui s’inspire de la politique et de la littérature de l’époque. Cette période coïncide avec l’arrivée de la première imprimerie à Chypre. Ce texte présente un aperçu général des conditions qui ont conduit à la création de la première imprimerie de Chypre et à la publication des premiers journaux, d’abord en grec, puis en turc ottoman. Les principales divergences d’opinion au sein de la population musulmane de l’île et la concurrence entre les musulmans et les Chypriotes grecs sont replacés dans le contexte des diverses questions qui ont défini l’agenda politique chypriote pendant cette période. De plus, cet article analyse les principales caractéristiques du deuxième roman en série écrit par Kaytazzade Mehmet: Leyle-i Visal (« Nuit de coït »), initialement publié dans le journal intitulé Kıbrıs (et laissé inachevé), avec une brève référence à son premier, Yadigâr-ı Muhabbet (« Reste d’amour »). Après une discussion sur la valeur littéraire et la signification sociale de Leyle-i Visal, l’article se termine par une discussion sur la relation entre la politique et la littérature. Learning to read and write in late Ottoman Cyprus373 Ioannis MoutsisRésumé Le XIXe siècle a été marqué dans l’Empire ottoman par l’introduction des réformes du Tanzimat qui ont contribué à la réorganisation et à la modernisation de l’État. L’éducation était essentielle dans ce processus, car on pensait que l’introduction de nouvelles méthodes d’enseignement et de nouveaux programmes soutiendrait la modernisation de l’Empire. Les effets des réformes se sont également fait sentir à Chypre avec l’ouverture de nouvelles écoles ou la réorganisation de celles existantes. Avec l’avènement des Britanniques, les chrétiens et les musulmans de l’île ont commencé à investir dans l’éducation. En conséquence, en quelques années, de nombreuses écoles ont ouvert et le nombre d’élèves a augmenté. Dans cet article, nous essaierons d’analyser la structure de l’éducation musulmane et chrétienne à Chypre au XIXe siècle avant le transfert de l’île à la Grande-Bretagne en 1878. Pour ce faire, nous examinerons d’abord les institutions éducatives ottomanes pour voir comment cela se passait à Chypre. Ensuite, nous examinerons les écoles chrétiennes et le rôle de l’Église dans la fondation et le fonctionnement de ces écoles. Nous tenterons ainsi de reconstruire la carte pédagogique de Chypre au xixe siècle. Quand, en 1878, les Britanniques reprennent l’administration de l’île à l’Empire ottoman, les deux communautés investissent dans l’éducation tandis que les Britanniques prennent eux aussi des mesures pour moderniser le système éducatif. Dans le même temps, les premiers journaux paraissent à Chypre, les premiers livres sont également imprimés, modifiant radicalement la façon dont les Chypriotes lisent et écrivent. Karamanlides at the monastery of Saint John Lampadistis in Kalopanagiotis: pilgrimage votives, architecture and sacred landscape383 Stelios Irakleous et Nikolas BakirtzisRésumé Les ex-voto inscrits des « Karamanlides » dans le complexe du katholicon (la principale église monastique) du monastère de Saint Jean Lampadistis dans le village de Kalopanagiotis témoignent des pèlerinages accomplis à Chypre par des Chrétiens d’Asie Mineure au cours des XVIIIe et XIXe siècles. La documentation conservée indique que des groupes turcophones de « hadjis » parcouraient les routes montagneuses de la chaîne du Troodos pour atteindre le lieu où étaient conservées les reliques du saint guérisseur local et pour implorer son aide en faveur d’une guérison. Ils étaient accueillis et logés par une communauté monastique dynamique qui soutenaient leurs besoins spirituels et guidaient leur immersion dans l’environnement sacré et les traditions culturelles des lieux. Le présent article commente les textes de ces chrétiens orthodoxes turcophones dans le contexte environnemental et architectural du katholikon, pour tenter de mieux comprendre les expériences vécues par ces pèlerins lors de leurs visites. Replacer ces ex-voto de pèlerinage dans la topographie sacrée du monastère de Lampadistis et de ses environs permet, d’autre part, d’apporter un nouvel éclairage sur les réseaux culturels qui faisaient vivre les routes de pèlerinage entre l’Asie Mineure, Chypre et la Terre Sainte. Période contemporaine Langue ancienne, écriture nouvelle : codification et standardisation de l’arabe de Chypre407 Marilena Karyolemou et Spyros ArmostisRésumé This paper deals with the efforts to create a writing system for Cypriot Arabic or Sanna, a severely endangered oral language, spoken by members of the Maronite community of Cyprus. It specifically focuses on the period 2007-2016 that corresponds to the phases of initiation (2007), on the one hand, and standardisation, systematization and diffusion of the alphabet (2013-2016), on the other hand. After a brief presentation of Sanna (Part 2), the article discusses the individual and collective contribution to the process of “graphematization” (Cooper 1989) and raises the question of the symbolic power that entails the knowledge of a writing system and how shifts in symbolic power may impede the diffusion of a new alphabet (Part 3) ; it then presents the challenges and problems of the introduction and standardization of a new alphabet (Part 4) and analyses the contribution of the research team appointed by the Ministry of Education, Culture, Sports and Youth to the standardisation and diffusion of the writing system (Part 5). Finally, the paper concludes by discussing the role of the speakers in the process (Part 6). Exploring linguistic hybridity and lexical creativity in the UK’s Greek Cypriot diaspora: The Grenglish Project431 Petros Karatsareas et Anna CharalambidouRésumé Cet article présente les résultats obtenus par le Grenglish Project, une initiative publique qui réunissait des membres de la diaspora chypriote grecque au Royaume-Uni dans le but de rassembler sur une large échelle une documentation linguistique reflétant l’histoire linguistique de cette communauté. Après un bref bilan socio-historique sur l’immigration chypriote au Royaume-Uni nous présentons les profils des principaux contributeurs au site web de ce projet, par comparaison avec le développement parallèle des variantes du grec parlées dans d’autres parties du monde. Nous mettons l’accent sur les mots d’emprunt qui ont été intégrés dans le système morphologique du grec chypriote avec l’adjonction de suffixes adaptés aux inflexions de la langue maternelle, comme πάσον /páson/ ‘bus’ et πασέρης /paséris/ ‘chauffeur de bus’. Nous examinons enfin les conséquences des résultats de ce projet sur le statut du grec chypriote britannique comme une variante indépendante, et nous relevons les facteurs idéologiques et comportementaux qui définissent les perspectives de sa transmission entre les générations. Variétés unique Late Cypriote Bronze Age jar from Demetrios Pierides’ excavations in Cyprus, formerly in the Joseph Altounian Collection, Mâcon, France, and the circulation of Cypriote antiquities in the 19th century AD459 Thomas Kiely et Robert S. MerrilleesRésumé La vente aux enchères de la collection Joseph Altounian par Artcurial les 17 et 18 septembre 2019 à Paris présente l’occasion d’étudier un vase chypriote de l’âge du Bronze Récent qui est exceptionnel tant dans son cadre historiographique que sur le plan technique. Il s’agit une jarre Base-ring I dont la forme unique doit ses origines à un mélange d’autres types qui partagent les mêmes éléments morphologiques et décoratifs et s’intègrent dans les contextes cultuels. Le vase, dont le lieu de découverte est inconnu, porte une étiquette précisant qu’il provenait antérieurement de la collection de Demetrios Pieridès, homme d’affaires et érudit chypriote de Larnaca, qui l’aurait mis au jour lui-même et l’a vendu aux enchères à Paris en 1873. Ce fait n’avait rien d’exceptionnel, Pieridès suivait l’exemple de ses contemporains à Larnaca au cours du xixe siècle, en acquérant et en se débarrassant de cette façon des antiquités chypriotes. Cependant il avait en même temps le mérite de se consacrer à l’étude scientifique de ses propres trouvailles et de réunir une collection remarquable qui subsiste jusqu’aux nos jours. L’examen des activités de Pieridès comme source d’enrichissement des musées et des collections privées met en lumière la manière dont le patrimoine de l’île a commencé à être reconnu et étudié, en posant les bases de la discipline moderne de l’archéologie chypriote. Cela souligne le rôle marquant du commerce des antiquités au XIXe siècle, commerce qui se poursuit de nos jours sous diverses formes et qui devrait devenir un champ de recherche spécifique. Robert Hamilton Lang and the archaeology of Cyprus483 Thomas KielyRésumé Cet article examine les activités archéologiques de Robert Hamilton Lang – homme d’affaires, financier et fermier écossais installé sur l’île de Chypre entre 1861 et 1872 – à la lumière de fonds d’archives inédits ou peu connus conservés au British Museum. Au cours de ces années d’activités débordantes, voire frénétiques, dans le domaine de l’archéologie, Lang a rassemblé, en partie lors de fouilles plus ou moins contrôlées, un grand nombre d’antiquités : objets votifs et funéraires d’Idalion et de Pyla, inscriptions en langues et écritures diverses (y compris la célèbre bilingue en phénicien et syllabaire chypriote) et trois grands trésors de monnaies. Ces objets ont enrichi les fonds d’antiquités chypriotes de grands musées européens (Londres, Paris, Berlin, Vienne…), mais aussi des collections privées, au cours d’une période charnière dans l’archéologie de l’île. D’autre part, sa contribution au déchiffrement du syllabaire chypriote et son rapport sur les fouilles du sanctuaire de Reshef-Apollon à Idalion, de même que différentes notices sur ses découvertes numismatiques, sont justement célèbres. Cependant, bien des détails particulièrement marquants de ses activités restent peu connus ou sont souvent mal évoqués dans les sources secondaires. En se fondant sur des lettres et des rapports conservés au British Museum, ainsi que sur ses mémoires inédits, le bilan présenté ici examine ses activités de collectionneur et d’antiquaire – en particulier pour ce qui concerne les objets qu’il a vendus ou donnés au British Museum – dans le cadre de l’évolution du commerce des antiquités à son époque. Il donne également un nouvel éclairage sur certaines découvertes, comme celle de l’inscription bilingue d’Idalion, « la pierre de Rosette chypriote », et d’autres importants documents épigraphiques trouvés dans l’île, au moment où naissaient l’épigraphie et l’archéologie chypriotes. Réflexions sur la « rampe des Perses » et l’histoire de Palaepaphos au tournant des vie-ve siècles av. J.-C.525 Antoine HermaryRésumé La première partie de l’article est consacrée à la présentation et au commentaire de la publication par D. Leibundgut Wieland et V. Tatton-Brown des sculptures et autres objets en pierre trouvés dans la « rampe des Perses » à Palaepaphos-Marchellos (à l’exception des inscriptions syllabiques, publiées par Masson et Mitford en 1986). Cet ensemble présente un certain nombre de caractéristiques qui amènent à s’interroger sur l’hypothèse, défendue depuis les premières fouilles, selon laquelle tout le matériel accumulé dans cette énorme levée de terre, contre le rempart de la ville, proviendrait d’un sanctuaire situé hors les murs. La confrontation entre les éléments présentés dans le livre recensé ici et les données de la fouille exposées par F. G. Maier dans un volume de 2008 permettent de penser que les inscriptions, les sculptures, les fragments architecturaux et le reste du mobilier en pierre (y compris les inscriptions) pourraient plutôt provenir d’édifices palatiaux et cultuels situés à l’intérieur de la ville, détruits avant la construction de la rampe. La dernière partie contient quelques réflexions sur l’histoire de Palaepaphos à la fin de l’époque archaïque. Comptes rendus Chr. Winkelmann, The Neolithic and Chalcolithic Figurines of Cyprus. Münster, 2020549 L. Bombardieri D. Pilides (éd.), The Tombs of Egkomi: British Museum Excavations. Nicosie, 2019553 S. Fourrier G. Papantoniou, C. E. Morris, A. K. Vionis (éd.), Unlocking Sacred Landscapes: Spatial Analysis of Ritual and Cult in the Mediterranean. Nicosie, 2019555 St. G. Schmid M. Kantirea, Οι επιγραφές του Κυπριακού Μουσείου: στιγμιότυπα της ιστορίας της αρχαίας Κύπρου. Nicosie, 2019563 A. Cannavò A. Karnava, M. Perna, Inscriptiones Cypri. Pars I: Inscriptiones Cypri syllabicae. Fasciculus 1: Inscriptiones Amathuntis, Curii, Marii, Inscriptiones Graecae XV 1,1. Berlin & Boston, 2020569 A. Panayotou G. Papantoniou, D. Michaelides, M. Dikomitou-Eliadou (éd.), Hellenistic and Roman terracottas. Leyde & Boston, 2019572 S. Fourrier St. Birtachas, Βενετική Κύπρος 1489-1571. Οι Εκθέσεις των αξιωματούχων του ανώτατου διοικητικού σχήματος της κτήσης. Thessalonique, 2019574 G. Grivaud M. Olympios, M. Parani (éd.), The Art and Archaeology of Lusignan and Venetian Cyprus (1192- 1571), Recent Research and New Discoveries, Turnout, 2019576 G. Meyer-Fernandez M. Demiryürek, St. Boys Smith, M. N. Michael, A. E. Özkul (éd.), Studies on Ottoman Nicosia. Istanbul, 2019586 G. Salakidis St. Boys Smith, Thomas Sandwith. A British Consul in the Levant 1855-1891. Istanbul, 2020591 A. Reeve M. Varnava, Cyprus before 1974: The Prelude to Crisis. Londres, 2019593 A. Yiangou P. M. Kitromilides, Insular Destinies: Perspectives on the History and Politics of Modern Cyprus. New York, 2019596 A. Heraclidou
CAHIERS DU CENTRE D`ÉTUDES CHYPRIOTES
VOLUME 49 2019
Accéder au numéro sur OpenEdition Avant-propos, par Sabine Fourrier, Présidente du Centre9 Sabine Fourrier In memoriam Jean-Pierre Olivier11 par Artemis Karnava & Massimo Perna In memoriam David Jacoby17 par Philippe Trélat Dossier épigraphique Old inscriptions, new readings: A god for the Rantidi sanctuary in South-West Cyprus19 Artemis KarnavaRésumé En mai et juin 2019, au cours du travail de documentation effectué pour le corpus épigraphique des inscriptions syllabiques chypriotes, qui sera publié en trois fascicules dans la série Inscriptiones Graecae (IG XV 1,1-3), j’ai examiné les inscriptions trouvées au XXe siècle dans le temenos de Rantidi, un site qui se trouve dans le voisinage de l’ancienne Paphos (moderne Kouklia). Cet article traite des lectures amendées de l’une des inscriptions syllabiques trouvées dans le temenos, qui révèle l’identité de la divinité vénérée à cet endroit. Il met donc fin à un mystère vieux de cent ans, démontrant la nécessité de réexaminer le matériel ancien que l’on présume connu, à la lumière de nouveaux témoignages et en utilisant des outils de travail modernes. Comme c’est le cas dans tout travail de recherche, cette découverte suscite de nouvelles questions, qui devront être traitées par des spécialistes de religion, d’économie politique et d’histoire ancienne An administrative ostrakon from Kouklia-Hadjiabdoullah37 Maria Iacovou & Artemis KarnavaRésumé Au cours de la campagne de fouille 2019 de l’université de Chypre sur le plateau de Kouklia-Hadjiabdoullah, dans le sud-ouest de Chypre, un tesson inscrit (ostrakon) a été mis au jour. Il porte une inscription peinte en syllabaire chypriote (paphien) où sont enregistrées différentes quantités d’un produit spécifique. Cet ostrakon est le premier témoignage de l’existence, dans la citadelle chypro-classique de l’Ancienne Paphos, d’une administration d’État organisée. Une crise frumentaire à Chypre sous les Flaviens ? Une inscription d’époque romaine découverte à Paphos, colline de Fabrika53 Claire BalandierRésumé In 2016, two fragments of an epigraphic document were brought to light during the excavation of the southern wing of the Roman building uncovered by the French archaeological expedition at Paphos, to the north of Fabrika Hill. The document seems to be related to a period of food scarcity once faced by the city of Paphos and of the purchase of barley by benefactors. The study of the epigraphic data, in comparison with other epigraphic texts and of the archaeological context enables us to propose that this honourary text was written in the middle of the 1st c. AD, probably just before the earthquake which destroyed Nea Paphos Sebaste in 77/78 under Vespasian’s rule. This text also brings new evidence regarding the introduction of Roman currency in Cyprus: the denarius mentioned in the text could be used as currency for accounting purposes but could also be a new testimony to the beginning of the circulation of this money in Cyprus under the Flavians. Finally, this text helps to clarify the date of the first two phases of the Roman house found to the north of Fabrika Hill. Deux Bérytiens à Kourion69 Julien AliquotRésumé A Greek dipinto was discovered quite recently on the wall of a rock hermitage in the vicinity of Kourion. It features an invocation addressed to Christ by two men from the Phoenician city of Berytus. This text, first published in 2006, is here edited again and commented on accordingly. The proposed revision makes it possible to find the name of Nestabos, the second author of the inscription, and to replace this Semitic anthroponym within the Syrian onomastics of late antiquity. Dossier « textiles » Introduction73 par Sabine Fourrier & Philippe TrélatRésumé Going over the common thread with a fine-tooth comb: Actors and interaction in a Middle Bronze Age textile start-up81 Luca Bomardieri & Martina MonacoRésumé Cet article porte sur des données archéologiques et anthropologiques issues des travaux récents sur le site du Bronze Moyen d’Erimi. L’objectif est d’étudier, selon une analyse à plusieurs niveaux, à la fois l’environnement, les acteurs et leurs interactions dans une “start-up” textile préhistorique. On s’intéresse aux différentes activités et au mode d’organisation du travail dans l’atelier textile, en regard des informations livrées par la tombe 428, contemporaine, où on a observé, sur des squelettes, des défauts dentaires, peutêtre dus à la fabrication de fibres végétales. Spinning, weaving and purple dyeing at Kition: New evidence for the textile industry at the settlement of Bamboula during the Late Bronze-Early Iron Age ; Appendice : Analyse biochimique, par Nicolas Garnier103 Artemis Georgiou & Anna GeorgiadouRésumé Les fouilles récentes de la mission française sur le site de Kition-Bamboula ont mis au jour un corpus important de documents associés à la production de textiles, qui datent de la fin l’âge du Bronze récent et du début de l’âge du Fer. La trouvaille la plus exceptionnelle est celle d’une jarre dont la surface interne porte des traces de couleur, qui proviennent, d’après les analyses réalisées, de la production de pourpre. En dressant le bilan des vestiges matériels liés à l’artisanat textile provenant de l’habitat de Kition-Bamboula, cette étude suggère l’existence d’un atelier spécialisé dans la production de textiles teints en pourpre au tout début du Chypriote Récent IIIB. En attendant la publication définitive de ces fouilles, on propose une reconstitution des différentes étapes de la chaîne opératoire de la production de textiles d’après les trouvailles de l’habitat, et on replace cette documentation dans le contexte régional de Kition, à l’échelle de l’île, mais aussi dans le cadre plus large de la Méditerranée orientale. Changes in weaving on the warp-weighted loom on Cyprus129 Joanna S. SmithRésumé Les poids de métiers à tisser retrouvés sur des sites de toute l’île de Chypre montrent que les tisserands chypriotes ont utilisé le métier à chaîne pondéré, du début de l’Âge du Bronze à la période hellénistique. Les lieux de production, les outils de tissage, les produits tissés, les tisserands, et peut-être même les consommateurs de produits fabriqués avec le métier à tisser à chaîne, ont changé au fil du temps, avec des transformations majeures à la fin de l’Âge du Bronze et à la période classique. Des études antérieures ont porté sur les changements du Bronze récent. Cette étude concerne ceux de la période classique. Quelques réflexions sur le vêtement chypriote à partir de la statuaire en pierre145 Hélène Le MeauxRésumé Taking the example of the limestone statuary as a starting point, this communication offers some reflections on Cypriot garment, the materials of a different nature (linen, wool, leather) used in the making of clothing and the various effects it produces both on the wearer and the viewer. Including the adornment and the headdress, all the five senses are stimulated. Moreover, we insist on a particular case, the tunic short sleeved with a pleating worn by the “Temple Boys” displaying his genitals. Le vocabulaire du textile à Chypre dans l’Antiquité d’après les sources épigraphiques, littéraires et lexicographiques155 Anna CannavòRésumé Written evidence about textiles in ancient Cyprus is scanty. A handful of inscriptions and a few literary texts witness of some professional figures (fullers, purple workers, employees of the gymnasium in charge of the linen, launderers, weavers), and the glosses record some peculiar terms of the Cypriot dialect concerning textiles productions, clothes, shoes and hairdressing. The production of wool and above all flax is documented. It seems that some Cypriot productions, particularly polychrome tapestries and purple, were highly appreciated and commercialised. Purple dye production under royal management: Evidence from the Cypro-Classical citadel of Ancient Paphos167 Maria Iacovou & Dimitra MylonaRésumé Au cours de la campagne de fouilles 2016 de l’Université de Chypre sur le plateau de Kouklia-Hadjiabdoullah, des coquilles de murex ont été découvertes en nombre exceptionnellement important (430 kg), concentrées dans le complexe industriel (West Complex) qui occupe avec le « palais » (East Complex) la partie nord du plateau. Cette découverte inattendue nous a conduits, dans un premier temps, à établir un projet en coopération avec l’Institute for Aegean Prehistory (INSTAP) Study Center for East Crete, puis, peu après, à organiser en commun (1er-2 novembre 2019) un atelier sur le thème « The materiality of purple dye production and use in Cyprus and the Aegean from Prehistory to the Late Roman period ». Cet article constitue un rapport préliminaire sur le contexte de découverte et l’étude des coquilles trouvées dans le West Complex. Un atelier de foulons à Kition-Bamboula ?179 Olivier Callot & Sabine FourrierRésumé This article publishes the archaeological remains of an early Hellenistic workshop that was found during excavations of the French archaeological mission at Kition-Bamboula in 1997 and 1998. The workshop is tentatively interpreted as a fullery. Small insights in weaving technology and the textile industry at the settlement of the Hill of Agios Georgios, Nicosia193 Despina PilidesRésumé Ce court article présente un état de la recherche en cours sur les poids de métier et le matériel associé, découverts dans les fouilles de la colline d’Agios Georgios, à Nicosie. Étudiée dans son contexte, la documentation qui renseigne sur la production textile – laine ou lin – fournit des informations sur l’organisation de l’artisanat, les rapports de ce dernier avec le culte et l’existence d’un pouvoir central, ainsi que sur l’impact éventuel que l’artisanat a pu avoir en tant que l’une des ressources principales de l’établissement à la période hellénistique. Se vêtir à Chypre sous les Lusignan (1192-1474) : l’apport de la peinture203 Geoffrey Meyer-FernandezRésumé During the Lusignan period (1192-1474), Cyprus produced precious fabrics that were highly prized in both East and West. In the absence of preserved secular material, the portraits of local donors and patrons, which appear on the religious murals and panel paintings, can be used to probe this textile production. Unlike tomb slabs, these pictures show us the colours and materials of the garments worn by Cypriots. This paper examines how, in this Frankish Kingdom of the Eastern Mediterranean, clothing may have been used as an identity marker. It also highlights how dress can furnish information on the openness of a person to another culture. Leonardo da Vinci’s legendary visit to Cyprus in 1481 A.D. and its link to Lefkara227 Robert S. MerrilleesRésumé Selon une tradition populaire qui ne remonte qu’au XIXe siècle, Léonard de Vinci aurait visité Chypre en 1481 et rapporté de Lefkara une nappe d’autel qu’il aurait offerte à la cathédrale de Milan. Cette fable ne repose sur aucun témoignage direct et contemporain, mais est devenue un point de repère dans la littérature et la publicité touristiques actuelles. Nul doute que Léonard était conscient de l’existence de l’île, en particulier de sa beauté, de son emplacement dans la mer Méditerranée et de son culte fameux de Vénus, mais les sources de ses connaissances restent jusqu’ici inconnues. Parmi les références possibles figurent le récit de voyage de Santo Brasca et l’Isolario de Bartolommeo dalli Sonetti. On peine à comprendre la raison du choix de 1481 pour la visite légendaire de Léonard, mais son prétendu don à la cathédrale de Milan est un mythe probablement diffusé par les hauts fonctionnaires britanniques à Chypre dans les années 1930, pour promouvoir le concept d’une culture indigène, et ainsi contrarier les aspirations helléniques des habitants grecs chypriotes. Malgré cette manipulation à des fins politiques, la dentelle de Lefkara n’a rien perdu de son charme. Produits de luxe et produits de consommation courante. L’importation de draps et de toiles d’Occident dans le royaume de Chypre (XIIIe-XVe siècles)259 Philippe TrélatRésumé This paper would like to show how the Lusignan Kingdom of Cyprus should be considered as a major player in the linen and woolen cloth trade in the Mediterranean (13th- 15th centuries). The dynamism of the Catalan, Genoese and Venetian merchants was behind growth of trade and goods traffic. They exported the linen and woolen textiles from the main production centers in Western Europe to Cyprus: Champagne (Châlons-en-Champagne, Reims), Flanders (Wervicq and Kortrijk), Brabant (Mechelen and Leuven), northern Italy (Florence, Como, Milan), Languedoc (Narbonne, Limoux) and Catalonia (Barcelona, Valencia). A brief research in the Cypriot wardrobe testifies to the taste of the urban elites for the luxury fabrics. The cloth trade between western Europe and the eastern Mediterranean, categorized by the historiography as an unequal exchange, appears for the Cypriot case more like the result of the spreading of the western fashion. « Tre mie veste d’oro... ». Habits et tissus en Chypre vénitienne281 Stella Frigeiro-ZeniouRésumé At the turn of 1500 and until the end of the century Cyprus is under Venetian governance. During this period, the western influences especially Italian appear also in the wardrobe of the Cypriots – the cut of their cloths borrow lines one can observe in Florence, Venice and elsewhere. These fashions survive through portraits of donors, as they appear kneeling in front of the Christ, the Virgin or their saint protector, in icons and frescoes decorating churches and chapels in the island. Further to some aspects of the cloths and the inheritance of the kingdom’s last queen, Caterina Cornaro, we briefly discuss the fabrics – camelots, silk, cotton, damask – produced in the island or imported. Royal gifts, exchanges, donations to monasteries of silk, camelots, gold petticoats, mentioned in chronicles and wills provide evidence regarding the value of these fabrics and cloths, while the anonymous poet of the 16th century reminds us of the symbolism of the colours. Τα υφάσματα στην Κύπρο κατά τον 18ο αιώνα297 Iosif HadjikyriakosRésumé This article is based on the study of the archives of the Venetian Consulate in Cyprus. It focuses on presenting the Cypriot and Venetian textile productions and their use during the 18th century in Cyprus. Among the noteworthy Cypriot products of the time were printed fabrics, which had great commercial success both in Cyprus and abroad. Equally important in the 18th century were the rasetti, Cypriot silk fabrics with a special sheen and colourful decoration, usually striped. Turning its attention to fabrics imported from Venice, the article discusses typologies, woven techniques, decoration and prices, as well as the names of the traders who imported them and the fabrics’ use in local attire. The Venetian fabrics were of higher durability and resistance than other fabrics, for instance English and (especially) French. This was due to the good quality of the thread, its thickness and woven structures. That seems to be the reason why Eastern markets preferred Venetian loom products. In the East, provenance, durability and high prices determined the social value of goods. This social value in turn gave their owners distinction within a social group, at a given space and time. Variétés Funerary gifts in a child’s tomb of the Cypro-Archaic II period319 Vassos KarageorghisRésumé Les objets publiés dans cet article, conservés dans une collection privée à Limassol, proviennent d’une tombe d’époque chypro-archaïque située entre les villages de Limnatis et de Lania. Le plus remarquable est un modèle de navire de guerre en terre cuite, monté sur quatre roues ; il est occupé par deux guerriers portant un bouclier et tenant une arme. Cette tombe, sur laquelle on ne dispose d’aucune autre information, était certainement celle d’un enfant. Tiburce Colonna Ceccaldi à Chypre (1866-1869), III. Les activités archéologiques (Suite de CCEC 47, 2017, p. 192-238, et CCEC 48, 2018, p. 147-162)325 Lucie BonatoRésumé Shortly after arriving in Cyprus, Tiburce Colonna Ceccaldi began his archaeological activities on the site of the Salines and the tombs around Larnaca. Probably disappointed by what he found, he turned his attention towards Idalion in mid-1867. His first research was conducted on the hills of Mouti tou Arvilli and Ambelliri. He then devoted his time to the tombs around Dali. The objects he collected have been sold for the most part to the Louvre Museum and one can perfectly distinguish the finds of statues, statuettes, heads, etc., from the location of various sanctuaries, and the discoveries of vases and small objects, provided mainly by the necropolises. The presentation of the travelogue written by TCC in 1878 for L’Illustration concludes the studies of the activities of the consul of France in Cyprus. From Paul Schroeder’s archives on Cyprus, I-III357 Stephan G. SchmidRésumé Paul Schröder (1844-1915), orientaliste allemand, a d’abord travaillé comme dragoman (interprète) pour l’ambassade impériale allemande à Constantinople, puis comme consul et consul général à Beyrouth (1869-1909). Pendant ce long séjour en Orient, il effectua de nombreux voyages en Asie Mineure, Syrie, Cis- et Transjordanie, mais également à Chypre. Ses deux voyages à Chypre (1870 et 1873) sont partiellement connus, surtout le second, sommairement publié sous forme de lettres de Schröder au géographe allemand Heinrich Kiepert. En revanche ses archives, pour autant qu’elles sont préservées, sont passée inaperçues jusqu’à présent. À la Thüringer Universitäts- und Landesbibliothek de Iéna sont en effet conservées des archives Schröder contenant de nombreux documents liés à ses voyages, également ceux à Chypre. Nous avons choisi de présenter ici trois aspects étroitement liés aux voyages chypriotes de Schröder ; mais ces considérations sont sans rapport direct avec ses cahiers de notes et ses journaux de voyage, qu’il est prévu d’éditer et de publier en tenant compte de leur contexte. Ce premier aperçu devrait néanmoins donner une idée de l’intérêt pluridisciplinaire de ce genre d’études d’archives. L’engagement de la société civile, une vision sensible de l’histoire de Chypre387 Alexandre LapierreRésumé This article studies the bicommunal reconciliation movements in Cyprus born in the civil society since 1974, the associations concerned, their members, their actions, their success or difficulties in front of vigorous nationalisms in an island tightly halved in two. It presents the progressive affirmation of civil society alongside the evolution of official discourse in the context of community rapprochement, and their role in the construction of a Cypriot identity. It also provides an overview of literary evocations reflecting events in the recent history of Cyprus. David Jacoby et l’histoire de Chypre409 Michel Balard Comptes rendus d’ouvrages 1. Ludmila I. Akimova, Dmitry Kalinichev, Olga Yu. Samar, Vera V. Smolenkowa, The Art of Ancient Cyprus in the Pushkin State Museum of Fine Arts, The Pushkin State Museum of Fine Arts, Moscou, 2014419 A. Hermary 2. Νότα Κουρου, Γιώργος Μπουρογιαννησ, Ρυθμοί της Κυπριακής Κεραμικής. Σύντομη Επισκόπηση με βάση τη Συλλογή του Αρχαιολογικού Μουσείου του Τμήματος Ιστορίας και Αρχαιολογίας του Εθνικού και Καποδιστριακού Πανεπιστημίου Αθηνών, Πανεπιστημιακές Εκδόσεις Κύπρου, Nicosie, 2019422 A. Georgiadou 3. Jennifer M. Webb, Lapithos Vrysi tou Barba, Cyprus. Early and Middle Bronze Age Tombs Excavated by Menelaos Markides, avec des contributions d’Andreas Charalambous, Stella Diakou, Maria Dikomitou-Eliadou, Marcos Martinón-Torres et Despina Pilides, SIMA, vol. CXLVIII, Åström Editions, Nicosie, 2018425 R. Orgeolet 4. Peter Fischer, Teresa Bürge, Two Late Cypriot City Quarters at Hala Sultan Tekke. The Söderberg Expedition 2010-2017, with special studies by Muwafaq Al-Bataineh, Aaron A. Burke, Brian N. Damiata, Stefanie Franger, Felix Höflmayer, Dominika Kofel, Omri Lernau, Klaus Löcker, Laerke Recht, David S. Reese, Serena Sabatini, John Southon, Peter Steier, Immo Trinks, Eva Maria Wild, SIMA, vol. CXLVII, Uppsala, 2018427 A. Georgiou 5. Thierry Petit, La naissance des cités-royaumes cypriotes, Archeopress Publishing Ltd., Oxford, 2019438 S. G. Schmidr 6. Luisa Bonadiez, Iva Chirpanlieva, Élodie Guillon (dir.), Les Phéniciens, les Puniques et les autres. Échanges et identités en Méditerranée ancienne, Orient et Méditerranée 31, De Boccard, Paris, 2019443 H. Le Meaux 7. Sabine Rodge, Christina Ioannou, Theodoros Mavrojannis (éd.), KSalamis of Cyprus. History and Archaeology from the Earliest Times to Late Antiquity, Conference in Nicosia, 21–23 May 2015,Schriften des Instituts für Interdisziplinäre Zypern-Studien, vol. 13, Waxmann, Münster & New York, 2019446 H. Le Meaux 8. Vassos Karageorghis, Thomas Kiely, Salamis-Toumba. An Iron Age Sanctuary in Cyprus Rediscovered (Excavations of the Cyprus Exploration Fund, 1890), with contributions by Anastasia Christophilopoulou, Giorgos Constantinou and Anja Ulbrich, The Cyprus Institute, Nicosie, 2019450 M. Yon 9. Gabirele Ambros, Der kyprische Apoll’. Heiligtum und Kult des Apollon Hylates in Kourion, Κυπριακά – Forschungen zum Antiken Zypern, vol. 3, Holzhausen Verlag, Vienne, 2019454 Y. Vernet 10. Nicole Reitinger, Spätklassische und hellenistische Kalksteinstatuen und –statuetten auf Zypern. Eine Untersuchung von bisher unpublizierten Kalksteinstatuen im Cyprus Museum in Nicosia und Larnaca District Museum, Κυπριακά – Forschungen zum antiken Zypern, vol. 4, Holzhausen Verlag, Vienne, 2019457 A. Hermary 11. Jean-Yves Empereur, The Hellenistic Harbour of Amathus. Underwater, excavations 1984-1986, volume 2. Artefacts found during excavation, avec la collaboration de Françoise Alabe, Angelos Hadjikoumis, Cécile Harlaut, Brita Lorentzen, Sturt W. Mannig, Maria Michael, May Touma, Études Chypriotes XX, Athènes & Paris, 2018459 S. Fourrier 12. Michalis Olympios, Building the Sacred in a Crusader Kingdom. Gothic Church Architecture in Lusignan Cyprus, c. 1209-c. 1373, Architectura Medii Aevi vol. XI, Brepols Publishers, Turnhout, 2018462 Ph. Trélat 13. Michael J.K. Walsh (éd.), Famagusta maritima. Mariners, Merchants, Pilgrims, Brill’s Studies in Maritime History 7, Brill, Leyde & Boston, 2019465 Ph. Trélat
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
29
Nov2022
Πτυχές και Διαθλάσεις του Κυπριακού 1821
Presentation of Petros Papapolybiou’s book, 29 November 2022The Sylvia Ioannou Foundation and the House of Cyprus in Athens are organising, on 29 November 2022, at 7 p.m. (Athens time), the presentation of Petros Papapolybiou’s book, Πτυχές και Διαθλάσεις του Κυπριακού 1821, Nicosia 2022 (εκ. Ρίζες). Paschalis M. Kitromilidis and Artemis Skoutari will speak about the book.
The event will be streamed live here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
28
Nov2022
Graduate Forum for Mediterranean Archaeology (FoMArc)
Nicosia, 9-10 December 2022FoMArc, Graduate Forum for Mediterranean Archaeology, is an initiative of archeology students from the University of Cyprus (master and doctorate). This biennial international event aims to create a meeting ground with young researchers from other institutions working in the fields of Mediterranean archaeology.
The first meeting will take place on 9-10 December in Nicosia, Archaeological Research Unit, and online. The program and all information are available here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
15
Nov2022
PoCA 2022
Graz, 1-3 December 2022The next edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archaeology) meeting will take place from 1st to 3rd December at the university of Graz, in Austria, in a hybrid form. This 19th edition is organised by Sabine Sturmann, Eirini Paizi and Marina Schutti.
More information, including the program, is available here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
07
Nov2022
“Better a good copy than a bad original”
Workshop, Nanterre, 23-24 November 2022As part of the Marie Skłodowska-Curie project ITEM “Imitations and inTeractions in the Eastern Mediterranean”, led by Sarah Vilain in Nanterre, a workshop is organised on 23-24 November 2022 with the title “ ‘Better a good copy than a bad original’. A transmediterranean approach to imitations and transpositions of Cypriot wares during the 2nd millennium BCE”. The workshop will take place in Nanterre, MSH mondes, Salle du conseil, 4th floor. Contact Sarah Vilain for more information.

Program

Wednesday 23 November

9:30–10:00 Welcome of the participants

10:00–10:15 Introduction

10:15–10:45
Hanan Charaf-Mullins, Lebanese University
Flattered Imitations? Cypriot ceramic copies from the Bronze Age in Lebanon

10:45–11:15
Linda Hulin, Institute of Archaeology, University of Oxford
Imitations and influences in context: table wares and taste

11:15–11:30 Coffee break

11:30–12:00
Celia J. Bergoffen, Fashion Institute of Technology, New York
Late White Slip II variants in the Levant

12:00–12:30
Ekin Kozal, Albert-Ludwigs-University, Freiburg
Shared Typological Aspects between Cypriot and Anatolian pottery in the Second Millennium BC

12:30–14:00 Lunch break

14:00–14:30
Irmgard Hein, Institute for Egyptology, University of Vienna
Bichrome Wheel-made Ware and others - a source of inspiration in Egypt

14:30–15:00
Sarah Vilain, University Paris Nanterre
Hearts of stone: Towards a reassessment of Base Ring style stone vessels

15:00–15:15 Coffee break

16:00 Visit (speakers only)
Base Ring imitations and transpositions at the Louvre Museum (visit by C. Barbotin, Curator at the Department of Egyptian Antiquities, Louvre Museum)

20:00 Dinner

Thursday, 24 November

10:00–10:30
Artemis Georgiou, University of Cyprus
The appropriation of the ‘exotic’: contextualising the imitations of Tell el-Yahudiyeh ware in Late Bronze Age Cyprus

10:30–11:00
Toula Marketou, Ephorate of Antiquities of Dodecanese, Rhodes
Cypriots in Rhodes? Aspects of life in the Late Bronze Age IB settlement of Ialysos after the Santorini tephra fall

11:00–11:15 Coffee break

11:15–11:45
Giorgos Bourogiannis, University of Cambridge
Aegean imitations of Cypriot wares in the late second and early first millennium BC

11:45–12:15 Final discussion

12:15–12:30 Conclusions
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
03
Nov2022
Maritime Archaeology Research Exchange Online Lecture
Judith Gatt, 7 November 2022, 8:30 p.m.Within the online lecture series “MARE (Maritime Archeology Research Exchange) Monday”, organised by young researchers from the University of Hamburg, Judith Gatt will speak on 7 November 2022 (8:30 p.m.) about “The ‘hidden monuments’ of the Cypriot-Polities. Studying the harbour structures of Cyprus. Challenges, Research Issues, Methodology, and Future Perspectives”.
To obtain the connexion link, please register here. More information on the website MARE.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
02
Nov2022
Nea Paphos Conference III
Athens, 8-11 November 2022The 3rd international conference on Nea Paphos will take place in Athens (EFA and House of Cyprus), from 8 to 11 November 2022, with the title “Another Acropolis of Paphos: Fabrika Hill and Beyond. Archaeological and Historical Studies”. This symposium celebrates 15 years of the French Archaeological Mission in Paphos and 25 years of the Australian Mission of the University of Sydney, both of which work on Fabrika Hill.
The symposium will be in hybrid mode and can be followed remotely from November 8 to 10 (registration here), in streaming for the day of November 11 (following this link).
For the program and more information see the EFA website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
14
Oct2022
ARWA-AAA Levant seminar: Maria Iacovou
Wednesday 26 October 2022, 5 p.m. (zoom)Within the lectures series AAA “ARWA – The International Association for Archaeological Research in Western & Central Asia, Archaeology in Action”, Levant region (cycle organised by Artemis Georgiou and Ianir Milevski), on 26 October 2022 Maria Iacovou will talk about “Ancient Paphos from the Coast to the Mountains and Back. Results from Different Scales of Landscape Analysis”.
The lecture will take place at 5 p.m. (Paris time), online; registration is required here. A few days later, the lecture will be uploaded on the ARWA YouTube channel.
ANNONCESNEWS
20
Sep2022
Archaeological Research Unit Lectures
Program for the Winter Semester 2022The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the winter semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place exclusively online, at 7.30 p.m. (Nicosia time), with the exception of two of them, that will be in hybrid form. Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
19
Sep2022
ARWA-AAA Levant seminar: Anna Satraki
Wednesday 28 September 2022, 5 p.m. (zoom)Within the lectures series AAA “ARWA – The International Association for Archaeological Research in Western & Central Asia, Archaeology in Action”, Levant region (cycle organised by Artemis Georgiou and Ianir Milevski), on 28 September 2022 Anna Satraki will talk about “Power dynamics in central Cyprus: the history of Idalion from foundation to demise”.
The lecture will take place at 5 p.m. (Paris time), online; registration is required here. A few days later, the lecture will be uploaded on the ARWA YouTube channel.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
19
Sep2022
Kition and the Phoenicians in the Mediterranean sea
International conference, Larnaca, 29 September-2 October 2022After the symposium on Salamis of Cyprus (Nicosia, 2015), a second international conference of ancient history is organised by the Department of History and Archaeology of the University of Cyprus at Larnaca, from 29 September to 2 October 2022.
The programme of the conference, on “Kition and the Phoenicians in the Mediterranean sea”, can be found here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Sep2022
Presentation of the book Tradition and Identity. The Architecture of Greek Churches in Cyprus (14th to 16th Centuries)
Webinar, EFA, 29 September 2022, 6 p.m. (Athens time)The volume Tradition and Identity. The Architecture of Greek Churches in Cyprus (14th to 16th Centuries), by Thomas Kaffenberger, recently published, will be presented by the author, accompanied by Gilles Grivaud, Geoffray Meyer-Fernandez and Michalis Olympios, during a webinar organised by the French School at Athens, on Thursday, 29 September at 6 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the webinar is available on the EFA website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Sep2022
Cultic traditions versus social transformations in Cyprus and the Levant during the Late Hellenistic and Early Roman period
Franco-Polish workshop, Paris, 13 September 2022A workshop, organised jointly by the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris and the Faculty of Archeology of the University of Warsaw in collaboration with the University of Avignon and the HiSoMA laboratory, will be held at the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris (74, rue Lauriston, Paris 16) on 13 September 2022. It will present and discuss the results of the Franco-Polish excavations carried out on the site of Nea Paphos, in Cyprus, from 2018 to 2022.
More information and program of the workshop on the website of the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
07
Jul2022
Opening to the public of the underwater archaeological park of the harbour of Amathous
Guided tour with the archaeologists of the ANDIKAT project, Saturday 9 July 2022 in the morningThe underwater archaeological park of the harbour of Amathous, with its underwater and coastal trails, is ready to welcome its first visitors. Saturday 9 July 2022, from 8:30 a.m. to 12:30 p.m., the archaeologists of the ANDIKAT project will be available, at the information panels on the seafront walkway, to explain the diverse ways chosen to explore the monument and its natural environment. Guided tour for swimmers (equipped) at 9 a.m., from the Amathous beach. A free app for smartphones “Amathus Harbour” is also available: it allows to take a virtual tour of the monument and learn more about many aspects.
More information on the ANDIKAT project, led by Stella Demesticha at the University of Cyprus, here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
04
Jul2022
Demetrios Michaelides elected Associate Foreign Member at the Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
Congratulations to Demetrios Michaelides, who has just been elected Associate Foreign Member at the Académie des Inscriptions et Belles-Lettres! News transmitted by Annie Caubet.
ANNONCESNEWS
24
Mar2022
Un dépôt d’antiquités chypriotes du musée du Louvre à la Bibliothèque universitaire de Strasbourg
Dans le cadre d’une convention qui lie le musée du Louvre, la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg et l’université de Strasbourg, un nouveau dépôt comptant 56 œuvres a été consenti par le département des Antiquités orientales pendant trois années. Le thème de la diffusion de la culture des Phéniciens à travers la Méditerranée a été retenu. Pour illustrer les influences proche-orientales et grecques tout comme la singularité de la culture matérielle chypriote, un ensemble de 17 œuvres de l’âge du Fer a été sélectionné au sein des collections du Louvre. Parmi ces œuvres, des vases, des figurines en terre cuite, un collier de perles en faïence et quelques très belles sculptures de femme en calcaire acquises par l’intermédiaire de Félix de Saulcy en 1852 dont l’exemplaire nue, les mains posées sur sa poitrine, qui a d’ailleurs été choisie pour l’affiche. Ces œuvres sont présentées au public dans des réserves visitables, la Phénicie, Chypre et Carthage, en écho au périple de la princesse tyrienne Elissa.
En lien direct avec ce dépôt, des cours et séminaires sont dispensés aux étudiants de l’Université de Strasbourg, une attention particulière étant donnée aux œuvres du dépôt.

Hélène Le Meaux
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
20
Sep2021
Archaeological Research Unit Lectures
Program for the Winter Semester 2021The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the winter semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place online, at 7.30 p.m. (Nicosia time). Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
This series of lectures continues the celebrations for the thirty years since the establishment of the Department of Archaeology (founded in 1991): it therefore gives the post-doctoral researchers of the Department the podium to present their current research work.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
15
Sep2021
Cahiers du Centre d’Études Chypriotes – 50, 2020
Just published!The latest issue of the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, 49-2019, has just been published. First of all it celebrates two anniversaries: the fiftieth issue of the journal, and the sixty years of the Republic of Cyprus. A large dossier on languages and scripts, from a diachronic perspective, is dedicated to the memory of Olivier Masson, founder of the journal. A section of Variétés, twelve reviews and three tributes (in memoriam) to Frieda Vandenabeele, Christian Vonhoff and Jean Richard complete the volume.
This latest issue also marks the beginning of the collaboration between the Center and the French School at Athens, now co-editors of the journal. It inaugurates a new mockup (created by Carole Perret) and completely revised editorial rules.
Discover it here or in the section “Cahiers” of this website!
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
03
Sep2021
Paphos in the spotlight on Le Figaro!
An article on the French and Polish excavations at PaphosOn 29 August 2021 has been published on Le Figaro website an article by Simon Cherner on the French and Polish excavations at Nea Paphos, Fabrika hill. The research is carried out by the mission of the University of Avignon (Claire Balandier), in collaboration with the University of Warsaw (Jolanta Młynarczyk).
The article is available online by following this link.
ANNONCESNEWS
16
Jul2021
CyCoMed website is now online!
The website of the project Cypriot Connectivity in the Mediterranean led by Dr Giorgos Bourogiannis is now online and can be visited here.

The site is intended for all those who want to learn more about ancient Cyprus and its relations with neighboring Mediterranean regions. It includes the description of the CyCoMed project, presentation of the project team, short scientific dissertations related to the main research questions that concern the project, information about the scientific events that have been organized during the project such as educational lectures and conferences, useful links and indicative bibliography.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
09
Jul2021
All Things Cypriot. Studies on Ancient Environment, Technology, and Society in Honor of Stuart Swiny
ASOR, Archaeological Reports 28A volume in honour of Stuart Swiny has just been published by ASOR (American Society of Overseas Research), in the Archaeological Reports series; it is edited by Zuzana Chovanec and Walter Crist. Stuart Swiny was a long time director of CAARI, professor at the University of Albany, and the excavator of the prehistoric site of Sotira Kaminoudhia.
A presentation of the book is available here, and the table of contents here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
03
Jul2021
Two photographic exhibitions and a documentary
Archaeological Research Unit & Bank of Cyprus Cultural Foundation, Nicosia, 6-11 July 2021The Archaeological Research Unit (University of Cyprus) and the Bank of Cyprus Cultural Foundation co-organise three cultural activities (two photographic exhibitions and a documentary), to take place at the courtyard of the Bank of Cyprus Cultural Foundation in the old town of Nicosia during the week 6-11 July 2021.

1. Photographic exhibition “Abandonment: from landscapes to people”
Opening: Tuesday 6 July, 19:30-21:00
Duration: 7-20 July, 10:00-19:00

An exhibition of the Huntington’s Disease Association of Cyprus (HDAC), in collaboration with the Photographers’ Association of Larnaka and the ARU research programme “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus”. The funds raised from selling photographs are intended to support the HDAC.

2. Photographic exhibition “Surveying memories”
Duration: 7-11 July

Exhibition by Adamos Papantoniou in collaboration with the ARU research programme “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus” on the settled and sacred landscapes of Cyprus and the archaeological field project of the Department of History and Archaeology of the University of Cyprus in the Xeros River valley (Larnaka District).

3. Presentation of the archaeological documentary “Settled and sacred landscapes of Cyprus: the Xeros river valley”
Presentation of a 20-minute documentary: Sunday 11 July, 20:15

A documentary (with English subtitles) by Tetraktys Films and the ARU research programmes “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus” and “Settled and Sacred Landscapes of Cyprus” about archaeological research in the Xeros valley (Larnaka District) and landscape and community archaeology, in the framework of the 4th Annual Archaeological-Ethnographic-Historical Documentary Film Festival.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
02
Jul2021
Chypre à l’épreuve de la domination lagide (BEFAR 393) and Amathonte VII
Two new Cypriot publications from the French School at AthensDuring the spring of 2021, two books on Cypriot themes were published at the French School at Athens. Volume 393 of the Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome (BEFAR), by Anaïs Michel, relates to Chypre à l’épreuve de la domination lagide. Testimonia épigraphiques sur la société et les institutions chypriotes à l’époque hellénistique. It is already available online at OpenEdition Books (open access freemium).
The volume Amathonte VII. Le temple de l’Aphrodite chypriote, by Antoine Hermary and Martin Schmid, with a contribution by Jean-Claude Bessac, constitutes the 21st volume of the Études chypriotes collection, and the completion of the publication of the sanctuary on the acropolis of Amathous, following Amathonte VI. Le sanctuaire d’Aphrodite, des origines au début de l’époque impériale (Études chypriotes 17, 2006, by S. Fourrier and A. Hermary).
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
28
Jun2021
Cyprus. Crossroads of civilizations
Exhibition, Musei Reali (Turin), 29 June 2021–9 January 2022On 29 June 2021 the exhibition Cyprus. Crossroads of civilizations will open to the public, at the Royal Museums of Turin (Chiablese Palace), until 9 January 2022.
The exhibition is structured around the Cypriot collection of the Royal Museums, consisting mainly of objects resulting from the excavations of Luigi Palma di Cesnola. Numerous borrowings (British Museum, Metropolitan, Fitzwilliam, Medelhavsmuseet, Kunsthistoriches Museum in Vienna, Cyprus Museum) enrich the exhibition path. The curators, Luca Bombardieri and Elisa Panero, have also edited the bilingual catalog (Italian / English) that accompanies the exhibition (De Angelis Art).
The opening events (29 June: press conference at 11:30 a.m., opening at 5:30 p.m.) will be streamed online on the YouTube channel of the Royal Museums.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
19
Jun2021
Launch of the book by Lorenzo Calvelli, Il tesoro di Cipro
Swiss Institute in Rome, Tuesday 22 June 2021, 6 p.m.The book Il tesoro di Cipro. Clodio, Catone e la conquista romana dell’isola, by Lorenzo Calvelli (Studi ciprioti 1, Edizioni Ca’ Foscari, Venice, 2020) will be presented at the Swiss Institute in Rome by Marco Maiuro and Alessandra Rolle on Tuesday, 22 June 2021, at 6.00 p.m. The presentation will take place in a hybrid format. The relevant information in order to take part in the event (both online and in Rome) are available here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Jun2021
Upcoming elections at the next general assembly of the Centre
The mandate of the current CEC board ends on 31 December 2021. Elections will therefore take place at the next general assembly to elect the new board (including a president, a vice-president, a treasurer, a secretary). Only active members (who paid their 2021 subscription fee) will be allowed to take part in the vote.
Applications are to be sent to contact@centredetudeschypriotes.fr until 30 September 2021.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
24
May2021
Friends of Palloures Symposium
27 May 2021, 7:30-9:30 p.m., onlineSince 2015, the Leiden University has been carrying out excavations on the Chlorakas-Palloures site. More than 20 buildings, 18 burials and thousands of objects from the Chalcolithic period have been unearthed.
The Friends of Palloures Foundation is organising an online symposium on these discoveries on May 27, 2021, 7:30 p.m. to 9:30 p.m. More information and link for registration here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
07
May2021
Presentation of the book Famagusta, Vol. II: History and Society
Webinar, EFA, 20 May 2021, 7 p.m. (Athens time)The volume Famagusta, Vol. II: History and Society, edited by Gilles Grivaud, Angel Nicolaou-Konnari and Chris Schabel, recently published, will be presented by Gilles Grivaud and Angel Nicolaou-Konnari, accompanied by Evelien Chayes, Nikos Karapidakis, Anastassia Kontogiannopoulou and Anna Marangou, during a webinar organised by the French School at Athens, on Thursday, 20 May at 7 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the webinar is available on the EFA website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
06
May2021
Les cités-royaumes chypriotes : styles régionaux et questions identitaires
Conferences by Patrizia Birchler Emery at the EPHEPatrizia Birchler Emery, lecturer at the University of Geneva, will give four lectures on “les cités-royaumes chypriotes : styles régionaux et questions identitaires” (Cypriot city-kingdoms: regional styles and identity) at the École Pratique des Hautes Études (Paris), invited by François Queyrel.
The conferences will take place in May 2021, on Fridays from 10 a.m. to 12 p.m., online. The program and the link for registration are available on this page.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
29
Apr2021
Halloumi PDO
Χαλλούμι/Halloumi/Hellim registered as a PDO by the European CommissionΧαλλούμι/halloumi/hellim has just been registered by the European Commission as a Protected Designation of Origin (PDO), reserved for the famous Cypriot cheese, produced on the island according to the traditional recipe and product specification.
At the same time, measures have been taken so that the halloumi produced in the occupied zone can, when it meets the production and hygiene criteria established by the EU, enter the common market in the same way (and with the designation PDO) as the halloumi produced in the rest of the island.
The European Commission press release is available here.
Here is the first page that Libération devoted to this delicious news.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
19
Apr2021
Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2021
Call for papersThe 18th edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archeology), a conference dedicated to young researchers working on Cyprus, will take place in Basel, at the Institute for Classical Archaeology, from 9 to 11 December 2021. It will be organised by Cheyenne Peverelli and Pauline Maillard. A call for papers has been announced, available here. The deadline for submitting proposals is May 31, 2021.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
14
Apr2021
Climate and social resilience in Cyprus. High-resolution palaeoclimate records & social vulnerability for the last Millennium
Presentation of the ANR project HIGH-PASMUnderstanding how climate changes impacted societies is crucial in the Middle East. Climate variability over the past millennium has not been homogeneous. They challenge societies by affecting agriculture, health conditions and the spread of disease. A new project funded by the French National Research Agency (ANR) from 2021 to 2025, will study the interactions between climate change and social responses since the medieval period, on the island of Cyprus, using new social vulnerability indicators.
A research blog has been created for this project: https://highpasm.hypotheses.org. For more information: carole.nehme@univ-rouen.fr. See also our “announcement”.
ANNONCESNEWS
14
Apr2021
Climat et résilience sociale à ChypreReconstitution climatique et modélisation de la vulnérabilité sociale durant le dernier millénaire dans l’île de Chypre
Présentation du projet ANR HIGH-PASMComprendre comment les changements climatiques ont impacté les sociétés est crucial au Proche-Orient. Les variabilités climatiques durant le dernier millénaire n’ont pas été homogènes. Elles constituent un défi pour les sociétés en affectant l’agriculture, les conditions sanitaires et la propagation des maladies.
Un nouveau projet financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) de 2021 à 2025, permettra d’étudier les interactions entre le changement climatique et les réponses sociales depuis la période médiévale, sur l’île de Chypre, en utilisant de nouveaux indicateurs de vulnérabilité sociale :
– d’un côté, les spéléothèmes couplées avec des données météorologiques et dendroclimatologiques déjà publiées, qui fournissent des données quantitatives sur les précipitations/températures ;
– d’un autre côté, les données sur les diverses maladies et leurs proxies sociaux tels que les aménagements hydrauliques, l’organisation sanitaire, la famine, la démographie, la mortalité, les structures rurales/urbaines et la mobilité, qui constituent les indicateurs de la vulnérabilité sociale.
Ce projet utilise des approches innovantes afin :
i) De fournir des données paléoclimatiques nouvelles et à haute résolution.
ii) D’identifier l’évolution de la sécheresse, des maladies, de la mortalité dans les villes ou dans les zones rurales.
iii) De définir l’interaction entre le contexte climatique et la vulnérabilité sociale.
Ce programme de recherche s’étale sur quatre ans, et se base sur une approche pluridisciplinaire dans la co-construction des indicateurs humains et environnementaux afin de proposer des hypothèses de propagation des maladies sur des périodes spécifiques du Moyen-Âge et de la période contemporaine et de tester les scénarii modélisés. L’équipe de recherche regroupe des spécialistes de l’environnement et du climat du passé, des modélisateurs du climat, des géographes de la santé et des modélisateurs de propagation des maladies. Plusieurs laboratoires et universités sont impliqués avec l’UMR IDEES 6266 CNRS dans ce groupe de travail : l’Université de Nicosie, l’Institut technologique de Karlsruhe et l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (CREEMO).
Un carnet de recherche a été créé pour ce projet : https://highpasm.hypotheses.org. Il est destiné aux chercheurs et au grand public, et a pour objectif de partager les comptes rendus des réunions de travail et des missions de terrain, ainsi que les résultats des recherches et compilations au fur et à mesure de l’avancement du projet. Ces résultats regrouperont les indicateurs/proxies construits par les paléoclimatologues et les cartes climatiques modélisées par les climatologues pour la période étudiée, la compilation des données de mortalité, de famine et des maladies à partir des archives et des sources médiévales et contemporaines, les modèles de la propagation des maladies sous la forme de cartes interactives. Toute aide pour aiguiller sur des données sociodémographiques et sanitaires disponibles de la période médiévale jusqu’au XXe siècle sera la bienvenue.
Pour plus d’information  : carole.nehme@univ-rouen.fr.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
12
Apr2021
Qui écorche Marsyas ? Une nouvelle perspective à partir d’un sanctuaire chypriote
Lecture by Stephan G. Schmid, Wednesday 21 April 2021, 6:15 p.m., onlineStephan G. Schmid, professor at Humboldt University (Berlin), will give a lecture on Wednesday 21 April 2021, at 6.15 p.m., invited by the Department of Antiquity of the University of Geneva: “Qui écorche Marsyas ? Une nouvelle perspective à partir d’un sanctuaire chypriote”. The lecture will take place online, on zoom (follow this link).
On April 28 the same conference, in German (“Wer zieht Marsyas die Haut ab? Perspektiven aus einem kyprischen Heiligtum”) will be hosted by the University of Hamburg: more information by following this link.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
02
Apr2021
Naviguer à Amathonte : archéologie d’une ville portuaire de Chypre
Online conference, Wednesday 8 April, 6:30 p.m.As part of the cycle Archéologie des ports, the 2021 conference cycle “De la fouille à l’écriture de l’Histoire” organised by the National Library of France (BnF), will take place on Wednesday 7 April, at 6.30 p.m., a conference on Amathous, by Anna Cannavò.
The conference will be streamed on the BnF YouTube channel.
More information (abstract, link) is available on the BnF site. A presentation of the conference, but also of the rest of the cycle with a bibliography, is available on the blog L’Antiquité à la BNF.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
29
Mar2021
Famagusta, Vol. II: History and Society
Book releaseThe book Famagusta, Vol. II: History and Society, edited by Gilles Grivaud, Angel Nicolaou-Konnari and Chris Schabel, has just been published. It follows the first volume, Famagusta, Vol. I: Art and Architecture, edited by Annemarie Weyl Carr and published in 2014. It deals with the history of the city of Famagusta, from the beginning of the Frankish period until the Ottoman conquest (1191-1571).
This large volume (912 pp.), richly illustrated, includes among its 14 contributions articles by the late Jean Richard and David Jacoby.
More information (including the table of contents) on the publisher’s website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
22
Mar2021
Anna Marangou, Sur les traces des érudits français à Chypre
Online conference, Monday 29 March 2021, 7 p.m. (Nicosia time)Conference organised by the Association of French and French-speaking Universities of Cyprus (ADUFF) in the framework of the Francophonie Season 2021 at the French Institute in Cyprus. In French with instant translation into Greek by Maria Houvarda.
At the end of the 19th and the beginning of the 20th century, French historians and intellectuals, such Louis de Mas Latrie, Camille Enlart and Jean Richard, on their way to the Latin East, stop in Cyprus and study the medieval history of the island, closely linked to the Kingdom of Lusignan. Their writings and the valuable published volumes remain to this day an important source of knowledge of the history and culture of Cyprus.
Follow this link to attend the conference.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
18
Mar2021
Training the next generation of archaeological scientists: Interdisciplinary studies of pre-modern Plasters and Ceramics from the Eastern Mediterranean (PlaCe)
Kick-off meeting, 23 March 2021, 11 a.m. (EETPlaCe (Training the next generation of archaeological scientists: Interdisciplinary studies of pre-modern Plasters and Ceramics from the eastern Mediterranean) is a project hosted and coordinated by the Cyprus Institute, while the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus is one of its participating organisations. It is an Innovative Training Network (ITN), aiming at training early-stage researchers to the interdisciplinary study of archaeological ceramic materials (technology, use and provenance).
The kick-off meeting of the project will take place on Tuesday, 23 March 2021, at 11 a.m. (EET), live on the Cyprus Institute YouTube channel (follow this link).
More information on the event here, on PlaCe-ITN here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Mar2021
Actualité de la recherche à Chypre
AMEFA 5th thematic workshopOn 27 March 2021 will take place online the AMEFA (Association des membres, anciens membres et chercheurs associés de l’EFA) 5th thematic workshop, “Actualité de la recherche à Chypre”. The meeting is open to everyone, just follow the connection link.

Programme

9h15
Accueil et introduction
Philippe Jockey, Président de l’AMEFA

Programmes et publications récents autour d’Amathonte

9h30
Deux projets récents de la mission d’Amathonte : la fouille des abords sud-ouest de l’agora et le SIG
Anna Cannavò, CNRS/HiSoMA, MOM, Lyon

10h00
La publication du temple d’Aphrodite
Antoine Hermary, CCJ, Université d’Aix-Marseille

10h30
Pause

10h45
L’enceinte d’Amathonte et le corpus épigraphique
Pierre Aupert, CNRS/Ausonius, Bordeaux

11h15
Les recherches de la mission Néolithisation à Agios Tychonas-Klimonas et le nouveau projet d’Armenochori-Paktomena
François Brois, EHESS/Traces
Jean-Denis Vigne, CNRS/AASPE, MNHN

11h45
Discussion et pause

14h
Recherches en cours au palais d’Amathonte. Résultats et perspectives
Thierry Petit, Université Laval
(avec discussion à suivre)

Activités et programmes de recherche à Chypre

15h00
La mission de Kition et Salamine
Sabine Fourrier, CNRS/HiSoMA, MOM, Lyon

15h30
Mission archéologique française à Paphos : premiers résultats (2008-2017) et recherches en cours (2019-2020)
Claire Balandier, Université d’Avignon

16h
Pause

16h20
Le programme MuseCo (EXCELLENCE/ 1216/0093) : résultats préliminaires sur les ateliers céramiques de Salamine
Anna Georgiadou, Université de Chypre

16h40
Nouvelles recherches sur les cultes des royaumes de Salamine et Kition
Pauline Maillard, HiSoMA, MOM, Lyon

17h
Présentation synthétique de l’ouvrage Chypre à l’épreuve de la domination lagide (BEFAR 393, 2020) et perspectives de recherche sur l’histoire et l’épigraphie de Chypre à l’époque hellénistique
Anaïs Michel, École française d’Athènes

17h20
Discussion
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
11
Mar2021
Classical Cyprus: Proceedings of the Conference, University of Graz, 21–23 September 2017
Just publishedThe proceedings of the conference “Classical Cyprus”, held at the University of Graz in September 2017, have just been published. Edited by Maria Christidis, Antoine Hermary, Gabriele Koiner and Anja Ulbrich, they constitute the 5th volume of the series “Κυπριακά - Forschungen zum Antiken Zypern / Studies on Ancient Cyprus”, which is published by Holzhausen (Vienna). The volume presents 26 contributions.
More information on the publisher’s website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
27
Feb2021
Sylvia Ioannou Foundation master and thesis scholarships
Scholarships for graduate students from Greece or CyprusThe Sylvia Ioannou Foundation issued a call for applications for its 9th Master and PhD scholarship programme. The call is intended for students graduates of Greek or Cypriot universities, less than 33 years old, with a Cypriot-themed master or PhD project.
The prerequisites and the application procedure are detailed on the foundation’s website (in Greek and in English). The call is open between March 1 and April 30, 2021.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
17
Feb2021
« C’est pour mieux t’entendre, mon enfant » - Les oreilles des dieux : Chypre, le Proche-Orient, l’Égypte et la Grèce (Ier millénaire av. J.-C.)
Journées d’étude 5-6 mars 2021Journées d’étude organisées par Anna Cannavò et Sabine Fourrier (HiSoMA, MOM), Antoine Hermary (CCJ, Aix-Marseille), le Centre d’Études Chypriotes, l’ERC MAP (Toulouse), avec le soutien de l’Association des Amis de la Maison de l’Orient.
En ligne (Zoom) : vendredi 5 mars après-midi et samedi 6 mars matin (attention, un lien différent pour chaque demi-journée).


Vendredi 5 mars

14h30
Accueil et introduction
Bérangère Redon, directrice adjointe du laboratoire HiSoMA
Sabine Fourrier, présidente du Centre d’Études Chypriotes

15h
« Ô mon dieu, entends ma prière ! »… mais comment les divinités du Proche-Orient ancien recevaient-elles et répondaient-elles aux sollicitations humaines ?
Virginie Muller, Archéorient

15h30
L’oreille qui écoute et l’accessibilité des dieux en Égypte pharaonique
Sylvain Dhennin, HiSoMA

16h
Les divinités du lac salé de Kition
Pauline Maillard, FNS/HiSoMA

16h30
Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre
Antoine Hermary, Centre Camille Jullian

17h
Discussion


Samedi 6 mars

9h30
Inscriptions, oreilles et yeux votifs : les dieux de Chypre écoutent et regardent-ils ?
Anna Cannavò, HiSoMA et Hélène Le Meaux, musée du Louvre

10h
« Parce qu’il a entendu ma voix. Puisse-t-il me bénir ! ». Usages et portée d’une formule phénicienne et punique
Fabio Porzia, Giuseppe Minnuno et Corinne Bonnet, ERC MAP, PLH, Université Toulouse Jean-Jaurès

10h30
Qui et où les dieux epêkooi écoutent-ils ? L’épithète en contextes en Méditerranée orientale à partir de l’époque hellénistique
Thomas Galoppin et Sylvain Lebreton, ERC MAP, PLH, Université Toulouse Jean Jaurès

11h
Discussion

11h30
Conclusions
Maria Couroucli, EHESS


Résumés

1. « Ô mon dieu, entends ma prière ! » … mais comment les divinités du Proche-Orient ancien recevaient-elles et répondaient-elles aux sollicitations humaines ?

Virginie Muller
, Archéorient

De nombreux textes rédigés en sumérien ou en akkadien, notamment aux IIe et Ier millénaires av. J.-C., attestent de l’existence de moyens de communication entre les dieux et les hommes, tels que différentes formes de prières et des pratiques divinatoires variées, qui constituent des phénomènes majeurs de la religiosité du Proche-Orient ancien. La communication allant des hommes vers les divinités est donc relativement bien connue, mais qu’en est-il dans le sens inverse ?
À travers quelques exemples essentiellement textuels, il s’agira de voir, non seulement, si les dieux étaient réceptifs à ces différents appels et de quelles manières ils les entendaient ou les voyaient, mais aussi s’ils y répondaient et par quels biais.


2. L’oreille qui écoute et l’accessibilité des dieux en Égypte pharaonique

Sylvain Dhennin
, HiSoMA

La religion pharaonique a longtemps été considérée comme peu marquée par la piété personnelle, qui a laissé des traces moins évidentes que les rites et la théologie des temples et des grandes fêtes. Ce sont principalement les fouilles à Deir el-Médina (Louqsor) qui ont permis de mettre pour la première fois en lumière une série de pratiques liées à une conception d’un lien direct entre les individus et les divinités, à l’exclusion de l’intervention d’un clergé. Parmi les documents révélant ces pratiques, le thème de l’écoute par le dieu est très présent, à partir du Nouvel Empire (~1500-1000 av. J.-C.). Cette communication a pour objectif de présenter la documentation et l’état de la recherche sur ce sujet qui a vu d’importantes publications ces dernières années. On s’intéressera aux témoignages laissés par les particuliers pour mettre en évidence les lieux et les occasions dans lesquels le dieu était considéré comme accessible.


3. Les divinités du lac salé de Kition

Pauline Maillard
, FNS/HiSoMA

Au cours des périodes chypro-archaïque et chypro-classique, l’espace périurbain autour du lac salé de Kition voit fleurir plusieurs lieux de cultes. Les recherches archéologiques menées sur place ont permis depuis plus d’un siècle de confirmer l’existence d’au moins deux espaces à vocation religieuse – auxquels s’ajoute peut-être un troisième, révélé par des fouilles récentes sur le site d’Hala Sultan Tekke. La reprise de l’étude de ces lieux périurbains et de leur intégration dans le panorama des cultes kitiens permet d’entrevoir les différentes prérogatives associées aux figures divines installées auprès du lac salé. Cette communication s’intéressera en particulier à l’espace religieux des Salines, dont le mobilier est le plus abondant et permet de caractériser la nature d’un culte honorant des divinités principalement féminines. L’étude du mobilier coroplathique des Salines documente l’apparition à Kition de la figure dite « dea gravida ». Issue du répertoire levantin, elle jouit localement d’une grande popularité dès l’époque chypro-archaïque, attestée par la réappropriation du motif par les ateliers locaux. Le type iconographique de la déesse gravide s’y maintient et perdure jusqu’au Chypro-Classique, moment où la figure se pare notamment « de grandes oreilles ». Nous observerons ici cette évolution, en regard des productions levantines contemporaines, mais aussi des attestations épigraphiques et du reste des terres cuites provenant des Salines.
Cette communication est construite en dialogue avec l’intervention du Prof. Antoine Hermary « Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre ».


4. Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre

Antoine Hermary
, Centre Camille Jullian

Parmi les centaines de figurines étudiées par Pauline Maillard dans sa thèse sur les terres cuites des Salines de Kition deux têtes féminines conservées au Louvre, que l’on peut dater dans la première partie de l’époque classique, présentent une caractéristique singulière : leurs oreilles n’ont en effet ni la même taille, ni la même forme que celles des autres personnages. P. Maillard y voit des oreilles bovines, tandis que, précédemment, Sabine Fourrier les avait décrites comme « de larges oreilles en éventail ». Il ne s’agit certainement pas d’une maladresse du modeleur, mais d’un choix appliqué à cette version hellénisée du type iconographique phénicien de la « dea gravida », ici représentée en « kourotrophe », avec un enfant dans ses bras. Cette curieuse déformation des oreilles, quel que soit son modèle, cherche très probablement à faire comprendre que la déesse « écoute la voix » des fidèles, selon une formule bien connue au Proche-Orient et à Chypre, y compris dans une inscription phénicienne trouvée aux Salines. Cette curieuse innovation iconographique, restée tout à fait isolée, sera remplacée dans la région de Golgoi, probablement à partir de la deuxième partie de l’époque classique, par des oreilles en relief qui expriment de façon plus significative que la divinité écoute avec bienveillance ceux qui lui adressent leurs prières.


5. Inscriptions, oreilles et yeux votifs : les dieux de Chypre écoutent et regardent-ils ?

Anna Cannavò
et Hélène Le Meaux, HiSoMA et musée du Louvre

À travers cette communication nous nous interrogerons sur les liens entre les fidèles et les dieux à Chypre dans l’Antiquité en croisant les données épigraphiques et iconographiques. Parmi les ex-voto anatomiques découverts dans l’île, principalement dans la région de Golgoi et datant des époques hellénistique et romaine, sont attestés un certain nombre d’éléments du visage humain dont des yeux et des oreilles, auxquels on peut ajouter de manière exceptionnelle quelques bouches. Certains de ces ex-voto sont inscrits, et nous renseignent sur l’identité des fidèles et des divinités invoquées. D’autres éléments (l’usage de l’épithète epêkoos, certaines formules de prière) apportent des indices supplémentaires qu’il faut prendre en compte.
Chacune dans notre domaine, nous proposerons un certain nombre de pistes de recherche quant au sens à donner à ces témoignages.


6. « Parce qu’il a entendu ma voix. Puisse-t-il me bénir ! ». Usages et portée d’une formule phénicienne et punique

Corinne Bonnet
, Giuseppe Minunno et Fabio Porzia, Université Toulouse – Jean Jaurès, Projet ERC MAP, Laboratoire PLH

La formule dont il sera question est extrêmement répandue dans le monde phénicien et punique au point qu’on pourrait se demander si elle ne vient pas sceller, de manière quasiment mécanique, l’interaction entre les hommes et les dieux. Par-delà la formule « rituelle » précisément, quelle était la portée effective de ces deux sentences ? Pour répondre à cette question, il faut en explorer les usages dans le temps et dans l’espace. Nous nous proposons donc d’examiner d’une part l’amplitude du recours à cette ou ces formules ; l’effet de répétition peut en effet cacher de micro-variations instructives. Ainsi que l’on s’adresse à une ou plusieurs divinités, masculines ou féminines, ou que l’interlocuteur humain soit un ou multiple, masculin ou féminin, la formule est susceptible de changer. Est-ce vraiment le cas ou est-elle pour ainsi dire figée ? Nous analyserons, d’autre part, quelques inscriptions bi- ou trilingues pour voir comment, en grec ou en latin, la formule a été transposée… ou ignorée. Nous prêterons encore attention aux images figurant sur les stèles affichant notre formule. La présence rare d’oreilles peut y faire écho de manière quelque peu redondante ou complémentaire, mais un tel choix ne semble s’être imposé que dans quelques cas. Enfin, nous examinerons les anthroponymes qui font appel au verbe « écouter » afin de recueillir d’autres échos aux représentations divines relevant de ce champ sémantique. En définitive, ce dossier engage la question de l’anthropomorphisme des dieux phéniciens et puniques, qu’il convient d’aborder dans une dimension comparative.


7. Qui et où les dieux epêkooi écoutent-ils ? L’épithète en contextes en Méditerranée orientale à partir de l’époque hellénistique

Thomas Galoppin
et Sylvain Lebreton, Université Toulouse – Jean Jaurès, Projet ERC MAP, Laboratoire PLH

L’adresse à des divinités epêkooi, « qui écoutent » et sont à la fois attentives et réactives, se répand à partir de l’époque hellénistique dans les dédicaces épigraphiques. Dans un article de 2016, E. Stavrianopoulou a suggéré que cette diffusion reposait sur la convergence de comportements religieux similaires dans les différentes sociétés du bassin méditerranéen, en commençant par l’application à la sphère religieuse des modalités de la communication entre les sujets et le pouvoir royal : les souverains hellénistiques doivent être attentifs aux requêtes de leurs sujets. Cela supposerait de lire l’épithète epêkoos comme l’expression d’une démarche rituelle qui met les agents humains, essentiellement des particuliers, en présence de la divinité, à portée d’oreilles. Qui sont ces agents et où s’adressent-ils à ces divinités censées prêter l’oreille à leurs requêtes ? À quelles divinités demandent-ils une attention particulière ? Quels attributs onomastiques sont combinés avec celui d’epêkoos ? Nous tenterons de répondre à ces questions en examinant les contextes d’application de l’épithète et le(s) réseau(x) qu’ils dessinent, essentiellement dans le royaume lagide et son aire d’influence (Égypte, Chypre, Égée), sans nous interdire des prolongements vers le reste du bassin oriental de la Méditerranée et la période romaine.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
15
Feb2021
Studi Ciprioti 3: A Land for Strangers
Call for EssaysThe editors of Studi Ciprioti series are releasing the following call for volume 3 of the series, in preparation, on the theme “Non-native Individuals and Communities in Cyprus throughout the Ages”.

Call for Essays

A Land for Strangers. Non-native Individuals and Communities in Cyprus

Vol. 3 - Series “Studi Ciprioti”, Edizioni Ca’ Foscari


The General Editors of the peer-reviewed Open Access series Studi Ciprioti invite articles for a collected volume on “Non-native Individuals and Communities in Cyprus throughout the Ages”.
`Lying at the heart of the eastern Mediterranean basin, from the earliest times Cyprus has been visited by seafarers, fishermen, various travellers and ultimately merchants and traders. Furthermore, its natural resources and strategic position attracted new settlers, refugees, and, at times, foreign invaders. The Cypriot cultural heritage is, thus, the product of a complex history characterised by an increasing reshaping of interactions between locals and non-natives, which resulted in the constant renewal of the demographic, economic, political, and social landscape of the island.
The aim of this book is to reflect from a multicultural and interdisciplinary perspective on the impact of newcomers — be they visitors, colonists or conquerors — on local communities in terms of continuity and change in settlement patterns, exploitation of natural resources, ideology and social structures, identity and cultural production. Possible approaches may include — but are not limited to — political, economic and socio-cultural exchanges between different ethnic and religious communities (Anatolian and Levantine peoples, Greeks and Romans, Byzantines and Arabs, Christians and Muslims, etc.), patterns of cohabitation and/or segregation, coexistence and competition of different religious and ethnic groups.
Original research papers in English, in the form of either case-studies or broader syntheses, are welcome from a variety of fields, including archaeology, history, literature, religious studies, political science, anthropology, sociology, linguistics, popular culture, visual arts and media studies. There are no chronological limits on the subject.
Please send an abstract, together with a brief (150 words max.) bio with a list of major (up to 5) publications by May 31, 2021 to studiciprioti_editor@unive.it.
Abstract proposals will be reviewed by the General Editors supported by the Advisory Board. Notification of acceptance will be sent by email by early July, 2021. Authors of accepted papers will be given further instructions by that date on how to prepare their articles, and will be asked to comply with the submission deadline of November 30, 2021. All submitted papers will be subject to a double-blind peer review process by two external referees. Notification of these reviews will be sent by email by the end of February, 2022, so that the book may be ready for publication by Autumn 2022.

The Board of Editors
Luca Bombardieri (University of Turin)
Tommaso Braccini (University of Siena)
Lorenzo Calvelli (Ca’ Foscari University of Venice)
Luigi Silvano (University of Turin)
ANNONCESNEWS
05
Feb2021
Collection of the Cypro-Syllabic stelas from Gołuchów (Poland)
Histoire de la collection

La collection des princes Czartoryski de Gołuchów fut réunie en grande partie par Izabela Działyńska, née Czartoryska, entre 1852 et 1899. Cet ensemble est dès l’origine très hétérogène. L\'essentiel de ce fonds est constitué d\'œuvres d\'art moderne, d\'objets d\'artisanat et de souvenirs historiques polonais.
La série d\'art antique comporte notamment des vases grecs que la princesse avait reçus de son époux, Jan Działyński. Outre les vases, cette collection comprenait bijoux, verreries, terres cuites, bronzes, sculptures (avec quelques portraits romains), instrumentum domesticum, objets égyptiens, phéniciens, chypriotes et puniques. Parmi ces antiquités, il y avait quatorze stèles funéraires portant des inscriptions en syllabaire chypriote provenant des fouilles de Max Ohnefalsch-Richter à Polis tis-Chrysochou (site de l’antique Marion) dans le nord-ouest de l\'île. Ces objets avaient été achetés par Izabela Działyńska chez des antiquaires, en particulier le parisien Henri Hoffmann. La collection d\'Izabela Działyńska fut d\'abord abritée à Paris, à l\'Hôtel Lambert, résidence de la famille Czartoryski en exil, avant d’être transférée en 1880, au château de Gołuchów en Grande-Pologne.

Pendant la seconde guerre mondiale la collection d’Izabela Działyńska connut un destin bien tourmenté. En effet, à la veille de l\'invasion nazie, la partie la plus précieuse du fonds, y compris les vases grecs, fut déposée au Musée National de Varsovie. En 1944, dans le cadre des répressions après l\'échec de l\'insurrection de Varsovie, ces objets furent transférés par les Allemands à Berlin où, après la capitulation, ils furent pris et transférés en Union Soviétique. Ce lot ne fut restitué à la Pologne qu’en 1956 mais, au lieu de retourner à Gołuchów, il rejoignit à nouveau le fonds du Musée National de Varsovie. En revanche, les inscriptions syllabiques chypriotes sont restées pendant toute cette période au château de Gołuchów où elles sont toujours conservées.

Les stèles
En 1969, la collection des stèles funéraires de Marion a été identifiée par O. Masson (Masson 1971, « Inscriptions chypriotes retrouvées ou disparues », Syria 48, pp. 427-452) qui en a établi le premier corpus. Il s’agit de stèles rectangulaires en calcaire sans aucune décoration. Tous les textes sont sinistroverses et soigneusement incisés. Certaines incisions ont été remplies avec de la peinture rouge comme en témoignent des traces toujours visibles. Les épitaphes sont très brèves et comportent, dans la plupart de cas, le nom du défunt, parfois le patronyme et le verbe ἠμι. Dans de rares cas, le mot « enfant » est utilisé afin d’exprimer la filiation. Les anthroponymes qui apparaissent sur les pierres de Gołuchów sont bien connus dans l’onomastique chypriote. Onasagoras, Stasandros, Stasagoras, Timokrétès ou Timagoras, en sont des exemples significatifs.
Ces fonds, bien que peu connu, est intéressant et reflète les spécificités de l’écriture ancienne de chypre. Cette collection polonaise de Gołuchów témoigne également de la dispersion géographique des antiquités chypriotes à travers le monde.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
03
Feb2021
CCEC 46, 2016: online on Persée
All articles in open accessVolume 46 (2016) of the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes is now entirely available on the Persée portal, by following this link.
We remind that the entire collection of the Cahiers, from number 1 (1984) to 46 (2016), is available online, in open access, on Persée. On the same portal, many other collections and books, such as the Salamine de Chypre series, or the Travaux and the Collection de la Maison de l’Orient.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
26
Jan2021
Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical period
Conference talks available on YouTubeThe conference Beyond Cyprus, organised by Giorgos Bourogiannis at the Institute of Historical Research, National Hellenic Research Foundation (Athens) from 8 to 11 December 2020, had to take place entirely online.
The recordings of the conference days are now available on the YouTube channel of the National Hellenic Research Foundation: the first day (8 December), the second day (9 December), the third day (10 December), the fourth and last day (11 December).
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
19
Jan2021
Archaeological Research Unit Lectures
Program for the Spring Semester 2021The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the spring semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place online, at 7.30 p.m. (Nicosia time). Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
This series of lectures celebrates the thirty years since the establishment of the Department of Archaeology (founded in 1991): it therefore gives the members of the Department the podium to present their current research work.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
18
Jan2021
Le village néolithique de Klimonas (Chypre). État des recherches et perspectives
Recherches en cours (webinar), EFA, 27 January 2021, 7 p.m. (Athens time)François Briois and Jean-Denis Vigne, directors of the archaeological mission Néolithisation, will present the recent work of the mission on the site of Agios Tychonas-Klimonas, excavated between 2011 and 2016. They will also give an overview of the perspectives that opens the new project of the mission, on the site of Armenochori-Pakhtomena.
The webinar, hosted by the French School at Athens, will take place on Wednesday, 27 January, at 7 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the seminar, with an abstract, is available on the EFA website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
10
Jan2021
Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960. Part 2
CAARI & British Museum (Zoom), 29-30 January 2021On January 29-30, will be held the second in a series of online events related to the conference Empire and excavation: critical perspectives on archeology in British-period Cyprus, 1878-1960, organised by CAARI and the British Museum, initially planned to be held in Nicosia during November 2020. The first event took place on November 6-7, 2020: the recordings of the presentations are available on CAARI YouTube channel.
The program and abstracts for the two-days event can be downloaded from CAARI’s website. To attend the conferences, it is necessary to register by following this link.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
11
Dec2020
Chypre byzantine et lusignane
Seminar, 14 December 2020, 3 p.m.On 14 December 2020, at 3 p.m., a seminar will be held on Byzantine and Lusignan Cyprus. It will be hosted online on the AMU ZOOM platform. Two are the planned communications:

1) Stella VASILEIADOU & Kostantinos T. RAPTIS, Ephorate of Thessaloniki

Some Remarks on the Typology, the Provenance and the Distribution of the Sculptural Decoration and the Marble Furniture of the Early Byzantine Basilicas at Cape Drepanon (Hagios Georgios Pegeias) and their Annexe

(in English with bilingual French/English PPT)

L’exposé concerne, d’une part, les sculptures architecturales — bases ioniques simplifiées de colonnes, fûts de colonnes et principalement surtout divers chapiteaux corinthiens et ioniques à imposte et impostes avec médailles, entièrement en marbre de Proconnèse — qui provient des basiliques protobyzantines, fouillées sur le site d’Hagios Georgios Pegeias, à Chypre. Les basiliques appartiennent à une ville du VIe siècle, non fortifiée, situé sur le cap Drepanon. D’autre part, est présenté le mobilier liturgique en marbre — c’est-à-dire l’ambon de type constantinopolitain à deux escaliers, et divers tables d’autel, d’offrandes ou d’utilisation quotidienne de plan rectangulaire, circulaire et en forme de sigma grec C et avec rebords divers.
Ces sculptures, importées à l’évidence à Chypre, nous permettent d’examiner leur typologie, leur origine, ainsi que leur distribution à travers le prisme de la circulation / commerce maritimes des sculptures architecturales et des marbres de l’époque protobyzantine. Aussi, prêts à l’emploi, ces sculptures étaient elles exportées des ateliers de la capitale byzantine.


2) Tassos PAPAKOSTAS, King’s College, London

Chypre vers la fin du Moyen Age : architecture et espace urbain

L’exposé portera sur quatre thèmes principaux : l’évolution du réseau de villes chypriotes depuis l’époque byzantine ; quelques traits significatifs de la tradition architecturale byzantine locale et sa transformation au cours des siècles ; l’importation et adaptation du vocabulaire architectural gothique ; et finalement le témoignage des villes principales de l’île, Nicosie et Famagouste.

To watch the seminar live (no inscription required) follow this link.

Information provided by Annick Peters-Custot and Denis Feissel.
Image: Nikodem Nijaki / Wikimedia Commons
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
07
Dec2020
Une capitale de royaume chypriote : Kition (XIIIe-IVe siècles av. J.-C.)
University of Basel (Zoom), Tuesday 8 December 2020, 6.15 p.m.On 8 December 2020, at 6.15 p.m., Sabine Fourrier will give an online lecture (initially planned at the Department of Classical Archeology of the University of Basel), with the title “Une capitale de royaume chypriote : Kition (XIIIe-IVe siècles av. J.-C.)”.
To watch the conference, it is necessary to register by following this link.
For more information, you can send an email to Enrico Regazzoni or visit the department’s webpage.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
07
Dec2020
Thomas Sandwith : A British Consul in the Levant, 1855-1891
A new publication by Stephen Boys SmithIn 2020 was published a book on Thomas Sandwith: A British Consul in the Levant, 1855-1891, by Stephen Boys Smith. The book, in the collection of the Center for Ottoman Diplomatic History, has been published by the Isis Press in Istanbul.
More information, including the table of contents, is available at the publisher’s website.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
01
Dec2020
Lecture by Anna Spyrou, From South Asia to the Eastern Mediterranean: Zebu cattle in iconography and nature of Bronze Age Cyprus
CAARI (Zoom), Thursday 3 December 2020, 19pm (Nicosia time)The second online lecture organized by CAARI will take place on Thursday 3rd December 2020 at 19pm (Nicosia time), on Zoom. It is a presentation by Anna Spyrou (Cyprus Institute): From South Asia to the Eastern Mediterranean: Zebu cattle in iconography and nature of Bronze Age Cyprus.
It is necessary to register (following this link) to watch live and participate in questions. Following this, the lecture will be posted to CAARI’s YouTube channel.
ANNONCESNEWS
26
Nov2020
Epigraphic journey at Amathous
A bilingual story map (French / English) offers a discovery trail of the site of Amathous, based on its inscriptionsThe site of Amathous has been excavated by a French mission (EFA / MEAE) since 1975, in collaboration with the Department of Antiquities of Cyprus. Modern archaeological work, but also the occasional discoveries of travellers and antique hunters in the 19th century, have brought together a very rich and varied epigraphic corpus. At least four languages (Greek, Phoenician, Eteocypriot, Latin) and four scripts (syllabary, Greek, Latin and Phoenician alphabets) are documented in Amathous over the space of fifteen centuries. Studying the use of these languages and scripts is a key to understanding the history of the city, its evolution from capital of the kingdom to polis, the identity of its inhabitants.

A story map has been developed by Alexandre Rabot and Anna Cannavò, offering an epigraphic journey through the site, through the ages. Five main historical periods (the first centuries of the history of the city, the time of the kingdom, the Lagid period, the imperial period, Late Antiquity) are illustrated by inscribed objects (vases, coins, stelae, bases of statues, metal recipients ...), but also by monuments and anepigraphic objects. An interactive map, on a satellite background, allows you to see the city from above, and to familiarize yourself with the places and sites named. Bibliographic links to a large number of online resources (articles, books, museum catalogues) offer further ways to deepen specific points. The tool is available in French and in English.

If you liked this journey, you can repeat the experience with Kition story map, also available in French and in English!
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
25
Nov2020
When the Cemetery Becomes Political
Schriften des Instituts für Interdisziplinäre Zypern-Studien 14The 14th volume of the Schriften des Instituts für Interdisziplinäre Zypern-Studien series has just been published by Waxmann editions. It is edited by Thorsten Kruse, Hubert Faustmann and Sabine Rogge. It brings together a selection of articles among those presented at three conferences (Münster 2017, Nicosia 2018 and 2019) on the religious heritage of multi-ethnic and multi-religious countries in the Balkans and the Eastern Mediterranean (Bosnia, Greece, Cyprus, Lebanon). The politicisation of religious questions, and more precisely of places of worship and memory such as cemeteries, is more particularly addressed there.
More information on the publisher’s site.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
22
Nov2020
Visualizing Votive Practice: Exploring Limestone and Terracotta Sculpture from Athienou-Malloura through 3D ModelsOpen-access digital book
Derek Counts, Erin Averett, Kevin Garstki and Mike Toumazou announce the publication of a digital monograph, presenting a representative sample of 50 stone and terracotta sculptures from Athienou-Malloura, with introductory chapters on the archeology of the site and the historiography of Cypriot sculpture. Each catalog entry is accompanied by a link to a 3D model of the sculpture. The entire book is conceived according to Linked Open Data, with links to repositories, museum collections, etc.
A presentation of the book, with the link for downloading, is available here.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
18
Nov2020
The Tombs of Engomi: British Museum Excavations
Proceedings of the International Workshop, Nicosia 2010The proceedings of a workshop organised by the Department of Antiquities in Nicosia on December 11, 2010, on British excavations of the tombs of Enkomi, were published in 2019. The volume is edited by Despina Pilides and is published by the Department of Antiquities.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
16
Nov2020
General Assembly of the Centre d’Études Chypriotes
Friday December 4, 2020, 2 p.m. (zoom)The Center announces that its next General Assembly will take place on Friday December 4, 2020 at 2 p.m. by videoconference. The assembly will be followed by a conference given by Françoise Briquel-Chatonnet.
In order to receive the connection link, please confirm your participation by e-mail to the address contact@centredetudeschypriotes.fr.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
10
Nov2020
Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical period
Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation, 8–11 December 2020The program of the conference organised by Giorgos Bourogiannis at the Institute of Historical Research, National Hellenic Research Foundation (Athens) from 8 to 11 December 2020, online:

Tuesday, 8 December 2020

9:45–10:00
Welcoming address (Dr Maria Christina Chatziioannou, Director of the Institute of Historical Research)

Session 1A (Chair: Prof. Eleni Mantzourani)

10:00–10:20
Prof. Vasiliki Kassianidou (University of Cyprus): Tracing Cypriot connectivity with the east Mediterranean and beyond through the trade of copper.

10:20–10:40
Prof. Jennifer M. Webb (La Trobe University, Melbourne, Australia and the University of Cyprus, Nicosia, Cyprus): Precursors: Cyprus’ maritime connectivity before and during the transition to the Late Bronze Age.

10:40–11:00
Prof. George Papasavvas (University of Cyprus): Enkomi elites and Egyptian gold.

11:00–11:20
Dr Despina Pilides (Department of Antiquities, Cyprus): The Agios Sozomenos forts: An assessment of the phenomenon of their establishment and development in light of new evidence.

11:20–11:40 Discussion
11:40–12:00 Break

Session 1B (Chair: Prof. Vasiliki Kassianidou)

12:00–12:20
Prof. Eleni Mantzourani and Ass. Prof. Giorgos Vavouranakis (National and Kapodistrian University of Athens): The anthropomorphic figurines of Cyprus in the Bronze Age: Style, local traditions and foreign associations.

12:20–12:40
Dr Anna Lekka (Hellenic Ministry of Culture, Directorate of Documentation and Protection of Cultural Goods): Pottery fashion in the Late Bronze Age: Stylistic similarities between Cypriot and other local wares in Eastern Mediterranean.

12:40–13:00
Ass. Prof. Evi Margaritis (The Cyprus Institute): Farming the big islands of the Mediterranean: Crete and Cyprus in the Bronze Age

13:00–13:20
Dr Nikolas Papadimitriou (Institut für Klassische Archäologie – Universität Heidelberg): Cyprus and the Aegean in the Late Bronze Age.

13:20–13:40
Dr Hanan Charaf (Lebanese University): Disentangling the relationships between Cyprus and Lebanon during the second millennium BC: What Sidon can bring to the table.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15.20 Break

Session 1C (Chair: Ass. Prof. Giorgos Vavouranakis)

15:20–15:40
Dr Tatiana Pedrazzi (Istituto di Scienze del Patrimonio Culturale – Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Canaanite jars in Cyprus in the 13th–11th century BC: Transfer of goods, transformation of networks.

15:40–16:00
Dr Angelos Papadopoulos (College Year in Athens): The Cypriot and Aegean pottery from Tell el-Hesi: Merchants from Cyprus in the southern Levantine trade networks?

16:00–16:20
Mr Jan Sienkiewicz (PhD candidate, University of Cambridge): Cyprus and Rhodes in the Late Bronze Age: A Special Relationship?

16:20–16:40
Prof. Michal Artzy and Mrs Huixin Sha (University of Haifa): The Cypriot counterpart of Late Bronze Stratum V at Tell Abu Hawam?

16:40–17:00
Dr Sarah Vilain (Marie Skłodowska-Curie Fellow – ITEM Project, Université Paris-Nanterre – UMR 7041 ArScAn – HAROC): From trading connections to cultural exchanges: Cypriot imports and their imitations in the Levant and Egypt during the Middle and Late Bronze Ages.

17.00–17:20 Discussion

Wednesday, 9 December 2020

Session 2A (Chair: Prof. Maria Giulia Amadasi)

10:00–10:20
Dr Christina Ioannou (University of Cyprus): The political and cultural history of Cyprus as recorded in the written sources of antiquities.

10:20–10:40
Prof. Maria Giulia Amadasi and Dr José Ángel Zamora López (University of Rome La Sapienza and Escuela Española de Historia y Arqueología, Roma / Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo, Madrid): Beyond (the names of) Cyprus: The connections of Cyprus by means of the island’s designation among its neighbours.

10:40–11:00
Dr Philip Boyes (University of Cambridge): The social context of Cypriot writing at Ugarit: Cypriot communities and Levantine elites

11:00–11:20
Ass. Prof. Artemis Karnava (University of Crete): Incoming goods and local writing: The case of classical Marion in Cyprus.

11:20–11:40
Dr Agnieszka Halczuk (Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA), Maison de l\'Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux (MOM), Lyon): Paphians outside Paphos. Inscriptions in the Paphian Syllabary found outside Cyprus.

11:40–12:00 Discussion
12:00–12:20 Break

Session 2B (Chair: Dr Sabine Fourrier)

12:20–12:40
Dr Jan-Marc Henke (German Archaeological Institute of Athens): Some considerations on Cypriot and Cypriot-style terracotta figurines and the identity of their donors in the archaic East Aegean.

12:40–13:00
Prof. Numan Tuna, Dr Natire Atici and Dr İlham Sakarya (Middle East Technical University, Ankara): The connectivity of Cyprus and Knidia: Limestone votive figurines from the archaic Apollo sanctuary.

13:00–13:20
Dr Yannick Vernet (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse): Cypriot influence at the sanctuaries of Rhodes in the Late Geometric and Archaic periods: The reflection of religious interaction?

13:20–13:40
Dr Ross Thomas (The British Museum): What Cypriot objects found at Naukratis represent: Questions resulting from new evidence from excavations.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15:20 Break

Session 2C (Chair: Dr Maria Christides)

15:20–15:40
Prof. Margit Linder (University of Graz): Omnium eorum ars urbibus excubabat, pictorque res communis terrarum erat – Artists’ mobility in the Mediterranean from the Archaic era to the end of the Classical period.

15:40–16:00
Dr Anastasia Leriou (National and Kapodistrian University of Athens): Cyprus and the Mediterranean, from the 19th century until the present day: connectivity vs. insularity or the development of an archaeological narrative

16:00–16:20
Prof. Gabriele Koiner (University of Graz): Cypriot antiquities in Austrian collections: History and research.

16:20–16:40
Prof. Stephan Schmid (Humboldt Universität zu Berlin): On the composition and whereabouts of Max Ohnefalsch-Richter’s collection of Cypriot antiquities.

16:40–17:00 Discussion

Thursday, 10 December 2020

Session 3A (Chair: Ass. Prof. George Papasavvas)

10:00–10:20
Assoc. Prof. Kostas Kopanias and Dr Ioannis Voskos (National and Kapodistrian University of Athens): External contacts and a reassessment of socio-political evolution in the Kouris region during the LBA and EIA.

10:20–10:40
Associate Professor Kostas Kopanias and PhD candidates Erato Vremou and Katerina Sidiropoulou (National and Kapodistrian University of Athens): 3D Model Analysis of some LBA and EIA Swords from Cyprus

10:40–11:00
Assoc. Prof. Stella Demesticha (University of Cyprus): Transport containers and maritime networks: The case of Cyprus.

11:00–11:20
Ass. Prof. Alexander Vacek (Bursa-Uludag University): Trading spheres, competition and cooperation within long-distance trade in the Early Iron Age eastern Mediterranean: Examining the Cypriot’s share.

11:20–11:40 Discussion
11:40–12:00 Break

Session 3B (Chair: Prof. Ayelet Gilboa)

12:00–12:20
Dr Adriano Orsingher (Biblisch-Archäologisches Institut, Eberhard-Karls-Universität Tübingen): Sailing East. Networks, Mobility, Trade and Cultural Exchange between Cyprus and the central Levant during the Iron Age.

12:20–12:40
Prof. Ayelet Gilboa (University of Haifa): Cyprus and the Southern Levant the Iron Age I: A continuously changing story.

12:40–13:00
Dr Anna Lucia D’Agata (Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Networks of similarities, worlds of shared practices: Re-interpreting the relations between Cilicia and Cyprus in the first centuries of the first millennium BC.

13:00–13:20
Mr Kevin Spathmann (Ruhr-University Bochum): Sidon and its relation with the Early Iron Age pottery of Cyprus.

13:20–13:40
Dr Francisco J. Núñez (University of Warsaw): The beginning of the Cypro-Archaic I period: A view from the East.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15:20 Break

Session 3C (Chair: Prof. Stephan Schmid)

15:20–15:40
Dr Foteini Zervaki (Ephorate of Antiquities of Dodecanese): Cypriot imports and influence in Rhodes from the 11th – 10th century BC and links to the Aegean and the central Mediterranean.

15:40–16:00
Dr Nicholas Salmon (The British Museum and the British School at Athens): The ‘Spaghetti Workshop’ of Rhodes: Cypriot inspirations, Rhodian alterations.

16:00–16:20
Dr Giorgos Bourogiannis (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation): Cypriot Black-on-Red traits in the Aegean: In search of a beginning and an end.

16:20–16:40
Dr Anastasia Christophilopoulou (The Fitzwilliam Museum): Ancient migration or ancient mobility? Perspectives from Cyprus.

16:40–17:00 Discussion

Friday, 11 December 2020

Session 4A (Chair: Dr Anastasia Christophilopoulou)

10:00–10:20
Dr Giuseppe Garbati (Istituto di Scienze del Patrimonio Culturale – Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Cypriot gods beyond Cyprus: Some notes on the Western Phoenician evidence.

10:20–10:40
Dr Anne Destrooper-Georgiades (KULeuven, Belgium, ancien membre EFA): The evolution of the specific contribution of the Cypriot coins in the relations of the island with the other geographic entities in the Eastern Mediterranean during the Achaemenid period. The case of Kition and Salamis

10:40–11:00
Mrs Eirini Paizi (PhD Candidate, University of Graz): Cypro-Archaic and Cypro-Classical pottery from the Unexplored Mansion at Knossos: New evidence for Creto-Cypriot exchange.

11:00–11:20
Dr Evangeline Markou and Dr Yoav Farhi (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation and Ben-Gurion University of the Negev, University of Haifa): Idalion coin production and circulation

11:20–11:40
Dr Philippa Mary Steele (University of Cambridge): Cypriot writing practices through the ages, and their interactions with the Aegean

11:40–12:00 Discussion
12:00–12:20 Break

Session 4B (Chair: Prof. Gabriele Koiner)

12:20–12:40
Dr Vyron Antoniadis (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation): Cyprus and the Aegean in the 5th century BC: Hero cults at war.

12:40–13:00
Dr Maria Christides (University of Graz): Kerameikos goes East. The evidence of Attic black- figured pottery in Cyprus.

13:00–13:20
Dr Eustathios Raptou (Department of Antiquities, Cyprus): The end of the kingdoms and the role of Macedonians in Cyprus as evidenced by recent finds at ancient Marion.

13:20–13:40
Dr John Lund (The National Museum of Denmark): A diachronic perspective on Cypriots and Cypriot artefacts outside the island from the Classical to the Roman Periods.

13:40–14:10
Final Discussion and Conclusions: Prof. Robin Osborne, Dr Evangeline Markou, Dr Nikolas Papadimitriou.
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
09
Nov2020
Sabine Rogge leaves the direction of the Zypern-Institut
After almost twenty-five years at the direction of the Institute for Interdisciplinary Cypriot Studies, in Münster, Sabine Rogge retired on October 31, 2020.
She can be contacted at rogges@wwu.de and zypern@wwu.de.
The official contacts of the Zypern-Institut are c/o the Institute for Byzantine and Modern Greek Studies at the University of Münster:

Institut für Byzantinistik und Neogräzistik
WWU Münster
Rosenstr. 9
48143 Münster
Tel.: +49 251 83-25110
byz@uni-muenster.de

We wish her a very good retirement and happiness for her new projects!
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
02
Nov2020
Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2020
ProgramThe 17th edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archeology) will take place from 13 to 15 November 2020, organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus. It is still unknown whether the conference will be held entirely online or in presence at Nicosia, but the program is now available (see below).
Further information on PoCA website.

Friday, 13th of November
12.00-12.15 Welcoming Addresses by the Organizing Scientific Committee of PoCA 2020

Session I: Bioarchaeological Interpretations of the Human Past
Chairperson: Vasiliki Kassianidou

12.15-12.45: Martina Monaco, New Insights into the “Bioarchaeology of the Everyday”: the Case of the Middle/Late Chalcolithic - Late Bronze Age Cypriot

12.45-13.15: Hannah Lee, Polina Christofi and Efthymia Nikita,
Parts of a New Whole: First Steps Towards a Bioarchaeological Investigation of Late Bronze Age Cypriot Attitudes on Death and the Body

13.15-13.45: Mahmoud Mardini, Anna Karligkioti, Polina Christofi and Efthymia Nikita, Afflictions and Bruises: Preliminary Insights into the Life of People from the Ayia Napa Monastery

13.45-14.45: Lunch Break

Session II: Cultural Heritage Studies
Chairperson: Michalis Olympios

14.45-15.15: Anna Reeve, Mapping the Minor Collections: Tracing the Diaspora of Ancient Cypriot Material Culture in the UK

15.15-15.45: Clémence Moullé Prévost, Exhibiting Cyprus: a Comparative Study of the Collections Dispersed in Europe Nowadays

15.45-16.15: Evangelia Christodoulidou, Archaeology in the Classroom: a First Attempt in the Schools of Cyprus

16.15-16.45: Coffee Break

Chairperson: Despina Pilides

16.45-17.15: Eleanor Neil, Inclusion and Multivocality: Evaluating Community Archaeology

17.15-17.45: Anna Demetriou, Rethinking the Kyrenia Shipwreck: the Voice of the People

17.45-18.15: Anna Antoniou, Circumnavigating Cyprus: a Trek Towards Understanding Cultural Segregation on a Mediterranean Island

WELCOMING ADDRESSES
19.00-19.10 Giorgos Papantoniou
Coordinator of PoCA Steering Committee
Assistant Professor in Ancient Visual and Material Culture, Trinity College Dublin

KEYNOTE LECTURE
19.10-20.00 Cypriot Archaeology: a Post-Roman View of the Island’s History
Athanasios Vionis
Associate Professor in Byzantine Archaeology and Art
Director of Archaeological Research Unit, University of Cyprus

Saturday, 14th of November
Session III: Maritime and Coastal Archaeological Landscape
Chairperson: Stella Demesticha

9.00-9.30: Judith Gatt, The Harbours of Cyprus and the Eastern Mediterranean During the Diadochi Wars

9.30-10.00: Magdalena Ausiayevich, The Archaeological Landscape of Protaras-Paralimni, Cyprus-The View from the Sea. Underwater scattered pottery assemblages and the importance of their systematic study in intensive developed touristic areas

10.00-10.30: Despina Pilides, Panagiotis Theofanous and Maria Volikou, Cyprus Coastal Assessment Project (CCAP): Digital Documentation and Mapping of Coastal and Underwater Archaeological Sites of the Republic of Cyprus

10.30-11.00: Coffee Break

Session IV: Settlement and Society
Chairperson: Jennifer Webb

11.00-11.30: Rafael Laoutari, Village Life: Style, Shape and Practise in the Early Bronze Age Cypriot Society

11.30-12.00: Pantelitsa Mylona, Occupation of Xeros Valley in Kofinou: Placing Sites in their Topographical Context

12.00-12.30: Ian Randall, Kourion and Cyprus in Crisis and Catastrophe: Byzantine Resilience and Responses to Disaster

12.30-13.00: Chrystalla Loizou, Rural Settlement Dynamics in Medieval Cyprus: the Case of Deneia and Akaki

13.00-14.00: Lunch Break

Session V: Aspects of Power and Religion
Chairperson: Maria Parani

14.00-14.30: Kai Jürgens, Large bronze statuary from the sanctuary of Apollon in the Pediaios

14.30-15.00: Angelika Walther, Some Thoughts on the suburban Location of a Temenos of a Female Deity in Idalion

15.00-15.30: Patty Jablonsky, The Athena Temple of Vouni: New Evidence on the Useful Life of the Site

15.30-16.00: Coffee Break

Chairperson: Giorgos Papasavvas

16.00-16.30: Pauline Maillard, Salt, Offspring and Fertility Cults in Classical Kition

16.30-17.00: Dorothea Stavrou, Cypriot Gymnasiarchs: Negotiation of Identities and Balancing of Powers

17.00-17.30: Rania Michail, The Relationship Between Liturgy and Architecture, as Reflected in the Early Christian Baptisteries of Cyprus

Sunday, 15th of November
Session VI: Talking about Architecture and Artefacts
Chairperson: Ourania Kouka

9.00-9.30: Florian Schimpf, Tamassos: Construction Technology in Cypro-Archaic and Cypro-Classical times

9.30-10.00: Sabine Sturmann, Between following tradition and being unique: Cypriot limestone reliefs on focus

10.00-10.30: Savvina Hadjipanteli, Maria Achilleos, Ioanna Anastasiadou and Michalis Theodoulides, The Church of Saint Mamas in Dali

10.30-11.00: Coffee Break

Chairperson: Artemis Georgiou

11.00-11.30: Monika Kozlakowska, The Body and its Image in the Neolithic and Bronze Age Cyprus

11.30-12.00: Francesco Luca Spigno, New Mycenaean and Cypriot Finds in Sardinia

12.00-12.30: Enrico De Benedictis, Weighing Trade: Function and Context of the Weights from Aghios Dhimitrios, Cyprus

12:30-13.00: Jonathan Lautenschläger, The Amazon Sarcophagus from Soloi: Reflections on the Iconography of a Greek Import in Cypriot Context

13.00-14.00: Lunch Break

Session VII: Pottery in Discussion
Chairperson: Anna Georgiadou

14.00-14.30: Christianna Christodoulou, Phoenician Amphorae Imported to Cyprus during the Cypro-Archaic and Cypro-Classical Periods (750-310 BC): Quantitative and Spatial Distribution

14.30-15.00: Cheyenne Peverelli, Bibru or rhyton? On an Animal-Headed Vessel from Palaepaphos (Kouklia), its Origin and Meaning for Cyprus and the Island’s Network in the Cypro-Classical Period

15.00-15.30: Andreas Schaffer, Attic Pottery from the City-Site of Tamassos

15.30-16.00: Coffee Break

Chairperson: Maria Dikomitou

16.00-16.30 Christiana Kelepeshi, Reassembling the Pieces, Reassessing the Picture: An Analytical Study of Medieval Glazed Pottery (mid. 12th-16th c.) from Polis Chrysochous, Cyprus

16:30-17.00: Antrea Oratiou, Glazed Wares from Cyprus: Old Material Through a New Perspective

17.00-17.30: Jelena Živković, Historical Archaeology in Cyprus in the Light of Ceramic Studies

17:30: Final Discussion
ACTUALITÉSANNOUNCEMENTS
27
Oct2020
Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960
CAARI & British Museum (Zoom), 6-7 November 2020On November 6-7, will be held the first in a series of online events related to the conference Empire and excavation: critical perspectives on archeology in British-period Cyprus, 1878-1960, organized by CAARI and the British Museum, initially planned to be held in Nicosia during the same days.
The program and abstracts for the two-days event can be downloaded from CAARI’s website. To attend the conferences, it is necessary to register by following this link.
ANNONCESNEWS
30
Apr2020
New committees for the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes
Waiting for Cahier 49...The Cahiers du Centre d’Études Chypriotes currently has only an editorial board, the members of which also constitute the scientific committee. In order to adapt the journal’s organisation to the international standards, the board of the Center voted, on April 6, 2020, to create two separate committees:

Editorial board
Anna Cannavò, Researcher, UMR 5189-HiSoMA, Lyon, editorial secretary
Sabine Fourrier, Research Director, UMR 5189-HiSoMA, Lyon, President of the CEC, Director of the journal
Antoine Hermary, Professor Emeritus, Aix-Marseille University, Editor-in-chief of the journal

Scientific Committee
Luca Bombardieri, Professor, University of Turin
Sabine Fourrier, Research Director, UMR 5189-HiSoMA, Lyon
Antoine Hermary, Professor Emeritus, Aix-Marseille University
Vassiliki Kassianidou, Professor, University of Cyprus
Thomas Kiely, Curator, British Museum, London
Michalis N. Michael, Professor, University of Cyprus
Stephan G. Schmid, Professor, Humboldt-Universität, Berlin
Philippe Trélat, Lecturer, University of Rouen
Anastasia Yiangou, Associate researcher, Banck of Cyprus Cultural Foundation
The members of the scientific committee cover, by their specialties, the main fields of research of the Cahiers.

On the occasion of the 50th volume of the journal (2020) other developments are attended: a new layout, new editorial rules...
To be continued!
ANNONCESNEWS
29
Nov2019
Zoom sur le portail chypre.mom.fr
Les archives scientifiques de la mission archéologique française de Salamine ont été versées sur le portail chypre.mom.fr.
Elles sont désormais librement accessibles, directement sur le portail et également, pour les objets publiés dans les catalogues de la collection Salamine de Chypre, par l’intermédiaire du portail persee.fr (lien). Entre 1964 et 1974, une mission archéologique française de l’Université de Lyon (dirigée par Jean Pouilloux puis Marguerite Yon) a conduit des fouilles programmées sur le site de l’ancienne ville de Salamine, sur la côte est de Chypre. Visant à l’origine à dégager la ville d’époque classique, les travaux de terrain ont mis au jour des vestiges documentant toute l’histoire de l’occupation du site, depuis ses origines au XIe s. av. J.-C. (Tombe I) jusqu’à l’Antiquité tardive (basilique de la Campanopétra et résidence dite de l’« Huilerie »). Ils ont également permis de recueillir une grande quantité de matériel, datant de toutes les époques, en place ou rejeté dans d’immenses dépotoirs. Quinze volumes ont paru dans la collection Salamine de Chypre (dont une bonne partie après l’interruption des travaux sur le terrain, grâce à l’exploitation des archives conservées à Lyon). Mais il reste beaucoup d’inédits (monuments et mobilier).

Les archives scientifiques des fouilles françaises conservées à Lyon constituent une documentation précieuse, à valeur patrimoniale, non seulement parce qu’elles renseignent sur des travaux passés, mais aussi parce que les vestiges mis au jour sont aujourd’hui souvent dégradés et que le mobilier est inaccessible. Initié grâce à un financement de l’appel d’offre BSN 5, et soutenu par le Centre d’Études Chypriotes (grâce à un don privé pour lequel nous remercions vivement A. Serghidou), la mission de Kition et Salamine a engagé un ambitieux programme de numérisation, documentation et exposition en accès libre des données de la fouille (fiches d’inventaire, photographies et diapositives, plans et relevés, dessins). Ce travail, mené en collaboration avec nos collègues du Pôle système d’information et réseau de la Maison de l’Orient (sous la coordination de P. Desfarges, Br. Morandière et R. Boissat), a abouti à la mise en ligne de la plupart des archives de la fouille (certains documents, comme les carnets de fouille, sont plus difficiles à traiter et seront mis en ligne au fil de l’eau).

Le portail propose une interface cartographique, à plusieurs échelles : site, chantier (c’est-à-dire l’ensemble archéologique exploré de façon programmée : basilique de la Campanopétra, rempart, etc.), et carré de fouille. À chacune de ces échelles (et en fonction de la précision de la documentation), on peut ainsi consulter l’ensemble des objets mis au jour dans le même contexte. Le portail offre donc une ressource complémentaire aux catalogues de mobilier par catégorie publiés dans la collection Salamine de Chypre, à la notice desquels il donne accès sur le portail persee.fr (inversement, les notices accessibles sur persee.fr renvoient à toute la documentation associée sur le portail). Mobilier inédit et contextualisé, c’est une nouvelle ressource mise à la disposition des chercheurs et de toutes les personnes intéressées à l’histoire de Chypre antique.
ANNONCESNEWS
19
Sep2019
POCA 2019 Rewiev
La 16ème édition du colloque Postgraduate Cypriot Archaelogy (PoCA) s’est tenue du 13 au 15 juin 2019 à l’université Humboldt de Berlin. Organisé par Angelika Walther, Patty Jablonski et Stephan Schmid, ce colloque comportait sept sessions portant chacune sur une problématique différente liée à l’archéologie et l’histoire de Chypre.

Le colloque s’est ouvert le 13 juin au soir avec la première session consacrée à l’Antiquité tardive et à l’époque médiévale, et comportait trois interventions. Elle s’est terminée avec une discussion sur les futures éditions du PoCA et des suggestions de la part de participants sur le format et la publication des actes du colloque.

La première session du deuxième jour portait sur la place de Chypre dans les réseaux méditerranéens. Cette approche était illustrée par six interventions, chacune consacrée à une catégorie spécifique de matériel archéologique. La troisième session du colloque portait sur les échanges culturels et idéologiques entre Chypre et d’autres régions de la Méditerranée. La quatrième session du colloque, à la fin du deuxième jour, était consacrée aux études paphiennes. Elle comportait quatre interventions : la première partie portait sur la céramique et l’écriture de l’Ancienne Paphos et la deuxième sur les canalisations et l’architecture des insulae romains de la Nouvelle Paphos.

La deuxième journée a été ouverte par la cinquième session, consacrée aux sanctuaires chypriotes et la religion. L’architecture et le matériel votif provenant des sanctuaires d’Idalion, de Golgoi et de Tamassos y ont été présentés. La sixième session s’intéressait à l’histoire de l’art. On a traité de nouvelles méthodes dans l’étude de l’art chypriote, ainsi que de la collection des figurines chypriotes au musée de Leeds. La septième et dernière session du colloque avait pour objectif de présenter les nouvelles approches scientifiques appliquées aux études chypriotes.

Au terme de ce PoCA 2019, Stephan Schmid a remercié les participants pour leur contribution et les a invité à revenir plus nombreux encore pour l’édition prochaine.


Vous pouvez télécharger le compte-rendu détaillé ici.
ANNONCESNEWS
19
Jul2019
Don Diane MassonDon Diane Masson et Centre d’Études Chypriotes
En 2017, à la suite du décès de sa mère, Émilia Masson (voir sa nécrologie), Diane Masson a fait don au Centre d’Études Chypriotes de la bibliothèque de ses parents.
Conformément à la décision prise en 2018 par le bureau du Centre, cette bibliothèque a été répartie entre les trois centres de recherche sur lesquels s’appuie l’association :
l’Université Paris Nanterre (auprès de laquelle le Centre est aujourd’hui hébergé), le laboratoire HiSoMA au sein de la Fédération Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux, et le Musée du Louvre – Département des Antiquités orientales.

Les ouvrages reçus, qui reflètent les thèmes de recherche d’Émilia et Olivier Masson (philologie et épigraphie grecques, écritures anciennes, archéologie et histoire de Chypre) sont venus compléter le fonds de la bibliothèque de la MOM. Cette bibliothèque a reçu le label d’excellence CollEx en 2018 pour, notamment, les fonds Chypre et épigraphie grecque. Que Diane Masson en soit ici profondément remerciée !

Les champs disciplinaires et les sujets d’étude sur lesquels portent les ouvrages sont en effet variés et ils correspondent aux centres d’intérêt d’Olivier Masson auquel aucun domaine de l’Antiquité grecque n’était vraiment étranger : la philologie (avec un goût particulier pour les formes dialectales grecques et l’onomastique, sans oublier des langues plus rares comme le carien), l’épigraphie (avec un intérêt spécifique pour les formes d’écritures), la numismatique, les cultes antiques (avec les textes et les objets qui s’y rapportent), la géographie historique… Chypre lui permettait de concilier tous ces intérêts, dans un espace insulaire restreint mais à la stratigraphie historique incomparable.
La bibliographie thématique rassemblée dans le volume 27 du Cahier du Centre d’Études Chypriotes, qui lui rend un hommage posthume, est révélatrice. Elle cite les rubriques suivantes : chypro-minoen, épigraphie grecque syllabique, documents syllabiques étéochypriotes, épigraphie sémitique, épigraphie alphabétique, numismatique, écritures et langues, dialecte, onomastique, géographie et histoire, cultes, sites et objets, voyageurs et collectionneurs… Car Olivier Masson a également été en ce domaine un grand défricheur, dénicheur d’archives et auteur d’articles fondateurs (parfois sous le nom de plume de Léon Fivel).

La mémoire d’Olivier Masson est intimement liée à l’histoire du Centre d’Études Chypriotes. C’est en effet Olivier Masson qui, alors professeur de grec à l’Université de Paris X Nanterre et directeur d’étude en philologie grecque à l’EPHE (4e section), a fondé en 1983 le Centre d’Études Chypriotes. L’association « se propose d’étudier et de promouvoir l’histoire et la civilisation de Chypre, sans limitation de dates ou d’époques » (voir l’avant propos du premier fascicule du Cahier). L’« organe de liaison » qu’était le Cahier du Centre d’Études Chypriotes en 1984 est devenu une revue à parution annuelle, de renommée internationale. Le don Masson (chaque ouvrage reçu porte la mention de son origine) enrichit à Lyon un fonds documentaire exceptionnel (outre la bibliothèque, il comprend les archives de la mission archéologique de Kition et Salamine, partiellement accessibles en ligne : chypre.mom.fr). En favorisant le développement de recherches consacrées à l’histoire et à l’archéologie de Chypre, ce don, pour lequel nous remercions encore Diane Masson, répond au vœu du fondateur de notre Centre.
CEC
  • présentationabout
  • cahiers
  • actualitésNews
  • Devenir membreMembership
  • liensLinks
  • contactsContact
WELCOME TO  CEC Bienvenue sur le site du Centre d’Études Chypriotes.Welcome to the Centre for Cypriot Studies.

Le Centre d’Études Chypriotes est une association (régie par la loi 1901), créée par Olivier Masson en 1983, afin de promouvoir l’étude de l’histoire et de la civilisation de Chypre, sans limitations chronologiques ou disciplinaires. Le but de l’association étant strictement culturel et scientifique, il exclut automatiquement tout débat politique. The Centre for Cypriot Studies is an association (according to the law from 1901) created by Olivier Masson in 1983 in order to promote the studies of the history and civilization of Cyprus within no chronological or disciplinary boundaries. Since the character of the association is uniquely scientific and cultural, it therefore forecloses any political debate.
PlusMore
ZOOM SURANNOUNCEMENTS
29.11.2022Πτυχές και Διαθλάσεις του Κυπριακού 1821
28.11.2022Graduate Forum for Mediterranean Archaeology (FoMArc)
15.11.2022PoCA 2022
07.11.2022“Better a good copy than a bad original”
03.11.2022Maritime Archaeology Research Exchange Online Lecture
02.11.2022Nea Paphos Conference III
14.10.2022ARWA-AAA Levant seminar: Maria Iacovou
20.09.2022Archaeological Research Unit Lectures
19.09.2022ARWA-AAA Levant seminar: Anna Satraki
19.09.2022Kition and the Phoenicians in the Mediterranean sea
16.09.2022Presentation of the book Tradition and Identity. The Architecture of Greek Churches in Cyprus (14th to 16th Centuries)
16.09.2022Cultic traditions versus social transformations in Cyprus and the Levant during the Late Hellenistic and Early Roman period
07.07.2022Opening to the public of the underwater archaeological park of the harbour of Amathous
04.07.2022Demetrios Michaelides elected Associate Foreign Member at the Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
24.03.2022Un dépôt d’antiquités chypriotes du musée du Louvre à la Bibliothèque universitaire de Strasbourg
20.09.2021Archaeological Research Unit Lectures
15.09.2021Cahiers du Centre d’Études Chypriotes – 50, 2020
03.09.2021Paphos in the spotlight on Le Figaro!
16.07.2021CyCoMed website is now online!
09.07.2021All Things Cypriot. Studies on Ancient Environment, Technology, and Society in Honor of Stuart Swiny
03.07.2021Two photographic exhibitions and a documentary
02.07.2021Chypre à l’épreuve de la domination lagide (BEFAR 393) and Amathonte VII
28.06.2021Cyprus. Crossroads of civilizations
19.06.2021Launch of the book by Lorenzo Calvelli, Il tesoro di Cipro
16.06.2021Upcoming elections at the next general assembly of the Centre
24.05.2021Friends of Palloures Symposium
07.05.2021Presentation of the book Famagusta, Vol. II: History and Society
06.05.2021Les cités-royaumes chypriotes : styles régionaux et questions identitaires
29.04.2021Halloumi PDO
19.04.2021Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2021
14.04.2021Climate and social resilience in Cyprus. High-resolution palaeoclimate records & social vulnerability for the last Millennium
14.04.2021Climat et résilience sociale à Chypre
12.04.2021Qui écorche Marsyas ? Une nouvelle perspective à partir d’un sanctuaire chypriote
02.04.2021Naviguer à Amathonte : archéologie d’une ville portuaire de Chypre
29.03.2021Famagusta, Vol. II: History and Society
22.03.2021Anna Marangou, Sur les traces des érudits français à Chypre
18.03.2021Training the next generation of archaeological scientists: Interdisciplinary studies of pre-modern Plasters and Ceramics from the Eastern Mediterranean (PlaCe)
16.03.2021Actualité de la recherche à Chypre
11.03.2021Classical Cyprus: Proceedings of the Conference, University of Graz, 21–23 September 2017
27.02.2021Sylvia Ioannou Foundation master and thesis scholarships
17.02.2021« C’est pour mieux t’entendre, mon enfant » - Les oreilles des dieux : Chypre, le Proche-Orient, l’Égypte et la Grèce (Ier millénaire av. J.-C.)
15.02.2021Studi Ciprioti 3: A Land for Strangers
05.02.2021Collection of the Cypro-Syllabic stelas from Gołuchów (Poland)
03.02.2021CCEC 46, 2016: online on Persée
26.01.2021Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical period
19.01.2021Archaeological Research Unit Lectures
18.01.2021Le village néolithique de Klimonas (Chypre). État des recherches et perspectives
10.01.2021Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960. Part 2
11.12.2020Chypre byzantine et lusignane
07.12.2020Une capitale de royaume chypriote : Kition (XIIIe-IVe siècles av. J.-C.)
07.12.2020Thomas Sandwith : A British Consul in the Levant, 1855-1891
01.12.2020Lecture by Anna Spyrou, From South Asia to the Eastern Mediterranean: Zebu cattle in iconography and nature of Bronze Age Cyprus
26.11.2020Epigraphic journey at Amathous
25.11.2020When the Cemetery Becomes Political
22.11.2020Visualizing Votive Practice: Exploring Limestone and Terracotta Sculpture from Athienou-Malloura through 3D Models
18.11.2020The Tombs of Engomi: British Museum Excavations
16.11.2020General Assembly of the Centre d’Études Chypriotes
10.11.2020Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical period
09.11.2020Sabine Rogge leaves the direction of the Zypern-Institut
02.11.2020Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2020
27.10.2020Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960
30.04.2020New committees for the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes
29.11.2019Zoom sur le portail chypre.mom.fr
19.09.2019POCA 2019 Rewiev
19.07.2019Don Diane Masson
Kition-Idalion-Tamassos : villes et territoires de royaumes chypriotes au cours du Ier millénaire av. J.-C.
HIGH-PASM
ANR-NOSE
Mapping Ancient Polytheisms (MAP)
Insight
Amathous Harbour
ZOOM SURANNOUNCEMENTS
ACTUALITÉSNEWS
PROGRAMMESPROJECTS
20
Sep2022
Archaeological Research Unit LecturesProgram for the Winter Semester 2022The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the winter semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place exclusively online, at 7.30 p.m. (Nicosia time), with the exception of two of them, that will be in hybrid form. Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
24
Mar2022
Un dépôt d’antiquités chypriotes du musée du Louvre à la Bibliothèque universitaire de StrasbourgDans le cadre d’une convention qui lie le musée du Louvre, la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg et l’université de Strasbourg, un nouveau dépôt comptant 56 œuvres a été consenti par le département des Antiquités orientales pendant trois années. Le thème de la diffusion de la culture des Phéniciens à travers la Méditerranée a été retenu. Pour illustrer les influences proche-orientales et grecques tout comme la singularité de la culture matérielle chypriote, un ensemble de 17 œuvres de l’âge du Fer a été sélectionné au sein des collections du Louvre. Parmi ces œuvres, des vases, des figurines en terre cuite, un collier de perles en faïence et quelques très belles sculptures de femme en calcaire acquises par l’intermédiaire de Félix de Saulcy en 1852 dont l’exemplaire nue, les mains posées sur sa poitrine, qui a d’ailleurs été choisie pour l’affiche. Ces œuvres sont présentées au public dans des réserves visitables, la Phénicie, Chypre et Carthage, en écho au périple de la princesse tyrienne Elissa.
En lien direct avec ce dépôt, des cours et séminaires sont dispensés aux étudiants de l’Université de Strasbourg, une attention particulière étant donnée aux œuvres du dépôt.

Hélène Le Meaux
16
Jul2021
CyCoMed website is now online! The website of the project Cypriot Connectivity in the Mediterranean led by Dr Giorgos Bourogiannis is now online and can be visited here.

The site is intended for all those who want to learn more about ancient Cyprus and its relations with neighboring Mediterranean regions. It includes the description of the CyCoMed project, presentation of the project team, short scientific dissertations related to the main research questions that concern the project, information about the scientific events that have been organized during the project such as educational lectures and conferences, useful links and indicative bibliography.
14
Apr2021
Climat et résilience sociale à ChyprePrésentation du projet ANR HIGH-PASMComprendre comment les changements climatiques ont impacté les sociétés est crucial au Proche-Orient. Les variabilités climatiques durant le dernier millénaire n’ont pas été homogènes. Elles constituent un défi pour les sociétés en affectant l’agriculture, les conditions sanitaires et la propagation des maladies.
Un nouveau projet financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) de 2021 à 2025, permettra d’étudier les interactions entre le changement climatique et les réponses sociales depuis la période médiévale, sur l’île de Chypre, en utilisant de nouveaux indicateurs de vulnérabilité sociale :
– d’un côté, les spéléothèmes couplées avec des données météorologiques et dendroclimatologiques déjà publiées, qui fournissent des données quantitatives sur les précipitations/températures ;
– d’un autre côté, les données sur les diverses maladies et leurs proxies sociaux tels que les aménagements hydrauliques, l’organisation sanitaire, la famine, la démographie, la mortalité, les structures rurales/urbaines et la mobilité, qui constituent les indicateurs de la vulnérabilité sociale.
Ce projet utilise des approches innovantes afin :
i) De fournir des données paléoclimatiques nouvelles et à haute résolution.
ii) D’identifier l’évolution de la sécheresse, des maladies, de la mortalité dans les villes ou dans les zones rurales.
iii) De définir l’interaction entre le contexte climatique et la vulnérabilité sociale.
Ce programme de recherche s’étale sur quatre ans, et se base sur une approche pluridisciplinaire dans la co-construction des indicateurs humains et environnementaux afin de proposer des hypothèses de propagation des maladies sur des périodes spécifiques du Moyen-Âge et de la période contemporaine et de tester les scénarii modélisés. L’équipe de recherche regroupe des spécialistes de l’environnement et du climat du passé, des modélisateurs du climat, des géographes de la santé et des modélisateurs de propagation des maladies. Plusieurs laboratoires et universités sont impliqués avec l’UMR IDEES 6266 CNRS dans ce groupe de travail : l’Université de Nicosie, l’Institut technologique de Karlsruhe et l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (CREEMO).
Un carnet de recherche a été créé pour ce projet : https://highpasm.hypotheses.org. Il est destiné aux chercheurs et au grand public, et a pour objectif de partager les comptes rendus des réunions de travail et des missions de terrain, ainsi que les résultats des recherches et compilations au fur et à mesure de l’avancement du projet. Ces résultats regrouperont les indicateurs/proxies construits par les paléoclimatologues et les cartes climatiques modélisées par les climatologues pour la période étudiée, la compilation des données de mortalité, de famine et des maladies à partir des archives et des sources médiévales et contemporaines, les modèles de la propagation des maladies sous la forme de cartes interactives. Toute aide pour aiguiller sur des données sociodémographiques et sanitaires disponibles de la période médiévale jusqu’au XXe siècle sera la bienvenue.
Pour plus d’information  : carole.nehme@univ-rouen.fr.
05
Feb2021
Collection of the Cypro-Syllabic stelas from Gołuchów (Poland)Histoire de la collection

La collection des princes Czartoryski de Gołuchów fut réunie en grande partie par Izabela Działyńska, née Czartoryska, entre 1852 et 1899. Cet ensemble est dès l’origine très hétérogène. L\'essentiel de ce fonds est constitué d\'œuvres d\'art moderne, d\'objets d\'artisanat et de souvenirs historiques polonais.
La série d\'art antique comporte notamment des vases grecs que la princesse avait reçus de son époux, Jan Działyński. Outre les vases, cette collection comprenait bijoux, verreries, terres cuites, bronzes, sculptures (avec quelques portraits romains), instrumentum domesticum, objets égyptiens, phéniciens, chypriotes et puniques. Parmi ces antiquités, il y avait quatorze stèles funéraires portant des inscriptions en syllabaire chypriote provenant des fouilles de Max Ohnefalsch-Richter à Polis tis-Chrysochou (site de l’antique Marion) dans le nord-ouest de l\'île. Ces objets avaient été achetés par Izabela Działyńska chez des antiquaires, en particulier le parisien Henri Hoffmann. La collection d\'Izabela Działyńska fut d\'abord abritée à Paris, à l\'Hôtel Lambert, résidence de la famille Czartoryski en exil, avant d’être transférée en 1880, au château de Gołuchów en Grande-Pologne.

Pendant la seconde guerre mondiale la collection d’Izabela Działyńska connut un destin bien tourmenté. En effet, à la veille de l\'invasion nazie, la partie la plus précieuse du fonds, y compris les vases grecs, fut déposée au Musée National de Varsovie. En 1944, dans le cadre des répressions après l\'échec de l\'insurrection de Varsovie, ces objets furent transférés par les Allemands à Berlin où, après la capitulation, ils furent pris et transférés en Union Soviétique. Ce lot ne fut restitué à la Pologne qu’en 1956 mais, au lieu de retourner à Gołuchów, il rejoignit à nouveau le fonds du Musée National de Varsovie. En revanche, les inscriptions syllabiques chypriotes sont restées pendant toute cette période au château de Gołuchów où elles sont toujours conservées.

Les stèles
En 1969, la collection des stèles funéraires de Marion a été identifiée par O. Masson (Masson 1971, « Inscriptions chypriotes retrouvées ou disparues », Syria 48, pp. 427-452) qui en a établi le premier corpus. Il s’agit de stèles rectangulaires en calcaire sans aucune décoration. Tous les textes sont sinistroverses et soigneusement incisés. Certaines incisions ont été remplies avec de la peinture rouge comme en témoignent des traces toujours visibles. Les épitaphes sont très brèves et comportent, dans la plupart de cas, le nom du défunt, parfois le patronyme et le verbe ἠμι. Dans de rares cas, le mot « enfant » est utilisé afin d’exprimer la filiation. Les anthroponymes qui apparaissent sur les pierres de Gołuchów sont bien connus dans l’onomastique chypriote. Onasagoras, Stasandros, Stasagoras, Timokrétès ou Timagoras, en sont des exemples significatifs.
Ces fonds, bien que peu connu, est intéressant et reflète les spécificités de l’écriture ancienne de chypre. Cette collection polonaise de Gołuchów témoigne également de la dispersion géographique des antiquités chypriotes à travers le monde.
26
Nov2020
Epigraphic journey at AmathousA bilingual story map (French / English) offers a discovery trail of the site of Amathous, based on its inscriptionsThe site of Amathous has been excavated by a French mission (EFA / MEAE) since 1975, in collaboration with the Department of Antiquities of Cyprus. Modern archaeological work, but also the occasional discoveries of travellers and antique hunters in the 19th century, have brought together a very rich and varied epigraphic corpus. At least four languages (Greek, Phoenician, Eteocypriot, Latin) and four scripts (syllabary, Greek, Latin and Phoenician alphabets) are documented in Amathous over the space of fifteen centuries. Studying the use of these languages and scripts is a key to understanding the history of the city, its evolution from capital of the kingdom to polis, the identity of its inhabitants.

A story map has been developed by Alexandre Rabot and Anna Cannavò, offering an epigraphic journey through the site, through the ages. Five main historical periods (the first centuries of the history of the city, the time of the kingdom, the Lagid period, the imperial period, Late Antiquity) are illustrated by inscribed objects (vases, coins, stelae, bases of statues, metal recipients ...), but also by monuments and anepigraphic objects. An interactive map, on a satellite background, allows you to see the city from above, and to familiarize yourself with the places and sites named. Bibliographic links to a large number of online resources (articles, books, museum catalogues) offer further ways to deepen specific points. The tool is available in French and in English.

If you liked this journey, you can repeat the experience with Kition story map, also available in French and in English!
30
Apr2020
New committees for the Cahiers du Centre d’Études ChypriotesWaiting for Cahier 49...The Cahiers du Centre d’Études Chypriotes currently has only an editorial board, the members of which also constitute the scientific committee. In order to adapt the journal’s organisation to the international standards, the board of the Center voted, on April 6, 2020, to create two separate committees:

Editorial board
Anna Cannavò, Researcher, UMR 5189-HiSoMA, Lyon, editorial secretary
Sabine Fourrier, Research Director, UMR 5189-HiSoMA, Lyon, President of the CEC, Director of the journal
Antoine Hermary, Professor Emeritus, Aix-Marseille University, Editor-in-chief of the journal

Scientific Committee
Luca Bombardieri, Professor, University of Turin
Sabine Fourrier, Research Director, UMR 5189-HiSoMA, Lyon
Antoine Hermary, Professor Emeritus, Aix-Marseille University
Vassiliki Kassianidou, Professor, University of Cyprus
Thomas Kiely, Curator, British Museum, London
Michalis N. Michael, Professor, University of Cyprus
Stephan G. Schmid, Professor, Humboldt-Universität, Berlin
Philippe Trélat, Lecturer, University of Rouen
Anastasia Yiangou, Associate researcher, Banck of Cyprus Cultural Foundation
The members of the scientific committee cover, by their specialties, the main fields of research of the Cahiers.

On the occasion of the 50th volume of the journal (2020) other developments are attended: a new layout, new editorial rules...
To be continued!
29
Nov2019
Zoom sur le portail chypre.mom.frLes archives scientifiques de la mission archéologique française de Salamine ont été versées sur le portail chypre.mom.fr.
Elles sont désormais librement accessibles, directement sur le portail et également, pour les objets publiés dans les catalogues de la collection Salamine de Chypre, par l’intermédiaire du portail persee.fr (lien). Entre 1964 et 1974, une mission archéologique française de l’Université de Lyon (dirigée par Jean Pouilloux puis Marguerite Yon) a conduit des fouilles programmées sur le site de l’ancienne ville de Salamine, sur la côte est de Chypre. Visant à l’origine à dégager la ville d’époque classique, les travaux de terrain ont mis au jour des vestiges documentant toute l’histoire de l’occupation du site, depuis ses origines au XIe s. av. J.-C. (Tombe I) jusqu’à l’Antiquité tardive (basilique de la Campanopétra et résidence dite de l’« Huilerie »). Ils ont également permis de recueillir une grande quantité de matériel, datant de toutes les époques, en place ou rejeté dans d’immenses dépotoirs. Quinze volumes ont paru dans la collection Salamine de Chypre (dont une bonne partie après l’interruption des travaux sur le terrain, grâce à l’exploitation des archives conservées à Lyon). Mais il reste beaucoup d’inédits (monuments et mobilier).

Les archives scientifiques des fouilles françaises conservées à Lyon constituent une documentation précieuse, à valeur patrimoniale, non seulement parce qu’elles renseignent sur des travaux passés, mais aussi parce que les vestiges mis au jour sont aujourd’hui souvent dégradés et que le mobilier est inaccessible. Initié grâce à un financement de l’appel d’offre BSN 5, et soutenu par le Centre d’Études Chypriotes (grâce à un don privé pour lequel nous remercions vivement A. Serghidou), la mission de Kition et Salamine a engagé un ambitieux programme de numérisation, documentation et exposition en accès libre des données de la fouille (fiches d’inventaire, photographies et diapositives, plans et relevés, dessins). Ce travail, mené en collaboration avec nos collègues du Pôle système d’information et réseau de la Maison de l’Orient (sous la coordination de P. Desfarges, Br. Morandière et R. Boissat), a abouti à la mise en ligne de la plupart des archives de la fouille (certains documents, comme les carnets de fouille, sont plus difficiles à traiter et seront mis en ligne au fil de l’eau).

Le portail propose une interface cartographique, à plusieurs échelles : site, chantier (c’est-à-dire l’ensemble archéologique exploré de façon programmée : basilique de la Campanopétra, rempart, etc.), et carré de fouille. À chacune de ces échelles (et en fonction de la précision de la documentation), on peut ainsi consulter l’ensemble des objets mis au jour dans le même contexte. Le portail offre donc une ressource complémentaire aux catalogues de mobilier par catégorie publiés dans la collection Salamine de Chypre, à la notice desquels il donne accès sur le portail persee.fr (inversement, les notices accessibles sur persee.fr renvoient à toute la documentation associée sur le portail). Mobilier inédit et contextualisé, c’est une nouvelle ressource mise à la disposition des chercheurs et de toutes les personnes intéressées à l’histoire de Chypre antique.
19
Sep2019
POCA 2019 RewievLa 16ème édition du colloque Postgraduate Cypriot Archaelogy (PoCA) s’est tenue du 13 au 15 juin 2019 à l’université Humboldt de Berlin. Organisé par Angelika Walther, Patty Jablonski et Stephan Schmid, ce colloque comportait sept sessions portant chacune sur une problématique différente liée à l’archéologie et l’histoire de Chypre.

Le colloque s’est ouvert le 13 juin au soir avec la première session consacrée à l’Antiquité tardive et à l’époque médiévale, et comportait trois interventions. Elle s’est terminée avec une discussion sur les futures éditions du PoCA et des suggestions de la part de participants sur le format et la publication des actes du colloque.

La première session du deuxième jour portait sur la place de Chypre dans les réseaux méditerranéens. Cette approche était illustrée par six interventions, chacune consacrée à une catégorie spécifique de matériel archéologique. La troisième session du colloque portait sur les échanges culturels et idéologiques entre Chypre et d’autres régions de la Méditerranée. La quatrième session du colloque, à la fin du deuxième jour, était consacrée aux études paphiennes. Elle comportait quatre interventions : la première partie portait sur la céramique et l’écriture de l’Ancienne Paphos et la deuxième sur les canalisations et l’architecture des insulae romains de la Nouvelle Paphos.

La deuxième journée a été ouverte par la cinquième session, consacrée aux sanctuaires chypriotes et la religion. L’architecture et le matériel votif provenant des sanctuaires d’Idalion, de Golgoi et de Tamassos y ont été présentés. La sixième session s’intéressait à l’histoire de l’art. On a traité de nouvelles méthodes dans l’étude de l’art chypriote, ainsi que de la collection des figurines chypriotes au musée de Leeds. La septième et dernière session du colloque avait pour objectif de présenter les nouvelles approches scientifiques appliquées aux études chypriotes.

Au terme de ce PoCA 2019, Stephan Schmid a remercié les participants pour leur contribution et les a invité à revenir plus nombreux encore pour l’édition prochaine.


Vous pouvez télécharger le compte-rendu détaillé ici.
19
Jul2019
Don Diane MassonEn 2017, à la suite du décès de sa mère, Émilia Masson (voir sa nécrologie), Diane Masson a fait don au Centre d’Études Chypriotes de la bibliothèque de ses parents.
Conformément à la décision prise en 2018 par le bureau du Centre, cette bibliothèque a été répartie entre les trois centres de recherche sur lesquels s’appuie l’association :
l’Université Paris Nanterre (auprès de laquelle le Centre est aujourd’hui hébergé), le laboratoire HiSoMA au sein de la Fédération Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux, et le Musée du Louvre – Département des Antiquités orientales.

Les ouvrages reçus, qui reflètent les thèmes de recherche d’Émilia et Olivier Masson (philologie et épigraphie grecques, écritures anciennes, archéologie et histoire de Chypre) sont venus compléter le fonds de la bibliothèque de la MOM. Cette bibliothèque a reçu le label d’excellence CollEx en 2018 pour, notamment, les fonds Chypre et épigraphie grecque. Que Diane Masson en soit ici profondément remerciée !

Les champs disciplinaires et les sujets d’étude sur lesquels portent les ouvrages sont en effet variés et ils correspondent aux centres d’intérêt d’Olivier Masson auquel aucun domaine de l’Antiquité grecque n’était vraiment étranger : la philologie (avec un goût particulier pour les formes dialectales grecques et l’onomastique, sans oublier des langues plus rares comme le carien), l’épigraphie (avec un intérêt spécifique pour les formes d’écritures), la numismatique, les cultes antiques (avec les textes et les objets qui s’y rapportent), la géographie historique… Chypre lui permettait de concilier tous ces intérêts, dans un espace insulaire restreint mais à la stratigraphie historique incomparable.
La bibliographie thématique rassemblée dans le volume 27 du Cahier du Centre d’Études Chypriotes, qui lui rend un hommage posthume, est révélatrice. Elle cite les rubriques suivantes : chypro-minoen, épigraphie grecque syllabique, documents syllabiques étéochypriotes, épigraphie sémitique, épigraphie alphabétique, numismatique, écritures et langues, dialecte, onomastique, géographie et histoire, cultes, sites et objets, voyageurs et collectionneurs… Car Olivier Masson a également été en ce domaine un grand défricheur, dénicheur d’archives et auteur d’articles fondateurs (parfois sous le nom de plume de Léon Fivel).

La mémoire d’Olivier Masson est intimement liée à l’histoire du Centre d’Études Chypriotes. C’est en effet Olivier Masson qui, alors professeur de grec à l’Université de Paris X Nanterre et directeur d’étude en philologie grecque à l’EPHE (4e section), a fondé en 1983 le Centre d’Études Chypriotes. L’association « se propose d’étudier et de promouvoir l’histoire et la civilisation de Chypre, sans limitation de dates ou d’époques » (voir l’avant propos du premier fascicule du Cahier). L’« organe de liaison » qu’était le Cahier du Centre d’Études Chypriotes en 1984 est devenu une revue à parution annuelle, de renommée internationale. Le don Masson (chaque ouvrage reçu porte la mention de son origine) enrichit à Lyon un fonds documentaire exceptionnel (outre la bibliothèque, il comprend les archives de la mission archéologique de Kition et Salamine, partiellement accessibles en ligne : chypre.mom.fr). En favorisant le développement de recherches consacrées à l’histoire et à l’archéologie de Chypre, ce don, pour lequel nous remercions encore Diane Masson, répond au vœu du fondateur de notre Centre.
29
Nov2022
Πτυχές και Διαθλάσεις του Κυπριακού 1821Presentation of Petros Papapolybiou’s book, 29 November 2022The Sylvia Ioannou Foundation and the House of Cyprus in Athens are organising, on 29 November 2022, at 7 p.m. (Athens time), the presentation of Petros Papapolybiou’s book, Πτυχές και Διαθλάσεις του Κυπριακού 1821, Nicosia 2022 (εκ. Ρίζες). Paschalis M. Kitromilidis and Artemis Skoutari will speak about the book.
The event will be streamed live here.
28
Nov2022
Graduate Forum for Mediterranean Archaeology (FoMArc)Nicosia, 9-10 December 2022FoMArc, Graduate Forum for Mediterranean Archaeology, is an initiative of archeology students from the University of Cyprus (master and doctorate). This biennial international event aims to create a meeting ground with young researchers from other institutions working in the fields of Mediterranean archaeology.
The first meeting will take place on 9-10 December in Nicosia, Archaeological Research Unit, and online. The program and all information are available here.
15
Nov2022
PoCA 2022Graz, 1-3 December 2022The next edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archaeology) meeting will take place from 1st to 3rd December at the university of Graz, in Austria, in a hybrid form. This 19th edition is organised by Sabine Sturmann, Eirini Paizi and Marina Schutti.
More information, including the program, is available here.
07
Nov2022
“Better a good copy than a bad original”Workshop, Nanterre, 23-24 November 2022As part of the Marie Skłodowska-Curie project ITEM “Imitations and inTeractions in the Eastern Mediterranean”, led by Sarah Vilain in Nanterre, a workshop is organised on 23-24 November 2022 with the title “ ‘Better a good copy than a bad original’. A transmediterranean approach to imitations and transpositions of Cypriot wares during the 2nd millennium BCE”. The workshop will take place in Nanterre, MSH mondes, Salle du conseil, 4th floor. Contact Sarah Vilain for more information.

Program

Wednesday 23 November

9:30–10:00 Welcome of the participants

10:00–10:15 Introduction

10:15–10:45
Hanan Charaf-Mullins, Lebanese University
Flattered Imitations? Cypriot ceramic copies from the Bronze Age in Lebanon

10:45–11:15
Linda Hulin, Institute of Archaeology, University of Oxford
Imitations and influences in context: table wares and taste

11:15–11:30 Coffee break

11:30–12:00
Celia J. Bergoffen, Fashion Institute of Technology, New York
Late White Slip II variants in the Levant

12:00–12:30
Ekin Kozal, Albert-Ludwigs-University, Freiburg
Shared Typological Aspects between Cypriot and Anatolian pottery in the Second Millennium BC

12:30–14:00 Lunch break

14:00–14:30
Irmgard Hein, Institute for Egyptology, University of Vienna
Bichrome Wheel-made Ware and others - a source of inspiration in Egypt

14:30–15:00
Sarah Vilain, University Paris Nanterre
Hearts of stone: Towards a reassessment of Base Ring style stone vessels

15:00–15:15 Coffee break

16:00 Visit (speakers only)
Base Ring imitations and transpositions at the Louvre Museum (visit by C. Barbotin, Curator at the Department of Egyptian Antiquities, Louvre Museum)

20:00 Dinner

Thursday, 24 November

10:00–10:30
Artemis Georgiou, University of Cyprus
The appropriation of the ‘exotic’: contextualising the imitations of Tell el-Yahudiyeh ware in Late Bronze Age Cyprus

10:30–11:00
Toula Marketou, Ephorate of Antiquities of Dodecanese, Rhodes
Cypriots in Rhodes? Aspects of life in the Late Bronze Age IB settlement of Ialysos after the Santorini tephra fall

11:00–11:15 Coffee break

11:15–11:45
Giorgos Bourogiannis, University of Cambridge
Aegean imitations of Cypriot wares in the late second and early first millennium BC

11:45–12:15 Final discussion

12:15–12:30 Conclusions
03
Nov2022
Maritime Archaeology Research Exchange Online LectureJudith Gatt, 7 November 2022, 8:30 p.m.Within the online lecture series “MARE (Maritime Archeology Research Exchange) Monday”, organised by young researchers from the University of Hamburg, Judith Gatt will speak on 7 November 2022 (8:30 p.m.) about “The ‘hidden monuments’ of the Cypriot-Polities. Studying the harbour structures of Cyprus. Challenges, Research Issues, Methodology, and Future Perspectives”.
To obtain the connexion link, please register here. More information on the website MARE.
02
Nov2022
Nea Paphos Conference IIIAthens, 8-11 November 2022The 3rd international conference on Nea Paphos will take place in Athens (EFA and House of Cyprus), from 8 to 11 November 2022, with the title “Another Acropolis of Paphos: Fabrika Hill and Beyond. Archaeological and Historical Studies”. This symposium celebrates 15 years of the French Archaeological Mission in Paphos and 25 years of the Australian Mission of the University of Sydney, both of which work on Fabrika Hill.
The symposium will be in hybrid mode and can be followed remotely from November 8 to 10 (registration here), in streaming for the day of November 11 (following this link).
For the program and more information see the EFA website.
14
Oct2022
ARWA-AAA Levant seminar: Maria IacovouWednesday 26 October 2022, 5 p.m. (zoom)Within the lectures series AAA “ARWA – The International Association for Archaeological Research in Western & Central Asia, Archaeology in Action”, Levant region (cycle organised by Artemis Georgiou and Ianir Milevski), on 26 October 2022 Maria Iacovou will talk about “Ancient Paphos from the Coast to the Mountains and Back. Results from Different Scales of Landscape Analysis”.
The lecture will take place at 5 p.m. (Paris time), online; registration is required here. A few days later, the lecture will be uploaded on the ARWA YouTube channel.
19
Sep2022
ARWA-AAA Levant seminar: Anna SatrakiWednesday 28 September 2022, 5 p.m. (zoom)Within the lectures series AAA “ARWA – The International Association for Archaeological Research in Western & Central Asia, Archaeology in Action”, Levant region (cycle organised by Artemis Georgiou and Ianir Milevski), on 28 September 2022 Anna Satraki will talk about “Power dynamics in central Cyprus: the history of Idalion from foundation to demise”.
The lecture will take place at 5 p.m. (Paris time), online; registration is required here. A few days later, the lecture will be uploaded on the ARWA YouTube channel.
19
Sep2022
Kition and the Phoenicians in the Mediterranean seaInternational conference, Larnaca, 29 September-2 October 2022After the symposium on Salamis of Cyprus (Nicosia, 2015), a second international conference of ancient history is organised by the Department of History and Archaeology of the University of Cyprus at Larnaca, from 29 September to 2 October 2022.
The programme of the conference, on “Kition and the Phoenicians in the Mediterranean sea”, can be found here.
16
Sep2022
Presentation of the book Tradition and Identity. The Architecture of Greek Churches in Cyprus (14th to 16th Centuries)Webinar, EFA, 29 September 2022, 6 p.m. (Athens time)The volume Tradition and Identity. The Architecture of Greek Churches in Cyprus (14th to 16th Centuries), by Thomas Kaffenberger, recently published, will be presented by the author, accompanied by Gilles Grivaud, Geoffray Meyer-Fernandez and Michalis Olympios, during a webinar organised by the French School at Athens, on Thursday, 29 September at 6 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the webinar is available on the EFA website.
16
Sep2022
Cultic traditions versus social transformations in Cyprus and the Levant during the Late Hellenistic and Early Roman periodFranco-Polish workshop, Paris, 13 September 2022A workshop, organised jointly by the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris and the Faculty of Archeology of the University of Warsaw in collaboration with the University of Avignon and the HiSoMA laboratory, will be held at the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris (74, rue Lauriston, Paris 16) on 13 September 2022. It will present and discuss the results of the Franco-Polish excavations carried out on the site of Nea Paphos, in Cyprus, from 2018 to 2022.
More information and program of the workshop on the website of the Polish Academy of Sciences–Scientific Center in Paris.
07
Jul2022
Opening to the public of the underwater archaeological park of the harbour of AmathousGuided tour with the archaeologists of the ANDIKAT project, Saturday 9 July 2022 in the morningThe underwater archaeological park of the harbour of Amathous, with its underwater and coastal trails, is ready to welcome its first visitors. Saturday 9 July 2022, from 8:30 a.m. to 12:30 p.m., the archaeologists of the ANDIKAT project will be available, at the information panels on the seafront walkway, to explain the diverse ways chosen to explore the monument and its natural environment. Guided tour for swimmers (equipped) at 9 a.m., from the Amathous beach. A free app for smartphones “Amathus Harbour” is also available: it allows to take a virtual tour of the monument and learn more about many aspects.
More information on the ANDIKAT project, led by Stella Demesticha at the University of Cyprus, here.
04
Jul2022
Demetrios Michaelides elected Associate Foreign Member at the Académie des Inscriptions et Belles-LettresCongratulations to Demetrios Michaelides, who has just been elected Associate Foreign Member at the Académie des Inscriptions et Belles-Lettres! News transmitted by Annie Caubet.
20
Sep2021
Archaeological Research Unit LecturesProgram for the Winter Semester 2021The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the winter semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place online, at 7.30 p.m. (Nicosia time). Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
This series of lectures continues the celebrations for the thirty years since the establishment of the Department of Archaeology (founded in 1991): it therefore gives the post-doctoral researchers of the Department the podium to present their current research work.
15
Sep2021
Cahiers du Centre d’Études Chypriotes – 50, 2020Just published!The latest issue of the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, 49-2019, has just been published. First of all it celebrates two anniversaries: the fiftieth issue of the journal, and the sixty years of the Republic of Cyprus. A large dossier on languages and scripts, from a diachronic perspective, is dedicated to the memory of Olivier Masson, founder of the journal. A section of Variétés, twelve reviews and three tributes (in memoriam) to Frieda Vandenabeele, Christian Vonhoff and Jean Richard complete the volume.
This latest issue also marks the beginning of the collaboration between the Center and the French School at Athens, now co-editors of the journal. It inaugurates a new mockup (created by Carole Perret) and completely revised editorial rules.
Discover it here or in the section “Cahiers” of this website!
03
Sep2021
Paphos in the spotlight on Le Figaro!An article on the French and Polish excavations at PaphosOn 29 August 2021 has been published on Le Figaro website an article by Simon Cherner on the French and Polish excavations at Nea Paphos, Fabrika hill. The research is carried out by the mission of the University of Avignon (Claire Balandier), in collaboration with the University of Warsaw (Jolanta Młynarczyk).
The article is available online by following this link.
09
Jul2021
All Things Cypriot. Studies on Ancient Environment, Technology, and Society in Honor of Stuart SwinyASOR, Archaeological Reports 28A volume in honour of Stuart Swiny has just been published by ASOR (American Society of Overseas Research), in the Archaeological Reports series; it is edited by Zuzana Chovanec and Walter Crist. Stuart Swiny was a long time director of CAARI, professor at the University of Albany, and the excavator of the prehistoric site of Sotira Kaminoudhia.
A presentation of the book is available here, and the table of contents here.
03
Jul2021
Two photographic exhibitions and a documentaryArchaeological Research Unit & Bank of Cyprus Cultural Foundation, Nicosia, 6-11 July 2021The Archaeological Research Unit (University of Cyprus) and the Bank of Cyprus Cultural Foundation co-organise three cultural activities (two photographic exhibitions and a documentary), to take place at the courtyard of the Bank of Cyprus Cultural Foundation in the old town of Nicosia during the week 6-11 July 2021.

1. Photographic exhibition “Abandonment: from landscapes to people”
Opening: Tuesday 6 July, 19:30-21:00
Duration: 7-20 July, 10:00-19:00

An exhibition of the Huntington’s Disease Association of Cyprus (HDAC), in collaboration with the Photographers’ Association of Larnaka and the ARU research programme “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus”. The funds raised from selling photographs are intended to support the HDAC.

2. Photographic exhibition “Surveying memories”
Duration: 7-11 July

Exhibition by Adamos Papantoniou in collaboration with the ARU research programme “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus” on the settled and sacred landscapes of Cyprus and the archaeological field project of the Department of History and Archaeology of the University of Cyprus in the Xeros River valley (Larnaka District).

3. Presentation of the archaeological documentary “Settled and sacred landscapes of Cyprus: the Xeros river valley”
Presentation of a 20-minute documentary: Sunday 11 July, 20:15

A documentary (with English subtitles) by Tetraktys Films and the ARU research programmes “Unlocking the Sacred Landscapes of Cyprus” and “Settled and Sacred Landscapes of Cyprus” about archaeological research in the Xeros valley (Larnaka District) and landscape and community archaeology, in the framework of the 4th Annual Archaeological-Ethnographic-Historical Documentary Film Festival.
02
Jul2021
Chypre à l’épreuve de la domination lagide (BEFAR 393) and Amathonte VIITwo new Cypriot publications from the French School at AthensDuring the spring of 2021, two books on Cypriot themes were published at the French School at Athens. Volume 393 of the Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome (BEFAR), by Anaïs Michel, relates to Chypre à l’épreuve de la domination lagide. Testimonia épigraphiques sur la société et les institutions chypriotes à l’époque hellénistique. It is already available online at OpenEdition Books (open access freemium).
The volume Amathonte VII. Le temple de l’Aphrodite chypriote, by Antoine Hermary and Martin Schmid, with a contribution by Jean-Claude Bessac, constitutes the 21st volume of the Études chypriotes collection, and the completion of the publication of the sanctuary on the acropolis of Amathous, following Amathonte VI. Le sanctuaire d’Aphrodite, des origines au début de l’époque impériale (Études chypriotes 17, 2006, by S. Fourrier and A. Hermary).
28
Jun2021
Cyprus. Crossroads of civilizationsExhibition, Musei Reali (Turin), 29 June 2021–9 January 2022On 29 June 2021 the exhibition Cyprus. Crossroads of civilizations will open to the public, at the Royal Museums of Turin (Chiablese Palace), until 9 January 2022.
The exhibition is structured around the Cypriot collection of the Royal Museums, consisting mainly of objects resulting from the excavations of Luigi Palma di Cesnola. Numerous borrowings (British Museum, Metropolitan, Fitzwilliam, Medelhavsmuseet, Kunsthistoriches Museum in Vienna, Cyprus Museum) enrich the exhibition path. The curators, Luca Bombardieri and Elisa Panero, have also edited the bilingual catalog (Italian / English) that accompanies the exhibition (De Angelis Art).
The opening events (29 June: press conference at 11:30 a.m., opening at 5:30 p.m.) will be streamed online on the YouTube channel of the Royal Museums.
19
Jun2021
Launch of the book by Lorenzo Calvelli, Il tesoro di CiproSwiss Institute in Rome, Tuesday 22 June 2021, 6 p.m.The book Il tesoro di Cipro. Clodio, Catone e la conquista romana dell’isola, by Lorenzo Calvelli (Studi ciprioti 1, Edizioni Ca’ Foscari, Venice, 2020) will be presented at the Swiss Institute in Rome by Marco Maiuro and Alessandra Rolle on Tuesday, 22 June 2021, at 6.00 p.m. The presentation will take place in a hybrid format. The relevant information in order to take part in the event (both online and in Rome) are available here.
16
Jun2021
Upcoming elections at the next general assembly of the CentreThe mandate of the current CEC board ends on 31 December 2021. Elections will therefore take place at the next general assembly to elect the new board (including a president, a vice-president, a treasurer, a secretary). Only active members (who paid their 2021 subscription fee) will be allowed to take part in the vote.
Applications are to be sent to contact@centredetudeschypriotes.fr until 30 September 2021.
24
May2021
Friends of Palloures Symposium27 May 2021, 7:30-9:30 p.m., onlineSince 2015, the Leiden University has been carrying out excavations on the Chlorakas-Palloures site. More than 20 buildings, 18 burials and thousands of objects from the Chalcolithic period have been unearthed.
The Friends of Palloures Foundation is organising an online symposium on these discoveries on May 27, 2021, 7:30 p.m. to 9:30 p.m. More information and link for registration here.
07
May2021
Presentation of the book Famagusta, Vol. II: History and SocietyWebinar, EFA, 20 May 2021, 7 p.m. (Athens time)The volume Famagusta, Vol. II: History and Society, edited by Gilles Grivaud, Angel Nicolaou-Konnari and Chris Schabel, recently published, will be presented by Gilles Grivaud and Angel Nicolaou-Konnari, accompanied by Evelien Chayes, Nikos Karapidakis, Anastassia Kontogiannopoulou and Anna Marangou, during a webinar organised by the French School at Athens, on Thursday, 20 May at 7 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the webinar is available on the EFA website.
06
May2021
Les cités-royaumes chypriotes : styles régionaux et questions identitairesConferences by Patrizia Birchler Emery at the EPHEPatrizia Birchler Emery, lecturer at the University of Geneva, will give four lectures on “les cités-royaumes chypriotes : styles régionaux et questions identitaires” (Cypriot city-kingdoms: regional styles and identity) at the École Pratique des Hautes Études (Paris), invited by François Queyrel.
The conferences will take place in May 2021, on Fridays from 10 a.m. to 12 p.m., online. The program and the link for registration are available on this page.
29
Apr2021
Halloumi PDOΧαλλούμι/Halloumi/Hellim registered as a PDO by the European CommissionΧαλλούμι/halloumi/hellim has just been registered by the European Commission as a Protected Designation of Origin (PDO), reserved for the famous Cypriot cheese, produced on the island according to the traditional recipe and product specification.
At the same time, measures have been taken so that the halloumi produced in the occupied zone can, when it meets the production and hygiene criteria established by the EU, enter the common market in the same way (and with the designation PDO) as the halloumi produced in the rest of the island.
The European Commission press release is available here.
Here is the first page that Libération devoted to this delicious news.
19
Apr2021
Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2021Call for papersThe 18th edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archeology), a conference dedicated to young researchers working on Cyprus, will take place in Basel, at the Institute for Classical Archaeology, from 9 to 11 December 2021. It will be organised by Cheyenne Peverelli and Pauline Maillard. A call for papers has been announced, available here. The deadline for submitting proposals is May 31, 2021.
14
Apr2021
Climate and social resilience in Cyprus. High-resolution palaeoclimate records & social vulnerability for the last MillenniumPresentation of the ANR project HIGH-PASMUnderstanding how climate changes impacted societies is crucial in the Middle East. Climate variability over the past millennium has not been homogeneous. They challenge societies by affecting agriculture, health conditions and the spread of disease. A new project funded by the French National Research Agency (ANR) from 2021 to 2025, will study the interactions between climate change and social responses since the medieval period, on the island of Cyprus, using new social vulnerability indicators.
A research blog has been created for this project: https://highpasm.hypotheses.org. For more information: carole.nehme@univ-rouen.fr. See also our “announcement”.
12
Apr2021
Qui écorche Marsyas ? Une nouvelle perspective à partir d’un sanctuaire chyprioteLecture by Stephan G. Schmid, Wednesday 21 April 2021, 6:15 p.m., onlineStephan G. Schmid, professor at Humboldt University (Berlin), will give a lecture on Wednesday 21 April 2021, at 6.15 p.m., invited by the Department of Antiquity of the University of Geneva: “Qui écorche Marsyas ? Une nouvelle perspective à partir d’un sanctuaire chypriote”. The lecture will take place online, on zoom (follow this link).
On April 28 the same conference, in German (“Wer zieht Marsyas die Haut ab? Perspektiven aus einem kyprischen Heiligtum”) will be hosted by the University of Hamburg: more information by following this link.
02
Apr2021
Naviguer à Amathonte : archéologie d’une ville portuaire de ChypreOnline conference, Wednesday 8 April, 6:30 p.m.As part of the cycle Archéologie des ports, the 2021 conference cycle “De la fouille à l’écriture de l’Histoire” organised by the National Library of France (BnF), will take place on Wednesday 7 April, at 6.30 p.m., a conference on Amathous, by Anna Cannavò.
The conference will be streamed on the BnF YouTube channel.
More information (abstract, link) is available on the BnF site. A presentation of the conference, but also of the rest of the cycle with a bibliography, is available on the blog L’Antiquité à la BNF.
29
Mar2021
Famagusta, Vol. II: History and SocietyBook releaseThe book Famagusta, Vol. II: History and Society, edited by Gilles Grivaud, Angel Nicolaou-Konnari and Chris Schabel, has just been published. It follows the first volume, Famagusta, Vol. I: Art and Architecture, edited by Annemarie Weyl Carr and published in 2014. It deals with the history of the city of Famagusta, from the beginning of the Frankish period until the Ottoman conquest (1191-1571).
This large volume (912 pp.), richly illustrated, includes among its 14 contributions articles by the late Jean Richard and David Jacoby.
More information (including the table of contents) on the publisher’s website.
22
Mar2021
Anna Marangou, Sur les traces des érudits français à ChypreOnline conference, Monday 29 March 2021, 7 p.m. (Nicosia time)Conference organised by the Association of French and French-speaking Universities of Cyprus (ADUFF) in the framework of the Francophonie Season 2021 at the French Institute in Cyprus. In French with instant translation into Greek by Maria Houvarda.
At the end of the 19th and the beginning of the 20th century, French historians and intellectuals, such Louis de Mas Latrie, Camille Enlart and Jean Richard, on their way to the Latin East, stop in Cyprus and study the medieval history of the island, closely linked to the Kingdom of Lusignan. Their writings and the valuable published volumes remain to this day an important source of knowledge of the history and culture of Cyprus.
Follow this link to attend the conference.
18
Mar2021
Training the next generation of archaeological scientists: Interdisciplinary studies of pre-modern Plasters and Ceramics from the Eastern Mediterranean (PlaCe)Kick-off meeting, 23 March 2021, 11 a.m. (EETPlaCe (Training the next generation of archaeological scientists: Interdisciplinary studies of pre-modern Plasters and Ceramics from the eastern Mediterranean) is a project hosted and coordinated by the Cyprus Institute, while the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus is one of its participating organisations. It is an Innovative Training Network (ITN), aiming at training early-stage researchers to the interdisciplinary study of archaeological ceramic materials (technology, use and provenance).
The kick-off meeting of the project will take place on Tuesday, 23 March 2021, at 11 a.m. (EET), live on the Cyprus Institute YouTube channel (follow this link).
More information on the event here, on PlaCe-ITN here.
16
Mar2021
Actualité de la recherche à ChypreAMEFA 5th thematic workshopOn 27 March 2021 will take place online the AMEFA (Association des membres, anciens membres et chercheurs associés de l’EFA) 5th thematic workshop, “Actualité de la recherche à Chypre”. The meeting is open to everyone, just follow the connection link.

Programme

9h15
Accueil et introduction
Philippe Jockey, Président de l’AMEFA

Programmes et publications récents autour d’Amathonte

9h30
Deux projets récents de la mission d’Amathonte : la fouille des abords sud-ouest de l’agora et le SIG
Anna Cannavò, CNRS/HiSoMA, MOM, Lyon

10h00
La publication du temple d’Aphrodite
Antoine Hermary, CCJ, Université d’Aix-Marseille

10h30
Pause

10h45
L’enceinte d’Amathonte et le corpus épigraphique
Pierre Aupert, CNRS/Ausonius, Bordeaux

11h15
Les recherches de la mission Néolithisation à Agios Tychonas-Klimonas et le nouveau projet d’Armenochori-Paktomena
François Brois, EHESS/Traces
Jean-Denis Vigne, CNRS/AASPE, MNHN

11h45
Discussion et pause

14h
Recherches en cours au palais d’Amathonte. Résultats et perspectives
Thierry Petit, Université Laval
(avec discussion à suivre)

Activités et programmes de recherche à Chypre

15h00
La mission de Kition et Salamine
Sabine Fourrier, CNRS/HiSoMA, MOM, Lyon

15h30
Mission archéologique française à Paphos : premiers résultats (2008-2017) et recherches en cours (2019-2020)
Claire Balandier, Université d’Avignon

16h
Pause

16h20
Le programme MuseCo (EXCELLENCE/ 1216/0093) : résultats préliminaires sur les ateliers céramiques de Salamine
Anna Georgiadou, Université de Chypre

16h40
Nouvelles recherches sur les cultes des royaumes de Salamine et Kition
Pauline Maillard, HiSoMA, MOM, Lyon

17h
Présentation synthétique de l’ouvrage Chypre à l’épreuve de la domination lagide (BEFAR 393, 2020) et perspectives de recherche sur l’histoire et l’épigraphie de Chypre à l’époque hellénistique
Anaïs Michel, École française d’Athènes

17h20
Discussion
11
Mar2021
Classical Cyprus: Proceedings of the Conference, University of Graz, 21–23 September 2017Just publishedThe proceedings of the conference “Classical Cyprus”, held at the University of Graz in September 2017, have just been published. Edited by Maria Christidis, Antoine Hermary, Gabriele Koiner and Anja Ulbrich, they constitute the 5th volume of the series “Κυπριακά - Forschungen zum Antiken Zypern / Studies on Ancient Cyprus”, which is published by Holzhausen (Vienna). The volume presents 26 contributions.
More information on the publisher’s website.
27
Feb2021
Sylvia Ioannou Foundation master and thesis scholarshipsScholarships for graduate students from Greece or CyprusThe Sylvia Ioannou Foundation issued a call for applications for its 9th Master and PhD scholarship programme. The call is intended for students graduates of Greek or Cypriot universities, less than 33 years old, with a Cypriot-themed master or PhD project.
The prerequisites and the application procedure are detailed on the foundation’s website (in Greek and in English). The call is open between March 1 and April 30, 2021.
17
Feb2021
« C’est pour mieux t’entendre, mon enfant » - Les oreilles des dieux : Chypre, le Proche-Orient, l’Égypte et la Grèce (Ier millénaire av. J.-C.)Journées d’étude 5-6 mars 2021Journées d’étude organisées par Anna Cannavò et Sabine Fourrier (HiSoMA, MOM), Antoine Hermary (CCJ, Aix-Marseille), le Centre d’Études Chypriotes, l’ERC MAP (Toulouse), avec le soutien de l’Association des Amis de la Maison de l’Orient.
En ligne (Zoom) : vendredi 5 mars après-midi et samedi 6 mars matin (attention, un lien différent pour chaque demi-journée).


Vendredi 5 mars

14h30
Accueil et introduction
Bérangère Redon, directrice adjointe du laboratoire HiSoMA
Sabine Fourrier, présidente du Centre d’Études Chypriotes

15h
« Ô mon dieu, entends ma prière ! »… mais comment les divinités du Proche-Orient ancien recevaient-elles et répondaient-elles aux sollicitations humaines ?
Virginie Muller, Archéorient

15h30
L’oreille qui écoute et l’accessibilité des dieux en Égypte pharaonique
Sylvain Dhennin, HiSoMA

16h
Les divinités du lac salé de Kition
Pauline Maillard, FNS/HiSoMA

16h30
Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre
Antoine Hermary, Centre Camille Jullian

17h
Discussion


Samedi 6 mars

9h30
Inscriptions, oreilles et yeux votifs : les dieux de Chypre écoutent et regardent-ils ?
Anna Cannavò, HiSoMA et Hélène Le Meaux, musée du Louvre

10h
« Parce qu’il a entendu ma voix. Puisse-t-il me bénir ! ». Usages et portée d’une formule phénicienne et punique
Fabio Porzia, Giuseppe Minnuno et Corinne Bonnet, ERC MAP, PLH, Université Toulouse Jean-Jaurès

10h30
Qui et où les dieux epêkooi écoutent-ils ? L’épithète en contextes en Méditerranée orientale à partir de l’époque hellénistique
Thomas Galoppin et Sylvain Lebreton, ERC MAP, PLH, Université Toulouse Jean Jaurès

11h
Discussion

11h30
Conclusions
Maria Couroucli, EHESS


Résumés

1. « Ô mon dieu, entends ma prière ! » … mais comment les divinités du Proche-Orient ancien recevaient-elles et répondaient-elles aux sollicitations humaines ?

Virginie Muller
, Archéorient

De nombreux textes rédigés en sumérien ou en akkadien, notamment aux IIe et Ier millénaires av. J.-C., attestent de l’existence de moyens de communication entre les dieux et les hommes, tels que différentes formes de prières et des pratiques divinatoires variées, qui constituent des phénomènes majeurs de la religiosité du Proche-Orient ancien. La communication allant des hommes vers les divinités est donc relativement bien connue, mais qu’en est-il dans le sens inverse ?
À travers quelques exemples essentiellement textuels, il s’agira de voir, non seulement, si les dieux étaient réceptifs à ces différents appels et de quelles manières ils les entendaient ou les voyaient, mais aussi s’ils y répondaient et par quels biais.


2. L’oreille qui écoute et l’accessibilité des dieux en Égypte pharaonique

Sylvain Dhennin
, HiSoMA

La religion pharaonique a longtemps été considérée comme peu marquée par la piété personnelle, qui a laissé des traces moins évidentes que les rites et la théologie des temples et des grandes fêtes. Ce sont principalement les fouilles à Deir el-Médina (Louqsor) qui ont permis de mettre pour la première fois en lumière une série de pratiques liées à une conception d’un lien direct entre les individus et les divinités, à l’exclusion de l’intervention d’un clergé. Parmi les documents révélant ces pratiques, le thème de l’écoute par le dieu est très présent, à partir du Nouvel Empire (~1500-1000 av. J.-C.). Cette communication a pour objectif de présenter la documentation et l’état de la recherche sur ce sujet qui a vu d’importantes publications ces dernières années. On s’intéressera aux témoignages laissés par les particuliers pour mettre en évidence les lieux et les occasions dans lesquels le dieu était considéré comme accessible.


3. Les divinités du lac salé de Kition

Pauline Maillard
, FNS/HiSoMA

Au cours des périodes chypro-archaïque et chypro-classique, l’espace périurbain autour du lac salé de Kition voit fleurir plusieurs lieux de cultes. Les recherches archéologiques menées sur place ont permis depuis plus d’un siècle de confirmer l’existence d’au moins deux espaces à vocation religieuse – auxquels s’ajoute peut-être un troisième, révélé par des fouilles récentes sur le site d’Hala Sultan Tekke. La reprise de l’étude de ces lieux périurbains et de leur intégration dans le panorama des cultes kitiens permet d’entrevoir les différentes prérogatives associées aux figures divines installées auprès du lac salé. Cette communication s’intéressera en particulier à l’espace religieux des Salines, dont le mobilier est le plus abondant et permet de caractériser la nature d’un culte honorant des divinités principalement féminines. L’étude du mobilier coroplathique des Salines documente l’apparition à Kition de la figure dite « dea gravida ». Issue du répertoire levantin, elle jouit localement d’une grande popularité dès l’époque chypro-archaïque, attestée par la réappropriation du motif par les ateliers locaux. Le type iconographique de la déesse gravide s’y maintient et perdure jusqu’au Chypro-Classique, moment où la figure se pare notamment « de grandes oreilles ». Nous observerons ici cette évolution, en regard des productions levantines contemporaines, mais aussi des attestations épigraphiques et du reste des terres cuites provenant des Salines.
Cette communication est construite en dialogue avec l’intervention du Prof. Antoine Hermary « Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre ».


4. Les grandes oreilles de la déesse de Kition : deux figurines du Louvre

Antoine Hermary
, Centre Camille Jullian

Parmi les centaines de figurines étudiées par Pauline Maillard dans sa thèse sur les terres cuites des Salines de Kition deux têtes féminines conservées au Louvre, que l’on peut dater dans la première partie de l’époque classique, présentent une caractéristique singulière : leurs oreilles n’ont en effet ni la même taille, ni la même forme que celles des autres personnages. P. Maillard y voit des oreilles bovines, tandis que, précédemment, Sabine Fourrier les avait décrites comme « de larges oreilles en éventail ». Il ne s’agit certainement pas d’une maladresse du modeleur, mais d’un choix appliqué à cette version hellénisée du type iconographique phénicien de la « dea gravida », ici représentée en « kourotrophe », avec un enfant dans ses bras. Cette curieuse déformation des oreilles, quel que soit son modèle, cherche très probablement à faire comprendre que la déesse « écoute la voix » des fidèles, selon une formule bien connue au Proche-Orient et à Chypre, y compris dans une inscription phénicienne trouvée aux Salines. Cette curieuse innovation iconographique, restée tout à fait isolée, sera remplacée dans la région de Golgoi, probablement à partir de la deuxième partie de l’époque classique, par des oreilles en relief qui expriment de façon plus significative que la divinité écoute avec bienveillance ceux qui lui adressent leurs prières.


5. Inscriptions, oreilles et yeux votifs : les dieux de Chypre écoutent et regardent-ils ?

Anna Cannavò
et Hélène Le Meaux, HiSoMA et musée du Louvre

À travers cette communication nous nous interrogerons sur les liens entre les fidèles et les dieux à Chypre dans l’Antiquité en croisant les données épigraphiques et iconographiques. Parmi les ex-voto anatomiques découverts dans l’île, principalement dans la région de Golgoi et datant des époques hellénistique et romaine, sont attestés un certain nombre d’éléments du visage humain dont des yeux et des oreilles, auxquels on peut ajouter de manière exceptionnelle quelques bouches. Certains de ces ex-voto sont inscrits, et nous renseignent sur l’identité des fidèles et des divinités invoquées. D’autres éléments (l’usage de l’épithète epêkoos, certaines formules de prière) apportent des indices supplémentaires qu’il faut prendre en compte.
Chacune dans notre domaine, nous proposerons un certain nombre de pistes de recherche quant au sens à donner à ces témoignages.


6. « Parce qu’il a entendu ma voix. Puisse-t-il me bénir ! ». Usages et portée d’une formule phénicienne et punique

Corinne Bonnet
, Giuseppe Minunno et Fabio Porzia, Université Toulouse – Jean Jaurès, Projet ERC MAP, Laboratoire PLH

La formule dont il sera question est extrêmement répandue dans le monde phénicien et punique au point qu’on pourrait se demander si elle ne vient pas sceller, de manière quasiment mécanique, l’interaction entre les hommes et les dieux. Par-delà la formule « rituelle » précisément, quelle était la portée effective de ces deux sentences ? Pour répondre à cette question, il faut en explorer les usages dans le temps et dans l’espace. Nous nous proposons donc d’examiner d’une part l’amplitude du recours à cette ou ces formules ; l’effet de répétition peut en effet cacher de micro-variations instructives. Ainsi que l’on s’adresse à une ou plusieurs divinités, masculines ou féminines, ou que l’interlocuteur humain soit un ou multiple, masculin ou féminin, la formule est susceptible de changer. Est-ce vraiment le cas ou est-elle pour ainsi dire figée ? Nous analyserons, d’autre part, quelques inscriptions bi- ou trilingues pour voir comment, en grec ou en latin, la formule a été transposée… ou ignorée. Nous prêterons encore attention aux images figurant sur les stèles affichant notre formule. La présence rare d’oreilles peut y faire écho de manière quelque peu redondante ou complémentaire, mais un tel choix ne semble s’être imposé que dans quelques cas. Enfin, nous examinerons les anthroponymes qui font appel au verbe « écouter » afin de recueillir d’autres échos aux représentations divines relevant de ce champ sémantique. En définitive, ce dossier engage la question de l’anthropomorphisme des dieux phéniciens et puniques, qu’il convient d’aborder dans une dimension comparative.


7. Qui et où les dieux epêkooi écoutent-ils ? L’épithète en contextes en Méditerranée orientale à partir de l’époque hellénistique

Thomas Galoppin
et Sylvain Lebreton, Université Toulouse – Jean Jaurès, Projet ERC MAP, Laboratoire PLH

L’adresse à des divinités epêkooi, « qui écoutent » et sont à la fois attentives et réactives, se répand à partir de l’époque hellénistique dans les dédicaces épigraphiques. Dans un article de 2016, E. Stavrianopoulou a suggéré que cette diffusion reposait sur la convergence de comportements religieux similaires dans les différentes sociétés du bassin méditerranéen, en commençant par l’application à la sphère religieuse des modalités de la communication entre les sujets et le pouvoir royal : les souverains hellénistiques doivent être attentifs aux requêtes de leurs sujets. Cela supposerait de lire l’épithète epêkoos comme l’expression d’une démarche rituelle qui met les agents humains, essentiellement des particuliers, en présence de la divinité, à portée d’oreilles. Qui sont ces agents et où s’adressent-ils à ces divinités censées prêter l’oreille à leurs requêtes ? À quelles divinités demandent-ils une attention particulière ? Quels attributs onomastiques sont combinés avec celui d’epêkoos ? Nous tenterons de répondre à ces questions en examinant les contextes d’application de l’épithète et le(s) réseau(x) qu’ils dessinent, essentiellement dans le royaume lagide et son aire d’influence (Égypte, Chypre, Égée), sans nous interdire des prolongements vers le reste du bassin oriental de la Méditerranée et la période romaine.
15
Feb2021
Studi Ciprioti 3: A Land for StrangersCall for EssaysThe editors of Studi Ciprioti series are releasing the following call for volume 3 of the series, in preparation, on the theme “Non-native Individuals and Communities in Cyprus throughout the Ages”.

Call for Essays

A Land for Strangers. Non-native Individuals and Communities in Cyprus

Vol. 3 - Series “Studi Ciprioti”, Edizioni Ca’ Foscari


The General Editors of the peer-reviewed Open Access series Studi Ciprioti invite articles for a collected volume on “Non-native Individuals and Communities in Cyprus throughout the Ages”.
`Lying at the heart of the eastern Mediterranean basin, from the earliest times Cyprus has been visited by seafarers, fishermen, various travellers and ultimately merchants and traders. Furthermore, its natural resources and strategic position attracted new settlers, refugees, and, at times, foreign invaders. The Cypriot cultural heritage is, thus, the product of a complex history characterised by an increasing reshaping of interactions between locals and non-natives, which resulted in the constant renewal of the demographic, economic, political, and social landscape of the island.
The aim of this book is to reflect from a multicultural and interdisciplinary perspective on the impact of newcomers — be they visitors, colonists or conquerors — on local communities in terms of continuity and change in settlement patterns, exploitation of natural resources, ideology and social structures, identity and cultural production. Possible approaches may include — but are not limited to — political, economic and socio-cultural exchanges between different ethnic and religious communities (Anatolian and Levantine peoples, Greeks and Romans, Byzantines and Arabs, Christians and Muslims, etc.), patterns of cohabitation and/or segregation, coexistence and competition of different religious and ethnic groups.
Original research papers in English, in the form of either case-studies or broader syntheses, are welcome from a variety of fields, including archaeology, history, literature, religious studies, political science, anthropology, sociology, linguistics, popular culture, visual arts and media studies. There are no chronological limits on the subject.
Please send an abstract, together with a brief (150 words max.) bio with a list of major (up to 5) publications by May 31, 2021 to studiciprioti_editor@unive.it.
Abstract proposals will be reviewed by the General Editors supported by the Advisory Board. Notification of acceptance will be sent by email by early July, 2021. Authors of accepted papers will be given further instructions by that date on how to prepare their articles, and will be asked to comply with the submission deadline of November 30, 2021. All submitted papers will be subject to a double-blind peer review process by two external referees. Notification of these reviews will be sent by email by the end of February, 2022, so that the book may be ready for publication by Autumn 2022.

The Board of Editors
Luca Bombardieri (University of Turin)
Tommaso Braccini (University of Siena)
Lorenzo Calvelli (Ca’ Foscari University of Venice)
Luigi Silvano (University of Turin)
03
Feb2021
CCEC 46, 2016: online on PerséeAll articles in open accessVolume 46 (2016) of the Cahiers du Centre d’Études Chypriotes is now entirely available on the Persée portal, by following this link.
We remind that the entire collection of the Cahiers, from number 1 (1984) to 46 (2016), is available online, in open access, on Persée. On the same portal, many other collections and books, such as the Salamine de Chypre series, or the Travaux and the Collection de la Maison de l’Orient.
26
Jan2021
Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical periodConference talks available on YouTubeThe conference Beyond Cyprus, organised by Giorgos Bourogiannis at the Institute of Historical Research, National Hellenic Research Foundation (Athens) from 8 to 11 December 2020, had to take place entirely online.
The recordings of the conference days are now available on the YouTube channel of the National Hellenic Research Foundation: the first day (8 December), the second day (9 December), the third day (10 December), the fourth and last day (11 December).
19
Jan2021
Archaeological Research Unit LecturesProgram for the Spring Semester 2021The program of lectures organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus during the spring semester 2021 is available here. All lectures are open to the public and take place online, at 7.30 p.m. (Nicosia time). Prior registration (by following this link) is required to attend the presentations live.
This series of lectures celebrates the thirty years since the establishment of the Department of Archaeology (founded in 1991): it therefore gives the members of the Department the podium to present their current research work.
18
Jan2021
Le village néolithique de Klimonas (Chypre). État des recherches et perspectivesRecherches en cours (webinar), EFA, 27 January 2021, 7 p.m. (Athens time)François Briois and Jean-Denis Vigne, directors of the archaeological mission Néolithisation, will present the recent work of the mission on the site of Agios Tychonas-Klimonas, excavated between 2011 and 2016. They will also give an overview of the perspectives that opens the new project of the mission, on the site of Armenochori-Pakhtomena.
The webinar, hosted by the French School at Athens, will take place on Wednesday, 27 January, at 7 p.m. (Athens time). It is open to everyone with prior registration, by following this link. A presentation of the seminar, with an abstract, is available on the EFA website.
10
Jan2021
Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960. Part 2CAARI & British Museum (Zoom), 29-30 January 2021On January 29-30, will be held the second in a series of online events related to the conference Empire and excavation: critical perspectives on archeology in British-period Cyprus, 1878-1960, organised by CAARI and the British Museum, initially planned to be held in Nicosia during November 2020. The first event took place on November 6-7, 2020: the recordings of the presentations are available on CAARI YouTube channel.
The program and abstracts for the two-days event can be downloaded from CAARI’s website. To attend the conferences, it is necessary to register by following this link.
11
Dec2020
Chypre byzantine et lusignaneSeminar, 14 December 2020, 3 p.m.On 14 December 2020, at 3 p.m., a seminar will be held on Byzantine and Lusignan Cyprus. It will be hosted online on the AMU ZOOM platform. Two are the planned communications:

1) Stella VASILEIADOU & Kostantinos T. RAPTIS, Ephorate of Thessaloniki

Some Remarks on the Typology, the Provenance and the Distribution of the Sculptural Decoration and the Marble Furniture of the Early Byzantine Basilicas at Cape Drepanon (Hagios Georgios Pegeias) and their Annexe

(in English with bilingual French/English PPT)

L’exposé concerne, d’une part, les sculptures architecturales — bases ioniques simplifiées de colonnes, fûts de colonnes et principalement surtout divers chapiteaux corinthiens et ioniques à imposte et impostes avec médailles, entièrement en marbre de Proconnèse — qui provient des basiliques protobyzantines, fouillées sur le site d’Hagios Georgios Pegeias, à Chypre. Les basiliques appartiennent à une ville du VIe siècle, non fortifiée, situé sur le cap Drepanon. D’autre part, est présenté le mobilier liturgique en marbre — c’est-à-dire l’ambon de type constantinopolitain à deux escaliers, et divers tables d’autel, d’offrandes ou d’utilisation quotidienne de plan rectangulaire, circulaire et en forme de sigma grec C et avec rebords divers.
Ces sculptures, importées à l’évidence à Chypre, nous permettent d’examiner leur typologie, leur origine, ainsi que leur distribution à travers le prisme de la circulation / commerce maritimes des sculptures architecturales et des marbres de l’époque protobyzantine. Aussi, prêts à l’emploi, ces sculptures étaient elles exportées des ateliers de la capitale byzantine.


2) Tassos PAPAKOSTAS, King’s College, London

Chypre vers la fin du Moyen Age : architecture et espace urbain

L’exposé portera sur quatre thèmes principaux : l’évolution du réseau de villes chypriotes depuis l’époque byzantine ; quelques traits significatifs de la tradition architecturale byzantine locale et sa transformation au cours des siècles ; l’importation et adaptation du vocabulaire architectural gothique ; et finalement le témoignage des villes principales de l’île, Nicosie et Famagouste.

To watch the seminar live (no inscription required) follow this link.

Information provided by Annick Peters-Custot and Denis Feissel.
Image: Nikodem Nijaki / Wikimedia Commons
07
Dec2020
Une capitale de royaume chypriote : Kition (XIIIe-IVe siècles av. J.-C.)University of Basel (Zoom), Tuesday 8 December 2020, 6.15 p.m.On 8 December 2020, at 6.15 p.m., Sabine Fourrier will give an online lecture (initially planned at the Department of Classical Archeology of the University of Basel), with the title “Une capitale de royaume chypriote : Kition (XIIIe-IVe siècles av. J.-C.)”.
To watch the conference, it is necessary to register by following this link.
For more information, you can send an email to Enrico Regazzoni or visit the department’s webpage.
07
Dec2020
Thomas Sandwith : A British Consul in the Levant, 1855-1891A new publication by Stephen Boys SmithIn 2020 was published a book on Thomas Sandwith: A British Consul in the Levant, 1855-1891, by Stephen Boys Smith. The book, in the collection of the Center for Ottoman Diplomatic History, has been published by the Isis Press in Istanbul.
More information, including the table of contents, is available at the publisher’s website.
01
Dec2020
Lecture by Anna Spyrou, From South Asia to the Eastern Mediterranean: Zebu cattle in iconography and nature of Bronze Age CyprusCAARI (Zoom), Thursday 3 December 2020, 19pm (Nicosia time)The second online lecture organized by CAARI will take place on Thursday 3rd December 2020 at 19pm (Nicosia time), on Zoom. It is a presentation by Anna Spyrou (Cyprus Institute): From South Asia to the Eastern Mediterranean: Zebu cattle in iconography and nature of Bronze Age Cyprus.
It is necessary to register (following this link) to watch live and participate in questions. Following this, the lecture will be posted to CAARI’s YouTube channel.
25
Nov2020
When the Cemetery Becomes PoliticalSchriften des Instituts für Interdisziplinäre Zypern-Studien 14The 14th volume of the Schriften des Instituts für Interdisziplinäre Zypern-Studien series has just been published by Waxmann editions. It is edited by Thorsten Kruse, Hubert Faustmann and Sabine Rogge. It brings together a selection of articles among those presented at three conferences (Münster 2017, Nicosia 2018 and 2019) on the religious heritage of multi-ethnic and multi-religious countries in the Balkans and the Eastern Mediterranean (Bosnia, Greece, Cyprus, Lebanon). The politicisation of religious questions, and more precisely of places of worship and memory such as cemeteries, is more particularly addressed there.
More information on the publisher’s site.
22
Nov2020
Visualizing Votive Practice: Exploring Limestone and Terracotta Sculpture from Athienou-Malloura through 3D ModelsDerek Counts, Erin Averett, Kevin Garstki and Mike Toumazou announce the publication of a digital monograph, presenting a representative sample of 50 stone and terracotta sculptures from Athienou-Malloura, with introductory chapters on the archeology of the site and the historiography of Cypriot sculpture. Each catalog entry is accompanied by a link to a 3D model of the sculpture. The entire book is conceived according to Linked Open Data, with links to repositories, museum collections, etc.
A presentation of the book, with the link for downloading, is available here.
18
Nov2020
The Tombs of Engomi: British Museum ExcavationsProceedings of the International Workshop, Nicosia 2010The proceedings of a workshop organised by the Department of Antiquities in Nicosia on December 11, 2010, on British excavations of the tombs of Enkomi, were published in 2019. The volume is edited by Despina Pilides and is published by the Department of Antiquities.
16
Nov2020
General Assembly of the Centre d’Études ChypriotesFriday December 4, 2020, 2 p.m. (zoom)The Center announces that its next General Assembly will take place on Friday December 4, 2020 at 2 p.m. by videoconference. The assembly will be followed by a conference given by Françoise Briquel-Chatonnet.
In order to receive the connection link, please confirm your participation by e-mail to the address contact@centredetudeschypriotes.fr.
10
Nov2020
Beyond Cyprus: Investigating Cypriot connectivity in the Mediterranean from the Late Bronze Age to the end of the Classical periodInstitute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation, 8–11 December 2020The program of the conference organised by Giorgos Bourogiannis at the Institute of Historical Research, National Hellenic Research Foundation (Athens) from 8 to 11 December 2020, online:

Tuesday, 8 December 2020

9:45–10:00
Welcoming address (Dr Maria Christina Chatziioannou, Director of the Institute of Historical Research)

Session 1A (Chair: Prof. Eleni Mantzourani)

10:00–10:20
Prof. Vasiliki Kassianidou (University of Cyprus): Tracing Cypriot connectivity with the east Mediterranean and beyond through the trade of copper.

10:20–10:40
Prof. Jennifer M. Webb (La Trobe University, Melbourne, Australia and the University of Cyprus, Nicosia, Cyprus): Precursors: Cyprus’ maritime connectivity before and during the transition to the Late Bronze Age.

10:40–11:00
Prof. George Papasavvas (University of Cyprus): Enkomi elites and Egyptian gold.

11:00–11:20
Dr Despina Pilides (Department of Antiquities, Cyprus): The Agios Sozomenos forts: An assessment of the phenomenon of their establishment and development in light of new evidence.

11:20–11:40 Discussion
11:40–12:00 Break

Session 1B (Chair: Prof. Vasiliki Kassianidou)

12:00–12:20
Prof. Eleni Mantzourani and Ass. Prof. Giorgos Vavouranakis (National and Kapodistrian University of Athens): The anthropomorphic figurines of Cyprus in the Bronze Age: Style, local traditions and foreign associations.

12:20–12:40
Dr Anna Lekka (Hellenic Ministry of Culture, Directorate of Documentation and Protection of Cultural Goods): Pottery fashion in the Late Bronze Age: Stylistic similarities between Cypriot and other local wares in Eastern Mediterranean.

12:40–13:00
Ass. Prof. Evi Margaritis (The Cyprus Institute): Farming the big islands of the Mediterranean: Crete and Cyprus in the Bronze Age

13:00–13:20
Dr Nikolas Papadimitriou (Institut für Klassische Archäologie – Universität Heidelberg): Cyprus and the Aegean in the Late Bronze Age.

13:20–13:40
Dr Hanan Charaf (Lebanese University): Disentangling the relationships between Cyprus and Lebanon during the second millennium BC: What Sidon can bring to the table.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15.20 Break

Session 1C (Chair: Ass. Prof. Giorgos Vavouranakis)

15:20–15:40
Dr Tatiana Pedrazzi (Istituto di Scienze del Patrimonio Culturale – Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Canaanite jars in Cyprus in the 13th–11th century BC: Transfer of goods, transformation of networks.

15:40–16:00
Dr Angelos Papadopoulos (College Year in Athens): The Cypriot and Aegean pottery from Tell el-Hesi: Merchants from Cyprus in the southern Levantine trade networks?

16:00–16:20
Mr Jan Sienkiewicz (PhD candidate, University of Cambridge): Cyprus and Rhodes in the Late Bronze Age: A Special Relationship?

16:20–16:40
Prof. Michal Artzy and Mrs Huixin Sha (University of Haifa): The Cypriot counterpart of Late Bronze Stratum V at Tell Abu Hawam?

16:40–17:00
Dr Sarah Vilain (Marie Skłodowska-Curie Fellow – ITEM Project, Université Paris-Nanterre – UMR 7041 ArScAn – HAROC): From trading connections to cultural exchanges: Cypriot imports and their imitations in the Levant and Egypt during the Middle and Late Bronze Ages.

17.00–17:20 Discussion

Wednesday, 9 December 2020

Session 2A (Chair: Prof. Maria Giulia Amadasi)

10:00–10:20
Dr Christina Ioannou (University of Cyprus): The political and cultural history of Cyprus as recorded in the written sources of antiquities.

10:20–10:40
Prof. Maria Giulia Amadasi and Dr José Ángel Zamora López (University of Rome La Sapienza and Escuela Española de Historia y Arqueología, Roma / Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo, Madrid): Beyond (the names of) Cyprus: The connections of Cyprus by means of the island’s designation among its neighbours.

10:40–11:00
Dr Philip Boyes (University of Cambridge): The social context of Cypriot writing at Ugarit: Cypriot communities and Levantine elites

11:00–11:20
Ass. Prof. Artemis Karnava (University of Crete): Incoming goods and local writing: The case of classical Marion in Cyprus.

11:20–11:40
Dr Agnieszka Halczuk (Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA), Maison de l\'Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux (MOM), Lyon): Paphians outside Paphos. Inscriptions in the Paphian Syllabary found outside Cyprus.

11:40–12:00 Discussion
12:00–12:20 Break

Session 2B (Chair: Dr Sabine Fourrier)

12:20–12:40
Dr Jan-Marc Henke (German Archaeological Institute of Athens): Some considerations on Cypriot and Cypriot-style terracotta figurines and the identity of their donors in the archaic East Aegean.

12:40–13:00
Prof. Numan Tuna, Dr Natire Atici and Dr İlham Sakarya (Middle East Technical University, Ankara): The connectivity of Cyprus and Knidia: Limestone votive figurines from the archaic Apollo sanctuary.

13:00–13:20
Dr Yannick Vernet (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse): Cypriot influence at the sanctuaries of Rhodes in the Late Geometric and Archaic periods: The reflection of religious interaction?

13:20–13:40
Dr Ross Thomas (The British Museum): What Cypriot objects found at Naukratis represent: Questions resulting from new evidence from excavations.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15:20 Break

Session 2C (Chair: Dr Maria Christides)

15:20–15:40
Prof. Margit Linder (University of Graz): Omnium eorum ars urbibus excubabat, pictorque res communis terrarum erat – Artists’ mobility in the Mediterranean from the Archaic era to the end of the Classical period.

15:40–16:00
Dr Anastasia Leriou (National and Kapodistrian University of Athens): Cyprus and the Mediterranean, from the 19th century until the present day: connectivity vs. insularity or the development of an archaeological narrative

16:00–16:20
Prof. Gabriele Koiner (University of Graz): Cypriot antiquities in Austrian collections: History and research.

16:20–16:40
Prof. Stephan Schmid (Humboldt Universität zu Berlin): On the composition and whereabouts of Max Ohnefalsch-Richter’s collection of Cypriot antiquities.

16:40–17:00 Discussion

Thursday, 10 December 2020

Session 3A (Chair: Ass. Prof. George Papasavvas)

10:00–10:20
Assoc. Prof. Kostas Kopanias and Dr Ioannis Voskos (National and Kapodistrian University of Athens): External contacts and a reassessment of socio-political evolution in the Kouris region during the LBA and EIA.

10:20–10:40
Associate Professor Kostas Kopanias and PhD candidates Erato Vremou and Katerina Sidiropoulou (National and Kapodistrian University of Athens): 3D Model Analysis of some LBA and EIA Swords from Cyprus

10:40–11:00
Assoc. Prof. Stella Demesticha (University of Cyprus): Transport containers and maritime networks: The case of Cyprus.

11:00–11:20
Ass. Prof. Alexander Vacek (Bursa-Uludag University): Trading spheres, competition and cooperation within long-distance trade in the Early Iron Age eastern Mediterranean: Examining the Cypriot’s share.

11:20–11:40 Discussion
11:40–12:00 Break

Session 3B (Chair: Prof. Ayelet Gilboa)

12:00–12:20
Dr Adriano Orsingher (Biblisch-Archäologisches Institut, Eberhard-Karls-Universität Tübingen): Sailing East. Networks, Mobility, Trade and Cultural Exchange between Cyprus and the central Levant during the Iron Age.

12:20–12:40
Prof. Ayelet Gilboa (University of Haifa): Cyprus and the Southern Levant the Iron Age I: A continuously changing story.

12:40–13:00
Dr Anna Lucia D’Agata (Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Networks of similarities, worlds of shared practices: Re-interpreting the relations between Cilicia and Cyprus in the first centuries of the first millennium BC.

13:00–13:20
Mr Kevin Spathmann (Ruhr-University Bochum): Sidon and its relation with the Early Iron Age pottery of Cyprus.

13:20–13:40
Dr Francisco J. Núñez (University of Warsaw): The beginning of the Cypro-Archaic I period: A view from the East.

13:40–14:00 Discussion
14:00–15:20 Break

Session 3C (Chair: Prof. Stephan Schmid)

15:20–15:40
Dr Foteini Zervaki (Ephorate of Antiquities of Dodecanese): Cypriot imports and influence in Rhodes from the 11th – 10th century BC and links to the Aegean and the central Mediterranean.

15:40–16:00
Dr Nicholas Salmon (The British Museum and the British School at Athens): The ‘Spaghetti Workshop’ of Rhodes: Cypriot inspirations, Rhodian alterations.

16:00–16:20
Dr Giorgos Bourogiannis (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation): Cypriot Black-on-Red traits in the Aegean: In search of a beginning and an end.

16:20–16:40
Dr Anastasia Christophilopoulou (The Fitzwilliam Museum): Ancient migration or ancient mobility? Perspectives from Cyprus.

16:40–17:00 Discussion

Friday, 11 December 2020

Session 4A (Chair: Dr Anastasia Christophilopoulou)

10:00–10:20
Dr Giuseppe Garbati (Istituto di Scienze del Patrimonio Culturale – Consiglio Nazionale delle Ricerche, Rome): Cypriot gods beyond Cyprus: Some notes on the Western Phoenician evidence.

10:20–10:40
Dr Anne Destrooper-Georgiades (KULeuven, Belgium, ancien membre EFA): The evolution of the specific contribution of the Cypriot coins in the relations of the island with the other geographic entities in the Eastern Mediterranean during the Achaemenid period. The case of Kition and Salamis

10:40–11:00
Mrs Eirini Paizi (PhD Candidate, University of Graz): Cypro-Archaic and Cypro-Classical pottery from the Unexplored Mansion at Knossos: New evidence for Creto-Cypriot exchange.

11:00–11:20
Dr Evangeline Markou and Dr Yoav Farhi (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation and Ben-Gurion University of the Negev, University of Haifa): Idalion coin production and circulation

11:20–11:40
Dr Philippa Mary Steele (University of Cambridge): Cypriot writing practices through the ages, and their interactions with the Aegean

11:40–12:00 Discussion
12:00–12:20 Break

Session 4B (Chair: Prof. Gabriele Koiner)

12:20–12:40
Dr Vyron Antoniadis (Institute of Historical Research/National Hellenic Research Foundation): Cyprus and the Aegean in the 5th century BC: Hero cults at war.

12:40–13:00
Dr Maria Christides (University of Graz): Kerameikos goes East. The evidence of Attic black- figured pottery in Cyprus.

13:00–13:20
Dr Eustathios Raptou (Department of Antiquities, Cyprus): The end of the kingdoms and the role of Macedonians in Cyprus as evidenced by recent finds at ancient Marion.

13:20–13:40
Dr John Lund (The National Museum of Denmark): A diachronic perspective on Cypriots and Cypriot artefacts outside the island from the Classical to the Roman Periods.

13:40–14:10
Final Discussion and Conclusions: Prof. Robin Osborne, Dr Evangeline Markou, Dr Nikolas Papadimitriou.
09
Nov2020
Sabine Rogge leaves the direction of the Zypern-InstitutAfter almost twenty-five years at the direction of the Institute for Interdisciplinary Cypriot Studies, in Münster, Sabine Rogge retired on October 31, 2020.
She can be contacted at rogges@wwu.de and zypern@wwu.de.
The official contacts of the Zypern-Institut are c/o the Institute for Byzantine and Modern Greek Studies at the University of Münster:

Institut für Byzantinistik und Neogräzistik
WWU Münster
Rosenstr. 9
48143 Münster
Tel.: +49 251 83-25110
byz@uni-muenster.de

We wish her a very good retirement and happiness for her new projects!
02
Nov2020
Postgraduate Cypriot Archaeology (PoCA) 2020ProgramThe 17th edition of PoCA (Postgraduate Cypriot Archeology) will take place from 13 to 15 November 2020, organised by the Archaeological Research Unit of the University of Cyprus. It is still unknown whether the conference will be held entirely online or in presence at Nicosia, but the program is now available (see below).
Further information on PoCA website.

Friday, 13th of November
12.00-12.15 Welcoming Addresses by the Organizing Scientific Committee of PoCA 2020

Session I: Bioarchaeological Interpretations of the Human Past
Chairperson: Vasiliki Kassianidou

12.15-12.45: Martina Monaco, New Insights into the “Bioarchaeology of the Everyday”: the Case of the Middle/Late Chalcolithic - Late Bronze Age Cypriot

12.45-13.15: Hannah Lee, Polina Christofi and Efthymia Nikita,
Parts of a New Whole: First Steps Towards a Bioarchaeological Investigation of Late Bronze Age Cypriot Attitudes on Death and the Body

13.15-13.45: Mahmoud Mardini, Anna Karligkioti, Polina Christofi and Efthymia Nikita, Afflictions and Bruises: Preliminary Insights into the Life of People from the Ayia Napa Monastery

13.45-14.45: Lunch Break

Session II: Cultural Heritage Studies
Chairperson: Michalis Olympios

14.45-15.15: Anna Reeve, Mapping the Minor Collections: Tracing the Diaspora of Ancient Cypriot Material Culture in the UK

15.15-15.45: Clémence Moullé Prévost, Exhibiting Cyprus: a Comparative Study of the Collections Dispersed in Europe Nowadays

15.45-16.15: Evangelia Christodoulidou, Archaeology in the Classroom: a First Attempt in the Schools of Cyprus

16.15-16.45: Coffee Break

Chairperson: Despina Pilides

16.45-17.15: Eleanor Neil, Inclusion and Multivocality: Evaluating Community Archaeology

17.15-17.45: Anna Demetriou, Rethinking the Kyrenia Shipwreck: the Voice of the People

17.45-18.15: Anna Antoniou, Circumnavigating Cyprus: a Trek Towards Understanding Cultural Segregation on a Mediterranean Island

WELCOMING ADDRESSES
19.00-19.10 Giorgos Papantoniou
Coordinator of PoCA Steering Committee
Assistant Professor in Ancient Visual and Material Culture, Trinity College Dublin

KEYNOTE LECTURE
19.10-20.00 Cypriot Archaeology: a Post-Roman View of the Island’s History
Athanasios Vionis
Associate Professor in Byzantine Archaeology and Art
Director of Archaeological Research Unit, University of Cyprus

Saturday, 14th of November
Session III: Maritime and Coastal Archaeological Landscape
Chairperson: Stella Demesticha

9.00-9.30: Judith Gatt, The Harbours of Cyprus and the Eastern Mediterranean During the Diadochi Wars

9.30-10.00: Magdalena Ausiayevich, The Archaeological Landscape of Protaras-Paralimni, Cyprus-The View from the Sea. Underwater scattered pottery assemblages and the importance of their systematic study in intensive developed touristic areas

10.00-10.30: Despina Pilides, Panagiotis Theofanous and Maria Volikou, Cyprus Coastal Assessment Project (CCAP): Digital Documentation and Mapping of Coastal and Underwater Archaeological Sites of the Republic of Cyprus

10.30-11.00: Coffee Break

Session IV: Settlement and Society
Chairperson: Jennifer Webb

11.00-11.30: Rafael Laoutari, Village Life: Style, Shape and Practise in the Early Bronze Age Cypriot Society

11.30-12.00: Pantelitsa Mylona, Occupation of Xeros Valley in Kofinou: Placing Sites in their Topographical Context

12.00-12.30: Ian Randall, Kourion and Cyprus in Crisis and Catastrophe: Byzantine Resilience and Responses to Disaster

12.30-13.00: Chrystalla Loizou, Rural Settlement Dynamics in Medieval Cyprus: the Case of Deneia and Akaki

13.00-14.00: Lunch Break

Session V: Aspects of Power and Religion
Chairperson: Maria Parani

14.00-14.30: Kai Jürgens, Large bronze statuary from the sanctuary of Apollon in the Pediaios

14.30-15.00: Angelika Walther, Some Thoughts on the suburban Location of a Temenos of a Female Deity in Idalion

15.00-15.30: Patty Jablonsky, The Athena Temple of Vouni: New Evidence on the Useful Life of the Site

15.30-16.00: Coffee Break

Chairperson: Giorgos Papasavvas

16.00-16.30: Pauline Maillard, Salt, Offspring and Fertility Cults in Classical Kition

16.30-17.00: Dorothea Stavrou, Cypriot Gymnasiarchs: Negotiation of Identities and Balancing of Powers

17.00-17.30: Rania Michail, The Relationship Between Liturgy and Architecture, as Reflected in the Early Christian Baptisteries of Cyprus

Sunday, 15th of November
Session VI: Talking about Architecture and Artefacts
Chairperson: Ourania Kouka

9.00-9.30: Florian Schimpf, Tamassos: Construction Technology in Cypro-Archaic and Cypro-Classical times

9.30-10.00: Sabine Sturmann, Between following tradition and being unique: Cypriot limestone reliefs on focus

10.00-10.30: Savvina Hadjipanteli, Maria Achilleos, Ioanna Anastasiadou and Michalis Theodoulides, The Church of Saint Mamas in Dali

10.30-11.00: Coffee Break

Chairperson: Artemis Georgiou

11.00-11.30: Monika Kozlakowska, The Body and its Image in the Neolithic and Bronze Age Cyprus

11.30-12.00: Francesco Luca Spigno, New Mycenaean and Cypriot Finds in Sardinia

12.00-12.30: Enrico De Benedictis, Weighing Trade: Function and Context of the Weights from Aghios Dhimitrios, Cyprus

12:30-13.00: Jonathan Lautenschläger, The Amazon Sarcophagus from Soloi: Reflections on the Iconography of a Greek Import in Cypriot Context

13.00-14.00: Lunch Break

Session VII: Pottery in Discussion
Chairperson: Anna Georgiadou

14.00-14.30: Christianna Christodoulou, Phoenician Amphorae Imported to Cyprus during the Cypro-Archaic and Cypro-Classical Periods (750-310 BC): Quantitative and Spatial Distribution

14.30-15.00: Cheyenne Peverelli, Bibru or rhyton? On an Animal-Headed Vessel from Palaepaphos (Kouklia), its Origin and Meaning for Cyprus and the Island’s Network in the Cypro-Classical Period

15.00-15.30: Andreas Schaffer, Attic Pottery from the City-Site of Tamassos

15.30-16.00: Coffee Break

Chairperson: Maria Dikomitou

16.00-16.30 Christiana Kelepeshi, Reassembling the Pieces, Reassessing the Picture: An Analytical Study of Medieval Glazed Pottery (mid. 12th-16th c.) from Polis Chrysochous, Cyprus

16:30-17.00: Antrea Oratiou, Glazed Wares from Cyprus: Old Material Through a New Perspective

17.00-17.30: Jelena Živković, Historical Archaeology in Cyprus in the Light of Ceramic Studies

17:30: Final Discussion
27
Oct2020
Empire and excavation: critical perspectives on archaeology in British-period Cyprus, 1878-1960CAARI & British Museum (Zoom), 6-7 November 2020On November 6-7, will be held the first in a series of online events related to the conference Empire and excavation: critical perspectives on archeology in British-period Cyprus, 1878-1960, organized by CAARI and the British Museum, initially planned to be held in Nicosia during the same days.
The program and abstracts for the two-days event can be downloaded from CAARI’s website. To attend the conferences, it is necessary to register by following this link.
Kit est un projet de Recherche Collaboratif (PRC) financé par l’ANR-DFG dont la durée est fixée entre avril 2022 et mars 2025. Carte rassemblant les principales propositions d’organisation spatiale des royaumes chypriotes, réalisée à partir du schéma de diffusion des productions coroplastiques archaïques établi par S. Fourrier (W. Kennedy, à partir de sources diverses). Au cours de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C., Chypre était divisée en une dizaine de royaumes autonomes, attestés par des sources primaires (inscriptions et monnaies) ainsi que par des sources secondaires (textes grecs et proche-orientaux). Si l’époque de leur établissement reste contestée, leur disparition peut être datée vers la fin du IVe- début du IIIe s. av. J.-C., lorsque l’île unifiée devint une province de l’Égypte ptolémaïque. Afin d’appréhender l’histoire des trois royaumes, leurs relations ainsi que l’organisation de leur territoire dans la longue durée, il est prévu de mobiliser toutes les sources, archéologiques et historiques, en les croisant et en recourant à diverses approches disciplinaires. L’objectif est d’établir un premier jalon pour une histoire renouvelée de Chypre à l’âge du Fer, attentive à la complexité des évolutions régionales. Cette première étude approfondie et comparative de trois royaumes voisins ouvrira la voie à de futures recherches sur les royaumes chypriotes. Paradoxalement, la fragmentation politique de l’île, qui a caractérisé sa longue histoire, n’a guère été analysée dans ses aspects concrets : les territoires des différents royaumes, leurs frontières, leur mode d’organisation (notamment leurs relations avec les cités capitales) et leur évolution diachronique. Par une étude de cas à l’échelle régionale et à travers une approche multidisciplinaire, ce projet vise à dépasser les modèles théoriques. Il rassemble des historiens et des archéologues (spécialistes de la culture matérielle et de l’analyse spatiale) autour d’un projet basé sur des études en cours et interconnectées de trois royaumes voisins, et il aborde la question complexe des territoires culturels et politiques à une nouvelle échelle régionale. Les royaumes de Kition, Idalion et Tamassos constituent un cas d’étude particulièrement pertinent pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les trois royaumes sont bien documentés par des sources historiques (textes littéraires et inscriptions) : on sait qu’à l’époque classique (Ve-IVe s. av. J.-C.) les rois de Kition ont pris le contrôle d’Idalion et de Tamassos. Ce sont aussi trois royaumes particuliers : selon l’historiographie traditionnelle, Kition est le modèle du royaume « phénicien » ; Idalion et Tamassos sont des royaumes « grecs » de l’intérieur de l’île, sans accès direct à la côte. De plus, les trois villes et leurs territoires sont archéologiquement bien connus, avec des contextes variés (nécropoles, sanctuaires, espaces domestiques, palais, établissements secondaires) et des vestiges matériels abondants. Ce sont enfin des sites où des équipes françaises et allemandes mènent des projets de terrain. Le colonel Falkland Warren avec certaines des trouvailles de Tamassos-Phrangissa (1885). La photographie a été prise avant que les objets ne soient partagés entre plusieurs musées et collections ; certaines des statues retrouvées, photographiées avec la même orientation que sur la photographie historique (en jaune), ont été replacées sur celle-ci (E. A. Carletti, modifications Matthias Recke). Ce projet vise à mieux comprendre les royaumes chypriotes de l’âge du Fer. Afin de renouveler et de dépasser le débat interprétatif, on propose une approche bottom-up, basée sur l’étude diachronique de l’organisation urbaine et territoriale d’une région de l’île. Les trois royaumes choisis pour cette étude (Kition, Idalion et Tamassos) présentent plusieurs avantages : - La région est caractérisée par un paysage varié, incluant les contreforts du Troodos (avec des gisements de cuivre dans les pillow lavas autour de Tamassos), la plaine centrale (autour d’Idalion) de grande importance agricole et stratégique (avec la rivière Gialias) et la zone côtière, profondément transformée par l’évolution récente du littoral (Kition). - Les sources disponibles (tant historiques qu’archéologiques) sont nombreuses et variées, et elles couvrent l’ensemble de l’âge du Fer. Les textes montrent clairement que l’un des royaumes (Kition) a successivement pris le contrôle des deux autres (Idalion, puis Tamassos), ce qui a entraîné des transformations et des reconfigurations territoriales. Il s’agit donc d’un cas exceptionnel qui permet de croiser des sources textuelles ainsi que des données topographiques et archéologiques dans un cadre historique connu, et de tester la validité interprétative des marqueurs archéologiques. - La recherche est déjà avancée sur certains dossiers, puisque les équipes françaises et allemandes travaillent depuis longtemps dans la région. Exemples de sources historiques étudiées dans le cadre du projet KIT : ostracon phénicien avec liste à caractère administratif de Kition-Bamboula, VIe siècle av. J.-C. (mission archéologique de Kition) ; siglos en argent d’Idalion à légende chypro-syllabique, collection de la BnF (SilcoinCy A4564, kyprioscharacter.eie.gr/en/cyprus-coins/details/A4564). Le projet repose sur l’étroite collaboration des trois équipes (une française, deux allemandes), chacune spécialisée dans l’un des trois royaumes : Kition (équipe française), Idalion et Tamassos (équipes allemandes). On partage et analyse, dans le cadre de problématiques de recherche communes, l’ensemble des données primaires issues des différents sites. Cette approche n’est pas seulement comparative : elle vise à mettre en évidence des relations, qu’elles soient de caractère culturel ou politique. Le réseau de communication au sein des territoires des royaumes sera également étudié. En s’appuyant sur des observations archéologiques et historiques, ce projet permettra d’éprouver et de dépasser les schémas théoriques préconçus. Une attention particulière est prêtée aux évolutions à long terme. La qualité et la quantité des témoignages pour les trois royaumes permettent de confronter les données archéologiques aux sources écrites, et de caractériser les processus d’évolution sur la longue durée (par ex., phénomène de « territorialisation » et schémas d’implantation extra-urbaine), ainsi que l’impact d’événements spécifiques (par ex. la conquête d’Idalion par Kition) qui peuvent susciter des développements à long terme. Toutes les sources (littéraires, épigraphiques, numismatiques et archéologiques) sont prises en considération, en suivant différentes méthodes (établissement de corpus, analyse spatiale, caractérisation de productions locales). Le travail sera organisé en quatre groupes de travail (GT). Les trois premiers mobilisent des méthodes et des sources différentes : analyse des sources historiques (textes littéraires, inscriptions, monnaies, GT1) ; études de culture matérielle (céramique, sculptures, terres cuites, GT2) ; études spatiales (SIG, GT3). Chaque discipline a ses propres méthodes, mais les données et les résultats obtenus dans chaque GT sont rassemblés et confrontés à chaque étape du projet. L’aspect le plus résolument novateur est en effet le croisement systématique de différentes sources ainsi que l’étude conjointe des trois royaumes (au même rythme et avec les mêmes méthodes, répondant à des problématiques scientifiques communes). Le GT4 est consacré à la gestion du projet. Plusieurs rencontres sont prévues, au fur et à mesure de l’avancement des travaux, pour diffuser et publier les résultats obtenus, ainsi que pour les comparer et confronter à ceux d’autres projets en cours, concernant d’autres royaumes de Chypre.
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES CAHIERS
La revue Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abrégés en CCEC) publie des articles scientifiques (en allemand, anglais, français, grec et italien) et rend compte d'ouvrages qui lui sont envoyés. Elle s'intéresse à l'histoire et à la culture de Chypre, sans limite chronologique (des origines à l'époque contemporaine). Elle couvre tout le champ scientifique des sciences humaines, avec une prédilection pour l'histoire, l'archéologie et l’historiographie. Elle paraît annuellement en un seul fascicule. La plupart des tomaisons comprennent des dossiers thématiques (parfois issus de colloques co-organisés par le Centre) et des variétés.The journal Cahiers du Centre d’Études Chypriotes edits scientific articles (in English, French, German, Greek and Italian) and reviews received books. Articles concern the history and culture of Cyprus, with no chronological limits (from its origins until the modern era). It covers the whole area of human sciences with a special focus on archaeology, history and historiography. The journal is edited by the association Centre d’Études Chypriotes. It is edited annually in one volume. Most of the volumes are comprised of thematic dossiers (sometimes the proceedings of conferences that were co-organized by the Centre) and non-thematic contributions.
Depuis 2017 les nouveaux volumes sont disponibles sur la plateforme OpenEdition. Les numéros antérieurs peuvent être consultés sur Persée. From 2017 onwards new issues can be read on OpenEdition platform. Older volumes are available on Persée.

Comité éditorial :
Anna Cannavò, HiSoMA, MOM, Lyon, secrétaire de rédaction
Sabine Fourrier, HiSoMA, MOM, Lyon, présidente de l’association CEC, directrice de la revue
Bertrand Grandsagne, École française d’Athènes, Responsable du service des publications
Antoine Hermary, Aix-Marseille Université, rédacteur en chef de la revue
Editorial board :
Anna Cannavò, HiSoMA, MOM, Lyon, editorial secretary
Sabine Fourrier, HiSoMA, MOM, Lyon, president of the Center and director of the journal
Bertrand Grandsagne, École française d’Athènes, Head of the publications department
Antoine Hermary, Aix-Marseille Université, chief editor

Comité scientifique :

Outre la directrice de la revue et le rédacteur en chef, membres de droit, le comité comprend des membres désignés :

Luca Bombardieri, Université de Sienne
Vassiliki Kassianidou, Université de Chypre
Thomas Kiely, British Museum, Londres
Michalis M. Michael, Université de Chypre
Stephan G. Schmid, Humboldt-Universität, Berlin
Philippe Trélat, Université de Rouen
Anastasia Yiangou, Cyprus Research Centre
Marguerite Yon, HiSoMA, MOM, Lyon
Scientific board :

The scientific board guides the journal and provides expert advice on the content:

Luca Bombardieri, University of Siena
Vassiliki Kassianidou, Universiy of Cyprus
Thomas Kiely, British Museum, London
Michalis M. Michael, University of Cyprus
Stephan G. Schmid, Humboldt-Universität, Berlin
Philippe Trélat, Université de Rouen
Anastasia Yiangou, Cyprus Research Centre
Marguerite Yon, HiSoMA, MOM, Lyon
DERNIERS NUMÉROSLAST ISSUES 202020192018 ALL ISSUES 201720162015201420132012201120102009200820072006200520042003200220012000199919971996199619951995199419941993199319921992199119911990199019891988198819871987198619861985198519841984
Comment acheterHow to buy
Normes editorialesGuidelines
Présentation duLearn about CEC HISTORY BOARD MEMBERSHIP CAHIERS NEWS USEFUL LINKS CONTACT GALLERY
HISTOIREHISTORY Le Centre d’Études Chypriotes (désormais cité CEC) a été fondé en avril 1983, sous la forme d’une association « loi de 1901 », sous le patronage de l’U.E.R. de Lettres de l’Université de Paris X-Nanterre, où le CEC a été domicilié. Comme l’a rappelé Olivier Masson en 1984 dans l’avant-propos du premier Cahier, le projet avait pris naissance lors du colloque « La vie quotidienne à Chypre, de l’Antiquité à nos jours », qui avait eu lieu au Musée de l’Homme de Paris en novembre 1982 : il s’agissait, dans la suite de cette réunion scientifique, d’étudier et de faire connaître l’histoire et la civilisation chypriotes, des origines à l’époque contemporaine, au sein d’une institution permanente.The Centre for Cypriot Studies (cited below as CEC) was founded in April 1983 as an association (according to the law of 1901), under the patronage of the Faculty of Letters at the Paris Nanterre University, where it was domiciled. In 1984, in the preface of the first volume of Cahiers, O. Masson indicated that the project of creation of the Centre was developed on the occasion of the symposium ‘La vie quotidienne à Chypre, de l’Antiquité à nos jours’ that took place at the Museum of Mankind in Paris in 1982. His project consisted in studying and promoting the Cypriot history and civilization from its origins until the modern era within the framework of a permanent institution.
Olivier Masson


Olivier Masson, spécialiste internationalement reconnu de l’épigraphie et de l’histoire de l’archéologie chypriotes – alors professeur de grec au département de grec de l’Université de Paris X Nanterre (devenue Université Paris Nanterre) et Directeur d’étude de philologie grecque à l’EPHE (IVe section) – a été le premier président du CEC, principalement entouré d’Antoine Hermary (chercheur au CNRS, directeur adjoint des fouilles de l’École française d’Athènes à Amathonte, vice-président), d’Hélène Cassimatis (chercheuse au CNRS, spécialiste d’histoire de l’art grec, trésorière), Anna Olvia Jacovidès (assistante à l’université de Nanterre, spécialiste de littérature grecque moderne, secrétaire) et Annie Caubet (Conservatrice en chef, directrice du Département des antiquités orientales du Louvre, où elle a généreusement mis un espace à la disposition du Centre). Dès l’origine, le CEC a été soutenu par le Département des antiquités de Chypre, alors dirigé par Vassos Karageorghis, et surtout par la Fondation A.G. Leventis dont l’aide financière est devenue essentielle pour le fonctionnement du Centre et, en particulier, la publication des Cahiers. La vie du CEC dans les années 1984-1996 a été évoquée plus en détail dans la préface du , a world-renowned specialist in Cypriot epigraphy and archaeology was the first president of the Centre. He was at the moment a professor of Greek at the Faculty of Greek at the Paris Nanterre University and the Director of Studies on Greek Philology at EPHE (4th section). Oliver Masson was at that time supported mainly by Antoine Hermary (a CNRS researcher, assistant director of the French archaeological mission at Amathus under the joint responsibility of the French School at Athens, CEC vice-president), Hélène Cassimatis (a CNRS researcher, specialist in the history of Greek art, CEC treasurer), Anna Olvia Jacovidès (research assistant at the Paris Nanterre University, specialist in modern Greek literature, secretary) and Annie Caubet (chief curator, director of the Department of Oriental Antiquities at the Louvre Museum where she generously provided the Centre with a space dedicated to its activities). From the beginning, the CEC was supported by the Department of Antiquities in Cyprus directed at the time by Vassos Karageorghis and by A. G. Leventis Foundation whose financial aid became crucial for maintaining the association and even more for the publication of Cahiers. The activity of the Centre between 1984 and 1996 was presented in detail in the preface of the Cahier 27, 1997.

La nécessité de créer un « organe de liaison » pour faire connaître les activités du Centre s’est rapidement imposée. Ainsi ont été créés, au début de l’année 1984, les Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abréviation courante CCEC),
Antoine Hermary
en deux fascicules annuels, dont les textes et les illustrations ont été publiés en photocopies au cours des six premières années. Olivier Masson en était le responsable et un des principaux rédacteurs – y compris sous le pseudonyme de Léon Fivel. L’impression de la revue par des professionnels à partir de 1990, avec des planches photographiques de qualité (dues à l’Antenne Graphique de l’École Normale Supérieure), et la diffusion des Cahiers par les éditions De Boccard à partir de 1991 ont constitué une étape importante pour le rayonnement du CEC. Le décès d’Olivier Masson en 1997 a entraîné d’autres changements, à la fois dans l’équipe dirigeante de l’association (présidée par Michel Amandry de 1997 à 2002) et dans la conception des Cahiers, désormais publiés comme une revue annuelle d’un format légèrement plus petit, sous la direction d’Antoine Hermary (président du CEC de 2002 à 2018), assisté de Marguerite Yon à partir de 1999. Une autre conséquence de la disparition d’Olivier Masson a été le transfert du siège social du CEC au Louvre, sous l’autorité d’Annie Caubet. Mais dès 2002, l’implication d’Anne-Marie Guimier-Sorbets, professeure d’archéologie grecque à l’université de Nanterre, dans les activités du Centre (dont elle est devenue la secrétaire) a entraîné son retour dans son cadre d’origine.
In 1984, the journal Cahiers du Centre d’Études Chypriotes (abbreviated as CCEC) was created out of the necessity of promoting and disclosing the activities of the association. During the first six years of its existence, two booklets containing texts and illustrations were published yearly. Olivier Masson was the main person responsible for the Cahiers and one of the principal editors who was equally writing under an alias Léon Fivel. Since 1990, the Cahiers has begun to be published in a professional manner: the plates of high quality were made by l’Antenne Graphique de l’École Normale Supérieure and in 1991 the publishing house De Boccard began to release the journal. Such an improvement was an important stage in the development of the association. However, the passing of Olivier Masson in 1997 caused significant changes not only in the Directing Board (presided by Michel Amandry from 1997 to 2002) but also in the design of Cahiers. Henceforth the CCEC has been published as an annual journal of smaller paper size under the direction of Antoine Hermary (President of the Centre from 2002 to 2018) in association with Marguerite Yon since 1999. Another consequence of the passing of Olivier Masson was a transfer of the headquarters to the Louvre Museum under the authority of Annie Caubet. However, since 2002, owing to the significant involvement of Anne-Marie Guimier-Sorbets, professor of Greek archaeology at the Paris Nanterre University, the headquarters were transferred once again to Nanterre.

Parallèlement à l’aide qu’il a apportée à de jeunes chercheurs et, grâce au généreux soutien financier d’Anastassia Serghidou, à sa contribution à la numérisation des archives des fouilles françaises de Salamine, le CEC a concentré ses activités sur la publication des Cahiers ainsi que sur la participation à l’organisation de plusieurs rencontres scientifiques internationales. Les modestes fascicules primitifs se sont transformés, à partir de 2002, en volumes de plusieurs centaines de pages dans lesquels ont été publiés toute une série de dossiers thématiques et les colloques internationaux régulièrement organisés par le Centre – ou parfois d’autres collègues –, grâce au soutien financier de différentes institutions et, avant tout, de la Fondation A.G. Leventis qui, chaque année, a pris en charge les frais d’impression de la revue.The Centre covers a wide range of activities which include: support of early-career scholars, digitizing of the archives of French Archaeological Mission at Salamis (owing to the generous financial aid of Anastasia Serghidou), publishing of the Cahiers and organization of various international scientific events. Modest booklets published at first became over time impressive several hundred pages volumes. Thematic series of articles, the acts of international symposiums as well as of scientific events organized by the Centre and by other institutions started to be published within the frame of Cahiers. Such development was possible owing to financial support of different organizations and especially thanks to A. G. Leventis Foundation that each year takes printing of the journal in charge.
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES FORMULAIRE D'ADHÉSIONMEMBERSHIP FORM
Pour devenir membre actif de l’association, il suffit d’adresser une demande à l’un des membres du Bureau. Ce dernier statue lors de chacune de ses réunions sur les demandes d’admission reçues. Chaque demande doit être accompagnée du formulaire ci-joint dûment rempli et du versement de la cotisation annuelle.In order to become an active member of the association, you have to address a request to one of the members of the board. During each reunion, the latter will decide on the membership demands that are received. It is necessary to attach to each request the membership form and to settle the annual subscription fee.

Versement de la cotisation :Membership fees:
Cotisation normale :Regular subscription: 12 €
Membres bienfaiteurs : au-delà deBenefactor members: over 12 €
Par chèque (bancaire ou postal) à l’ordre du Centre d’Études Chypriotes, adressé àIt is possible to settle the fee by cheque payable to Centre d’Études Chypriotes and addressed to

Madame Hélène Le Meaux
Trésorière de l’association CEC
Département des antiquités orientales,
Musée du Louvre
75058 Paris cedex 01

Par virement bancaire sur le compte de l’associationBank transfer to CEC’s account
IBAN: FR72 3000 2004 2900 0000 7093 U21
Code B.I.C. :B.I.C. code: CRLYFRPP
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES CONTACTS
Utiliser ce formulaire pour envoyer un message à :Use this form to send a message to:
Sabine Fourrier
BureauOffice
Addresses: Sabine Fourrier Présidente du Centre d’Études Chypriotes HiSoMA. Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux 7 rue Raulin. FR-69365 Lyon Cedex 07
CENTRE D'ÉTUDES CHYPRIOTES GALERIEGALLERY